La Taverne Des Aventuriers
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


L'antre des passionnés de Livres dont VOUS êtes le Héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
[CDAV] LG TV LED 65″ (165cm) – 65NANO756 ...
Voir le deal
564 €

 

 05- La cité des voleurs

Aller en bas 
+28
gynogege
Phooey
Bruenor
Vagus
Rahlyx
Antares
macbeth
Karandas Nadostan
Napalm
Milk
ashimbabbar
Wor
aumonier
Ascalan
Lucifel05
John Doe
Sombrecoeur
segna
Francois22
le Zakhan noir
Albatur
Warlock
AqME
Milos
Voyageur Solitaire
Donald S
Aragorn
Requiem
32 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lucifel05
Champion
Champion



Nombre de messages : 385
Date d'inscription : 18/03/2012

05- La cité des voleurs - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   05- La cité des voleurs - Page 2 EmptyDim 25 Mar 2012 - 12:19

Mon verdict est assez moyen pour ce DF apparemment assez populaire.

L'exploration de la ville reste proche du labyrinthe de la mort au final. Même si il s'agit d'une ville, on prend une rue et on a des portes sur le chemin.
Quand on a fini la partie ville et que l'on regarde son plan, on se dit que c'est quand même assez petit. J'en ai fait le tour en moins de deux heures et j'ai réuni tous les ingrédients du premier coup. Coup de chance peut être? Ou alors Ian se répète et j'ai involontairement suivi le chemin qu'il a l'habitude de proposer.

La second partie est vraiment bâclée. Le coup de l'amnésie de Nicodeme est carrément déplacée, et l'exploration de la tour se contente d'un strict minimum vraiment décevant. Et pour couronner le tout le combat final est ultra expéditif, mais la cerise sur le gâteau restant la phrase de victoire " Félicitation vous avez tué Zambar Bone"! Cette ultime réplique m'a rappelé que du haut de mes 27 ans je lisais un bookin à la base destiné à des ados de 12. C'est un peut blasant.

Note finale : 12,5

Revenir en haut Aller en bas
Ascalan
Novice
Novice
Ascalan


Masculin
Capricorne Buffle
Nombre de messages : 2
Age : 36
Date d'inscription : 04/05/2012

05- La cité des voleurs - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   05- La cité des voleurs - Page 2 EmptyMar 8 Mai 2012 - 16:05

Après La forêt de la malédiction, Ian Livingstone change radicalement de décor et nous emmène visiter La cité des voleurs. Entre le titre, la couverture et la description du prologue, tout laisse penser que ce DF prend place dans un sombre coupe-gorge ; en fait le fameux Port-du-Sable-Noir s'avère être une cité marchande plutôt classique. Les combats et les pièges sont évidemment présents mais une bonne partie des lieux à visiter sont des boutiques ou des stands ce qui donne un coté "ballade touristique" à l'aventure. Les illustrations, claires, humoristiques et rappelant l'univers du disque-monde de Pratchett, contribuent aussi à une ambiance générale légère et sympathique.

La difficulté est au diapason et la récupération des objets nécessaires ne pose guère de problèmes, notamment parce que ce one-truth-path est étonnamment linéaire au vu du contexte urbain. Une fois les objets empochés l'histoire se poursuit hors du Port-du-Sable-Noir ; malheureusement ces derniers chapitres menant au combat final (environ 1/5 du livre) s'avèrent plats et vides au possible, sans compter qu'un événement ridicule ne laisse plus qu'une chance sur trois de réussir l'aventure. En oubliant cette dernière partie, la cité des voleurs laisse une bonne impression mais on en fait quand même vite le tour.

Note : 12/20
Revenir en haut Aller en bas
aumonier
gardien
gardien



Masculin
Poissons Cheval
Nombre de messages : 318
Age : 44
Localisation : Sannois (95)
Profession : Emploi adminstratif
Loisirs : Football ; Ciné/Télé
Date d'inscription : 20/02/2012

05- La cité des voleurs - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   05- La cité des voleurs - Page 2 EmptyDim 15 Juil 2012 - 19:53

La cité des voleurs

En laissant provisoirement de coté les histoires spatiales, je continue à avancer dans les Défis Fantastiques. En refaisant ces livres pour la première fois depuis mon inscription sur ce forum, qui s'est accompagnée d'un brassage important d'idée et d'infos, j'ai l'impression de voir d'un oeil nouveau toutes ces aventures. Les refaire dans l'ordre est également très instructif selon moi. Dans "Le Sorcier de la Montagne de Feu", les bases ont été posées. Dans "La Citadelle du Chaos", Jackson a tenté d'introduire une variante, la magie, mais celle-ci n'a pas été exploitée par la suite dans les DF. Avec "La Foret de la Malédiction", c'est le coté exploration, chemin alternatifs qui est exploité, en laissant en plus la possibilité de recommencer ad vitam la quête si elle n'est pas achevée du premier coup. Dans "La Cité des Voleurs", les initiateurs de DF passent à l'étape suivante encore une fois. Ian Livingstone, qui deviendra un spécialiste de la question, propose une introduction en beauté à un concept majeur des LDVELH : les one-true-path.

Comme son nom l'indique, "one true path" veut dire "un bon chemin", c'est à dire qu'il n'y a qu'un parcours qui permet de réussir, et si on ne l'emprunte pas, pas de deuxième chance, la quête est perdue. Ici, bien plus que dans les premiers livres où le nombre d'objets indispensables était restreint (3 clés, 2 ou 3 objets au maximum), il y a pas mal de choses à collecter et de points de passage obligés. En tout, il y 5 objets et 2 rencontres obligatoires pour triompher. Avec un tel chiffre, bien supérieur aux précédentes aventures, ça pourrait être plus qu'une introduction au concept. Mais une visite exhaustive de Port du Sable Noir, cadre de cette aventure, permet de se rendre compte que ce livre n'est pas le plus difficile, il est plus une entée en matière qu'un vrai one true path.

En effet, si on prend soin de dresser une carte, on se rend compte que la route que l'on emprunte est très balisée. Malgré 3 choix d'entrée qui proposent trois chemins différents mais similaires (dans chaque on trouve un objet très utile mais pas indispensable, on croise un groupe de bandits qui peuvent nous causer bien du tort, on peut visiter une maison atypique...), on va vite se retrouver sur un chemin incontournable et inévitable. Celà commence par le marché et se poursuit avec le passage chez Nicodème, mais celà va durer jusqu'au bout. Habile, l'auteur nous donne l'impression de faire des choix, mais en fait il n'en est rien. Si on prend une mauvaise rue, on bute sur un cul de sac, on collecte éventuellement un objet ou une info exploitable peu après, mais on est ramené sur le seul chemin. Le seul choix que l'on a en fait est d'aller visiter ou pas les lieux que l'on croise. Les habitués savent bien que c'est seulement en visitant (même s'il y a des traquenards, mais aucun mortel, dans la ville) qu'on trouve des choses, et ils iront forcément explorer partout.

Le cadre urbain est bien retranscrit, on ressent une vraie vie dans cette ville, avec des habitants dont il faut se méfier, des lieux qui se retrouvent un peu partout (taverne, marché, pont,...) mais qui sont tous à redouter (on se fait voler à peine arrivé au marché, on peut vite se retrouver dasn une bagarre ou un jeu dangereux avec un couteau dans le pub...). On a même l'impression que celà nous imprègne. Au lieu de combattre uniquement des démons et des créatures maléfiques, on se retrouve à combattre aussi des gardes, des fous, à entrer chez des gens pour les piller, bref on est loin d'avoir un comportement intègre et héroïque. On dit "A Rome, fait comme les romains", et bien ici, dans la cité des voleurs, on se comporte comme un voleur. Une belle réussite de l'auteur que de ne pas verser dans le manichéisme, aller combattre pour la bonne cause ne fait pas de nous un aventurier pur et bien intentionné. D'ailleurs dans l'introduction, une longue mise en situation parfaitement écrite, on est déjà fasciné par une arme et par l'argent, ce qui ne se démentira pas par la suite.

La deuxième partie de l'aventure est plus courte que la première, mais elle est intéressante aussi car bien différente. Il s'agit de l'affrontement final avec Zanbar Bone dans son repaire, une tour emplie de périls redoutables. Après un passage difficile pour sortir de la ville et un combat ardu contre des Chiens de Lune, on va visiter étage par étage la tour, en prenant garde aux pièges assez imprévisibles (alors que peu de PFA sont placés en ville, on en croise plusieurs en peu de paragraphes dans ce final). Au final, la difficulté est importante mais pas très équilibrée. Si la ville peut nous couter beaucoup, on y survit généralement, tandis que le final très complexe oblige à s'y reprendre à plusieurs fois, d'autant qu'un twist un peu gratuit augmente fortement nos chances d'échec. L'auteur a rééquilibré en permettant là encore de revenir au bon endroit si on ne prend pas le bon chemin dans la tour.

Au final, on comprend avec ce livre que l'auteur prend ses marques et met en place son style. Un chemin unique, des objets à collecter, des combats qui se corsent (on est loin des farfadets inoffensifs du Sorcier de la montagene de feu), un final piégeux, tout y est. Mais, afin de ne pas décourager les lecteurs, pour ce volume, et pour la dernière fois, la difficulté a été atténuée. Le prochain livre sera le bon. Les mises en bouche passées, avec "Le labyrinthe de la Mort", on va vraiment commencer les choses sérieuses. Avec cette fois toutes les clés en main pour savoir à quoi s'attendre.

Ma note : 15/20.
Revenir en haut Aller en bas
Wor
Maître d'armes
Maître d'armes
Wor


Masculin
Verseau Cochon
Nombre de messages : 782
Age : 38
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 28/01/2009

05- La cité des voleurs - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   05- La cité des voleurs - Page 2 EmptySam 29 Sep 2012 - 10:45

Un Défis fantastique se déroulant cette fois dans un décors urbain.

Il s'agit donc de l'exploration de cette cité des voleurs. Le but est de trouver divers objets indispensables servant à détruire le "méchant" du livre. C'est assez quadrillé et linéaire, on entre par la porte sud de la ville et on avance jusqu'à la porte nord, les différents chemins se recoupent très vite et les objets indispensables, bien que facile à trouver, obligent à suivre un seul chemin. L'avantage de cela est qu'il est très aisé de dresser une carte de cette ville. Mais cette recherche d'objets est assez artificielle, on y croit pas trop.

Sinon l'exploration se déroule sur un rythme un peu monotone, il n'y a pas de passage marquant, beaucoup de combats un peu lassant à la longue, et la narration de Livingstone est très sèche et laconique. Mais cette cité des voleurs est quand même intéressante, on y rencontre toute sorte d'individus ou de créatures souvent peu recommandables, l'ambiance "repaire de voleur" est assez bien réussi j'ai trouvé. Et les illustrations sont très bonnes.

Au niveau du système de jeu, c'est le système des Défis fantastique classique, sans plus. Il y a énormément de combats contre des adversaires très faibles, mais un combat vers la fin oblige à ne pas avoir une habileté de départ trop faible. Heureusement plusieurs objets nous permettent d'augmenter notre habileté.

Au final un DF on ne peut plus classique, bien dans le style des premiers de la série.

Note: 12/20

Revenir en haut Aller en bas
ashimbabbar
Délivreur des Limbes
Délivreur des Limbes



Masculin
Balance Tigre
Nombre de messages : 2048
Age : 47
Localisation : pont fortifié de Kookaryô
Profession : archiviste
Loisirs : draguer Minako Ifu, quêter Shangri-La…
Date d'inscription : 15/02/2009

05- La cité des voleurs - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   05- La cité des voleurs - Page 2 EmptyDim 3 Mar 2013 - 14:57

Question: pourquoi le Prince de la Nuit cherche-t-il à racketter les habitats du bourg prospère de Silverton ? Et s’il tient tant que ça à la fille du bourgmestre, que n’envoie-t-il un de ses Chasseurs d’Esprit qui au contraire des Chiens de Lune ne seront sans doute pas arrêtés par des barreaux de métal ?

Outre son amour de l’or, nous apprenons quelques détails suplémentaires sur notre aventurier errant: il aime les belles armes et a quelques principes moraux ( quand il cède son épée au guérisseur, par exemple, ou quand il perd des points de Chance pour avoir tué un des rares honnêtes habitants de la ville )

Ce qu’il faut dire, c’est que ce LDVH est extrêmement plaisant à jouer dans son concept de base: la balade dans une cité anarchique à la formidable vitalité chaotique et grouillante. C’est un endroit où il se passe quelque chose dans chaque rue, et ceux qui font ce LDVH pour la première ou la seconde fois ont un peu la tête qui tourne… Les illustrations de McCaig contribuent en général à l’ambiance ( le pont, le garde au heaume en forme de crâne cornu, le type au pilori… ) même si quelques-unes sont assez honteuses ( les trois pirates endormis en sont le pire exemple ).
Le concept a quelque chose de fascinant: Sable-Noir est quelque chose comme le poumon économique de l’Allansia, le lieu où la plupart des biens mal acquis convergent et donc où un acheteur peu scrupuleux peut tout trouver. Il y a matière à des aventures fascinantes là-dedans, et le livre sait en évoquer l’ombre…
Outre les voleurs humains et moins humains, et le reste de la population itou, à quoi on est en droit de s’attendre, on rencontre aussi une faune plus exotique ici et là, entre autres en direct de la Forêt de la Malédiction les Faucons de la Mort qui unissent à leur nom très cool des stats de combat ridicules. Pour moi la seule explication est que Ian s’était fait racketter par une bande de ce nom quand il était petit…
Il y a aussi d’innombrables histoires dont nous n’apercevons que le petit bout. Et cela est bien ( les deux vieilles dans la maison, le seigneur Azzur et sa relation avec la femme-serpent… )

Il est inutile par contre de s’étaler sur Mr Nico, le soi-disant héros qui devait faire l’aventure à notre place et se contente de nous filer quelques instructions douteuses. ( tous en chœur, l’Internationale: Il n’est, pas de sauveur suprême… )

Si la cité donne une grande impression de liberté, il y a en fait une limite de temps bien précise puisque on arrivera forcément ( si on survit ) au § avec les 2 trolls de la “Garde Impériale d’Élite”, pas moins, et c’est direct la sortie.

C’est là que nous en arrivons au ‘fameux’ tour de Ian qui divise nos chances de succès par trois.
Il est inutile s’étaler sur les détails, il est suffisamment connu; il convient plutôt de se demander ce que Ian entendait au juste réussir ainsi: visiblement l’idée était que le joueur qui a tout réussi jusque-là et échouerait à cause des composantes de ce bête onguent referait tout le LDVH en passant exactement par les mêmes points et reviendrait tenter sa chance avec un onguent différent.
Je demande si vraiment beaucoup de joueurs ont eu la complaisance de le faire ? Moi pas…

La tour de Zanbar a visiblement été faite en un quart d’heure au petit matin ( moi aussi je connais ça Mr. Green ); il y a un combat de monstre errant qui peut ne pas servir qu’à affaiblir le perso avant LE combat qui sert de barrage pour qui n’a pas à ce moment ( i.e. d’après ses stats de départ ou après les avoir boostées grâce à l’équipement qu’il est assez facile de trouver à Sable-Noir, donc le livre est à peu près faisable même avec une HAB initiale qui bat de l’aile ) une FA sérieuse, quant au reste Ian a fait du Ian: choix entre 2 objets identiques l’un +1FA l’autre -1FA et l’objet indispensable pour survivre à la confront’ finale est planqué dans une des pièces, il faut croire que Mr Bone n’est pas soigneux… L’un dans l’autre cette fameuse tour est néanmoins cohérente avec le concept général “mort-vivant”, on soupire avec lassitude mais on ne hurle pas de fausseté.

Il y a une incohérence que j’ai repéré: pas pu trouver la moindre utilisation pour l’anneau d’invisibilité
Spoiler:
On vous vend 10po un anneau inutile… Sable-Noir est vraiment une cité de voleurs Mr. Green
Je me demande bien où Ian entendait l’utiliser avant de changer d’avis.


Note: 15,5/20
Revenir en haut Aller en bas
Milk
Maître d'armes
Maître d'armes
Milk


Masculin
Vierge Cheval
Nombre de messages : 2687
Age : 43
Localisation : Montreal, Canada
Date d'inscription : 22/09/2009

05- La cité des voleurs - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   05- La cité des voleurs - Page 2 EmptyMar 18 Juin 2013 - 22:36

Troisieme fois que je fait ce livre en 5 ans et donc je me rappellais de pas mal de details ce qui a grandement facilite le travail.

A chaque fois j'en garde a peu pres la meme impression, bon mais pas genial. Deja moins chiant qu'a l'habitude pour Livingstone, bien qu'il y ai des objets obligatoires, ils ne sont pas trop difficiles a trouver et ce n'est pas un one true path complet. Surtout une succession de "situations" isolees et qui manque donc beaucoup de cohesion MAIS au moins il es possible de reussir le livre deux ou trois fois sans prendre EXACTEMENT le meme chemin (quoique apres Nicodeme on est presque forcer sur une voie precise je crois mis a part deux ou trois details) .. On deambule surtout au hasard en prenant des decisions un peu gratuites et douteuses (tiens je vais aller voir les egouts pour rigoler, tiens je vais entrer dans cette maison la sans invitation, juste parce que ca semble une bonne idee), et pour une ville, on y trouve probablement plus de danger que dans la foret de la malediction (c'est pour dire) et un bestiaire presque aussi varie. Decidemment pour une ville bien gardee, comme on en fait l'experience au debut, on y laisse entrer les creatures de toutes especes un peu trop facilement. C'est quand meme un livre sympa pour peu qu'on ne s'attende pas a ce que Livingstone se force tellement a nous decrire une ambiance et un environnement urbain prenant ce qui d'ailleurs sera mieux rendu dans les Rodeurs de la Nuit (qui se deroule evidemment dans la meme ville d'ou la comparaison). La partie finale dans la tour est vite expediee mais il y regne quand meme la une bonne ambiance et bien qu'on affontera jamais Zanbar Bone au corps a corps, il reste un vilain memorable au moins dans son look. Quand meme tout ca fait changement des labyrinthes et autres donjons QUOIQUE si on analyse bien le livre on un peu l'impression que c'est justement un donjon dans un format ville que Livingstone nous a offert (puisque nous progressons dans la ville comme sur un "rail" avec quelques choix du style a gauche ou a droite a faire a quelques moments, alors qu'une approche ouverte comme au debut des rodeurs de la nuit aurait ete grandement preferable). Agreable tout de meme mais sans plus.

14/20
Revenir en haut Aller en bas
Napalm
Guerrier
Guerrier
Napalm


Masculin
Vierge Chèvre
Nombre de messages : 132
Age : 42
Localisation : Tours
Profession : Colporteur
Loisirs : Bien trop nombreux pour un honnête homme.
Date d'inscription : 28/09/2013

05- La cité des voleurs - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   05- La cité des voleurs - Page 2 EmptySam 5 Oct 2013 - 22:13

Un livre qui, pour le coup, est très "ambiance" mais là encore frustrant et trop difficile.
J'ai adoré les descriptions de Sable noir, de ses dangers, de ses habitants si particuliers, de ses commerçants plus que prompts à pratiquer la légitime défense...^^ Il y a un vrai talent derrière toutes ces descriptions mais la quête des ingrédients pour détruire le Prince de la Nuit est peu évidente (il m'a fallu pas de tentatives pour enfin trouver ce bon sang de sachet de perles noires) et , là je me range à l'avis général, la tour de Zambar ne vaut pas la première partie: trop vite expédiée, trop vite, pas crédible. Bien sûr, si vous n'avez pas le bon mélange, tout ce qui aura été accompli précédemment est inutile et bon à recommencer. Impression mitigée pour ce livre pourtant prometteur et bien sympathique pour ses nombreuses descriptions, ses nombreux trésors et idées sympas. Mais bon, je suis fâché avec ldvleh a solution unique (basée sur des indices).

Note: 13/20
Revenir en haut Aller en bas
http://comtedoutreplan.canalblog.com/
Karandas Nadostan
Maître d'armes
Maître d'armes
Karandas Nadostan


Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 654
Age : 46
Localisation : Toulon
Profession : Paysagiste
Loisirs : Football
Date d'inscription : 09/01/2014

05- La cité des voleurs - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   05- La cité des voleurs - Page 2 EmptyVen 10 Jan 2014 - 22:38

Enfin fini! J'ai gardé le souvenir d'une aventure difficile avec le temps elle l'est beaucoup moins.

Après m'être fait criblé de flèches mortellement au bout de quelques pas dans la cité je me suis dit que j'étais parti pour une soirée galère. Mais finalement non , juste une autre mort subite dans la tour de Zanbar Bone pour un mauvais choix , et en parlant de choix celui des ingrédients est assez facile pour peu que l'on accorde de l'importance à un détail...

Le début de l'aventure est très bien écrit ensuite ça s'étiole un peu mais l'atmosphère générale est assez prenante et les illustrations du livre sont pour l'instant les meilleures que j'ai vu.

Une aventure qui a marquée ma jeunesse , par exemple je ne me souvenais plus du tout du nom du sorcier de la montagne de feu alors que lorsque j'ai regardé la couverture de la cité des voleurs je me suis mis à murmurer "Zanbar Bone"

Question combat quelques frissons avec les trolls et encore , mais il faut dire qu'avec un score d'habileté maximal et en plus la cotte de mailles...

Une bonne aventure au final.

15/20
Revenir en haut Aller en bas
macbeth
Fantassin
Fantassin
macbeth


Masculin
Vierge Singe
Nombre de messages : 62
Age : 41
Localisation : Grenoble
Profession : Prof
Loisirs : Wargames divers, surtout Warhammer et Warhammer 40.000
Date d'inscription : 08/05/2012

05- La cité des voleurs - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   05- La cité des voleurs - Page 2 EmptyLun 21 Juil 2014 - 10:50

La Cité des Voleurs a introduit le concept d'aventure en milieu urbain dans les DFs, et a permis de décrire une ville qui deviendra iconique de Titan : le Port Sable Noir.

Tout d'abord, soyons clair: le surnom de Cité des Voleurs est entièrement mérité ! Au moindre coin de rue vous trouverez quelqu'un pour vous détrousser, vous faire les poches, vous arnaquer, bref, vous prendre vos précieuses pièces d'or. Du gamin (qui vous annonce que vous êtes braqué par une demi-douzaine d'archers) à la vieille bique, tout le monde semble ligué pour alléger votre bourse !

Et c'est bien là que va se trouver le problème, car vous aurez besoin de votre or pour faire les courses de Nicodème, et pour acheter les divers objets dont vous aurez besoin. il faudra donc être particulièrement attentif, et parfois ne pas hésiter à voler vous même.

Comme beaucoup l'ont dit, la deuxième partie de l'aventure, hors de la ville, est assez bâclée, et je persiste à dire qu'un deuxième volume type Dungeon Crawl aurait été nécessaire pour envahir le domaine de Zanbar Bone...

Ca reste un bon bouquin, auquel je mettrai 14/20
Revenir en haut Aller en bas
Antares
Maître d'armes
Maître d'armes
Antares


Féminin
Scorpion Rat
Nombre de messages : 2611
Age : 25
Localisation : Titan City
Profession : Etudiante au Monastère Kaï
Loisirs : Ecouter du métal et coiffer des poneys
Date d'inscription : 01/11/2010

05- La cité des voleurs - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   05- La cité des voleurs - Page 2 EmptySam 27 Sep 2014 - 18:56

Après la Forêt de la Malédiction, Livingstone passe du labyrinthe sylvain au labyrinthe urbain et donne ses lettres de noblesse à Sable-Noir.
Il dépeint une cité pleine de vitalité, vibrante, avec ses ruelles sombres où rôde le crime et ses entourloupes au détour d'un étal de marchand. On apprend vite à ses dépens que la ville mérite bien son surnom et que vaut mieux ne pas trop faire confiance à l'aveugle sous peine de se faire détrousser!

Les illustrations de McCaig sont parmi les plus réussies qu'il m’ait été donné d'admirer: ses arrières-plans fouillés sont un régal (la sorcière ou encore le Nicodème gandalfien sur fond d'objets à trouver).

Le mécanisme de jeu est typiquement livingstonien : OTP avec recherche d'objets indispensables à la difficulté abordable (et permettant un peu d'exploration), l'aventure s'avère impitoyable une fois la Tour de Zanbar atteinte. Sans oublier la sénilité de Nicodème, qui fera sourire jaune tellement le rebondissement est inapproprié et complètement injuste, et la partie finale expédiée en quelques paragraphes.

En dépit de ces livingstoneries agaçantes, le récit immersif à souhait est une lecture hautement recommandable et constitue le chef d’œuvre de l'auteur à mes yeux.

Note: 16/20
Revenir en haut Aller en bas
Rahlyx
Apprenti
Apprenti
Rahlyx


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 06/11/2014

05- La cité des voleurs - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   05- La cité des voleurs - Page 2 EmptyVen 7 Nov 2014 - 15:13

Tout juste inscrit sur le fofo et premier avis.

"La cité des voleurs"....Quel dommage que la trame du livre ne soit pas à la hauteur de la couverture.
J'étais pas très chaud à la base. Une aventure citadine, très peu pour moi. Mais tout commence bien pourtant:
     -Bonne intro pour se plonger dans l'histoire.
     -Premiers pas dans la ville  avec un bon mélange d'exploration, danger, rencontres.
     -Ambiance bien retranscrites, en grande partie grâce aux superbes illustrations.
     -On se sent de suite étranger et il va pas falloir s'éterniser, ça donne une bonne dynamique au livre.

Mais voilà, après la rencontre avec Nicodème, le livre tourne à une récolte d'ingrédients pure et simple.
Et si il vous en manque un seul, c'est game-over. Vous allez me dire que pas mal de titres fonctionnent sur ce principe de OTP, mais là c'est trop criant. Perso, ça m'a sorti de l'intrigue.
Et plus on avance dans le livre, plus il devient dangereux (impossible?) de sortir de la ligne droite menant au boss. C'est bien simple, 80% des rencontres ne mènent qu'à une perte de points d'H.E.C.
Aussi, j'ai trouvé dommage que les chiens de la lune au bas de la tour, soient en quelque sorte le vrai défi imposé du jeu.
Il n'y a pas de combat contre le boss. Juste un choix d'ingrédients improbable, et un test de chance.
Rien d'épique là-dedans.

Au final une aventure sympa sans plus, qui n'est pas mauvaise, mais qui marquera pas ma vie de Héros.

13/20
Revenir en haut Aller en bas
Vagus
Guerrier
Guerrier
Vagus


Masculin
Sagittaire Cheval
Nombre de messages : 121
Age : 43
Localisation : Corrèze
Profession : Prof
Date d'inscription : 31/10/2013

05- La cité des voleurs - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   05- La cité des voleurs - Page 2 EmptyMar 11 Nov 2014 - 17:42

Ma première critique cheers , qui portera donc sur La Cité des Voleurs, de Ian Livingstone.

En guise d'introduction à l'aventure, vous arrivez dans la ville de Silverton, qui est mise en coupe réglée par l'affreux vilain Zanbar Bone et ses sbires. Comme de juste, vous seul pouvez sauver le monde la ville des exactions du méchant pas beau, les habitants du cru étant bien entendu des pleutres...

L'aventure se divise sensiblement en deux phases. Dans la première, vous explorez la ville du Port-du-Sable-Noir afin 1) de trouver le sorcier Nicodème qui doit vous expliquer comment botter le derrière du boss de fin et 2) collecter les objets qui vous permettront de botter le susdit derrière. Dans la deuxième, vous montez les étages de la tour de Zanbar Bone, et, si tout va bien, vous lui règlerez son compte. Ces deux phases sont très inégales, tant pour l'agrément que pour la durée.

L'exploration de la ville est, sans exagérer, absolument plaisante. Plusieurs chemins s'offrent à vous ; les interactions, autres que les bastons, sont assez nombreuses ; les embûches aussi sont nombreuses, ce qui est logique vu l'endroit dans lequel vous évoluez. Que serait une cité d'infâmes malandrins sans ses vagabonds agressifs, ses commerçants plus que douteux, sa taverne mal famée et tous les autres coupe-jarrets ? Bref, cette première étape de l'aventure m'a beaucoup plu, et si comme moi, vous reprenez plusieurs fois l'aventure en explorant la grande majorité des options, vous finissez avec un beau plan de la ville. Vous trouvez Nicodème, qui vit sous un pont, comme un clodo (!), et vous explique doctement ce qui vous sera utile pour accomplir votre mission. Après cette rencontre, vous aurez donc à trouver tout ce que le sorcier vous aura indiqué. Ce n'est pas à proprement parler difficile, mais il ne faut rien négliger.  A l'issue de cette partie, soit on quitte la ville en douce, soit on se fait jeter comme un malpropre hors des murs. Ceci dit, si on se la joue trop bourrin, on peut aussi finir en taule pour une durée conséquente, ce qui met fin à l'aventure. Attention, si vous sortez et n'avez pas TOUT ce qui vous a été recommandé par Nicodème, vous rentrez à Silverton la queue entre les jambes...

A partir de la sortie du Port, les ennuis commencent. Déjà, un piaf vous porte une lettre de Nicodème :
Spoiler:
Si vous tombez sur l'un des cinq autres, tant pis pour vous, vous risquez de connaître une triste fin en explorant l'antre du vil démon. Ensuite, après avoir tatané deux sbires de Zanbar Bone qui déambulaient innocemment par là, vous rentrez dans la tour.

Et là, déception : la tour se révèle n'être qu'une succession de niveaux
Spoiler:
, à la façon d'un vieux scénar PMT de Donjons et Dragons. L'ensemble manque cruellement de saveur, et de fait, un seul niveau, oui, un seul, a réellement besoin d'être exploré, c'est celui où se planque le boss. Mais attention à ne pas vous planter dans l'ordre d'ouverture des portes, sinon vous risquez de passer à côté d'un objet indispensable (eh oui, un de plus) pour ne pas connaître une fin dramatique et épouvantable.
Spoiler:


Tour très décevante, donc : je m'attendais à un antre terrifiant et immersif, à l'image de la ville ; au lieu de cela, vous avez l'impression d'être dans un vieux jeu vidéo bâclé et programmé avec les pieds, avec des risques de "t'es-mort-pas-de-bol paske t'as-pas-l'objet-kivabien". C'est vite bouclé et pas aguicheur pour deux ronds. On n'a qu'une envie, c'est de finir au plus vite l'exploration de l'endroit - et d'ailleurs c'est bien ce qui se passe, pour le meilleur ou pour le pire.

Qu'en conclure ? Ce n'est pas un mauvais livre, loin de là. La première partie est largement réussie, mais la deuxième laisse une impression d'inachevé, comme si l'auteur avait à un moment manqué d'inspiration et s'était tourné vers des poncifs et des méthodes déjà éprouvées, mais sans réussir à les exploiter et à les adapter. C'est au final un one-true-path qui ne dit pas son nom, parce qu'on est quand même tributaire d'objets vraiment indispensables à la réussite du bousin. Ceci se justifie pour la destruction du boss de fin (avec un gros bémol pour le coup de l'amnésie) mais se conçoit moins pour l'exploration du donjon, pardon, de la tour. Une demi-réussite, donc, mais qui s'en tire bien grâce à une première partie qui laisse de la place à l'initiative et à l'imagination du joueur.

Ma note : 13/20.
Revenir en haut Aller en bas
Bruenor
Maître d'armes
Maître d'armes
Bruenor


Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1962
Age : 43
Localisation : Seine Maritime
Loisirs : LDVELH, Magic, Xbox One, Warhammer 40k...
Date d'inscription : 28/07/2013

05- La cité des voleurs - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   05- La cité des voleurs - Page 2 EmptyJeu 12 Mar 2015 - 14:30

La Cité des Voleurs est l'un des rares premiers DF à côté duquel j'étais complètement passé à côté, je le découvre aujourd'hui seulement tant d'années après sa sortie.

J'appréhendais un peu sa lecture car certains vieux DF vieillissent mal mais j'ai été agréablement surpris. On passe la plus grosse partie de l'aventure dans Port Sable Noir et Livingstone prend plaisir à donner vie à chaque petite ruelle que l'on peut emprunter. Beaucoup de maisons et de boutiques à visiter, certaines sans danger, d'autres non. On ne sait jamais sur quoi on va tomber et certaines rencontres sont très surprenantes. C'est que la population de Sable Noir est très variée! De nombreux PNJ dont Nicodémus l'un des grands mages de Titan, certains PNJ sont assez imprévisibles.

La gestion de l'or est importante, c'est même un aspect vital de ce LDVELH.

La jouabilité est très bonne, seul bémol le choix au hasard en fin d'aventure, 2 chances sur 3 de se rater sans aucun indice c'est dommage. Les combats sont très abordables et ne nécessitent pas un personnage avec 12 d'habileté pour s'en sortir et les ingrédients à trouver ne sont ni trop nombreux ni trop difficiles à trouver.

Il règne vraiment une ambiance spéciale sur ce livre (les excellentes illustrations y contribuent) et c'est un plaisir de le refaire pour explorer d'autres rues de la ville. Le repaire de Zambar Bone est un peu vite traité comparé à Sable Noir et aurait mérité un peu plus d'attention.

les + :
Sable Noir
bonne jouabilité
immersion réussie
de nombreuses rencontres dont Nicodémus.
les illustrations

les - :
le choix au hasard sur la fin
forteresse de Zambar Bone sous développée

nombre de tentatives pour le finir : 3
difficulté : 58 %

note : 16/20
Revenir en haut Aller en bas
Phooey
Aventurier
Aventurier



Masculin
Vierge Cheval
Nombre de messages : 167
Age : 43
Localisation : Yvelines
Loisirs : Guitare et rock 'n roll
Date d'inscription : 28/01/2016

05- La cité des voleurs - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   05- La cité des voleurs - Page 2 EmptyMer 6 Avr 2016 - 13:50

Et voila, je viens de terminer ma première lecture de ce livre.

Il est assez bon. Se balader dans les rues d'une ville est toujours sympa, il y a toujours plein de choses à faire et à voir.
Le background est correct et j'ai trouvé agréable de pouvoir visiter la ville sans avoir à dresser un plan. De plus ce n'est pas un pur OTP (du moins au début) ce qui rend la lecture d'autant plus plaisante.
Ce que j'ai vraiment apprécié, ce qui n'a pourtant pas été tellement relevé dans les autres critiques, c'est la gestion de l'or.
Pour une fois que dans un livre avoir de l'or a une réelle utilité...
On peut dépenser son or de mille façons, en regagner aussitôt, jouer à differents jeux d'argent, tout ça est très jouissif.
Sans compter que trucider les marchands et les differends PNJ est souvent rentable !
On a d'ailleurs souvent l'opportunité de dégainer son épée et discuter après.
Spoiler:

Côté défauts, je suis assez d'accord avec ce qui s'est dit, à savoir que la partie en ville est bien et que la partie Zambar Bone est baclée.
Toutefois, bien que ce nigaud de Nicodeme nous envoie à un echec presque certain, l'auteur aurait pu arranger ce problème un peu mieux.
Par exemple, lors de tester sa mixture de deux ingrédients sur zambar, on pourrait tenter notre chance pour savoir si on a fait le bon choix.
Ca reste un mât possible, mais c'est toujours mieux que de choisir au pif avec une chance sur 3 !
Encore mieux, il aurait pu glisser deux ou trois indices dans la lecture sur l'utilisation des ingredients qui nous aurait permis de choisir avec logique et deduction lesquels utiliser.

Niveau repaire du méchant, c'est vrai que c'est un peu n'importe quoi, zambar n'a aucun sbire, deux chiens de garde et deux ou trois acolytes qui se trouvent la un peu par hasard.
C'est regrettable mais ça ne gache pas trop une partie importante de prospection dans la ville.
Les ingredients ne sont pas trop compliqués à trouver et ces objets obligatoires n'amoindrissent pas l'histoire, au contraire. C'est le côté chasse au trésor que Livingstone affectionne. (et moi aussi d'ailleurs).

Cela mis à part (et si on pouvait dragouiller la fille du maire à la fin) l'aventure est très correcte et on passe un bon moment. Pour moi, c'est une espece de forêt de la malediction augmenté si je puis dire.

Ma note : 15/20
Revenir en haut Aller en bas
gynogege
Maître d'armes
Maître d'armes
gynogege


Masculin
Bélier Tigre
Nombre de messages : 3430
Age : 48
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 26/09/2014

05- La cité des voleurs - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   05- La cité des voleurs - Page 2 EmptyMer 22 Fév 2017 - 21:33

Un classique de Ian Livingstone, un peu traître mais pas trop dur. La première aventure urbaine des ldvelh !
L'introduction jouit d'une bonne ambiance mais très vite la tension retombe pour laisser place à une ballade en ville qui dans mes premiers essais m'a surtout frappé par son côté décousu. Mais finalement c'est assez logique que dans le désordre d'une cité on fasse des rencontres un peu au hasard et finalement j'ai pris du plaisir à la première partie, non linéaire, où pour ma part j'ai zigouillé et détroussé à peu près tout ce qui me tombait sous la main pour amasser un pécule bien utile par la suite. Evidemment il faut fermer les yeux sur la moralité du héros qu'on est supposé incarner...
La deuxième partie de la ballade urbaine consiste à récolter un certain nombre d'objets et on retrouve alors l'OTP classique. Puis il s'agit d'aller affronter le grand méchant dans sa tour, ici ça devient carrément linéaire avec un combat corsé contre les chiens de lune (mais on a l'occasion de doper son HABILETE auparavant) et un choix des ingrédients pour la potion où le choix le moins intuitif pour ma part est celui qui s'avère judicieux.
Plaisant sans atteindre des sommets.

13/20
Revenir en haut Aller en bas
minot
Fantassin
Fantassin



Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 16/09/2018

05- La cité des voleurs - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   05- La cité des voleurs - Page 2 EmptySam 27 Oct 2018 - 12:58

Aaah "La Cité des Voleurs" ! Quand j'étais enfant, j'adorais ce livre; c'était mon ldvelh préféré. La superbe couverture, l'ambiance urbaine très prenante, la grande variété de personnages, l'agréable sensation lors de l'exploration des ruelles mal famées de la cité, la difficulté abordable, les très belles illustrations ... tout concourrait à faire de ce livre un ldvelh de premier plan. Je l'ai relu récemment, et même si c'est vrai qu'il souffre quand même de plusieurs défauts, la magie est revenue à la lecture. L'effet madeleine de Proust, sans doute. Bref, vous l'aurez compris, je ne serai pas très objectif pour cette critique, mais tant pis.

Ce bouquin nous propose donc d'incarner un aventurier qui va devoir s'aventurer dans la ville portuaire du Port-du-Sable-Noir, cité de triste réputation qui est le repaire de tous les truands et coupes-jarrets du pays, d'où son surnom de "Cité des Voleurs". La raison ? Quérir l'aide d'un vieux magicien, le nommé Nicodème, qui vit justement au sein de cette cité. En effet, les habitants de Silverstone, la ville voisine, vous ont engagé pour les aider à se débarrasser du malfaisant Zambar Bone, un sorcier maléfique qui fait régner la terreur dans la région. Or apparemment, seul Nicodème semble connaître le moyen de défaire Zambar Bone. Voilà donc la raison de votre aventure au sein de la Cité des Voleurs, qui va se dérouler en trois parties.

La première consiste à pénétrer dans la cité et à trouver où habite Nicodème. C'est une partie très agréable en ce sens où plusieurs chemins pour parvenir au vieux mages sont possibles, d'où un certain sentiment de liberté d'exploration à la lecture et de nombreuses possibilités de relecture offertes. En outre, malgré les nombreux dangers, c'est une partie qui n'est pas trop difficile, ce qui ne veut pas dire que les rebondissements seront absents, au contraire ! Il n'est pas conseillé de choisir toutes les options proposées, car certaines ne vous conduiront que dans des pièges. Toute la difficulté et l'intérêt de cette partie sera donc de mener l'exploration de la ville en faisant les bons choix, ce qui n'est pas toujours évident, car aucun indice ne nous laisse présager si une option proposée est oui ou non un bon choix. C'est ce que j'ai beaucoup aimé dans cette partie, d'autant que l'ambiance urbaine est super bien rendue: on sent bien que l'on se balade dans une ville sale, pleine de détritus, infestée de nombreuses canailles et autres fripouilles qui ne sont là que pour vous dépouiller. Accorder sa confiance aux nombreux pnj rencontrés sera donc parfois risqué.

Une fois l'habitation de Nicodème déniche débute la seconde partie. Le mage vous apprend que pour vaincre Zambar Bone, plusieurs objets sont indispensables. Votre chance est que tous ces objets se trouvent dans la Cité des Voleurs. Votre malheur c'est qu'évidemment vous ne savez pas où. C'est donc reparti pour une exploration de la ville pour dénicher ces fameux artefacts. Encore une fois l'ambiance est très plaisante, on parcours de nombreux lieux (égouts de la villes, quais du port, intérieur de navires pirates amarrés, ruelles mal famées, habitations délabrées, magasins d'artisans ...) et on rencontre de nombreux pnj, dont certains plutôt marquants (les Trolls Grincheux et Grosnez, membres de la garde de la Cité, notamment, qui sont aussi costauds que sournois).

Enfin, si vous avez réussi à vous procurer tous les objets nécessaires se déroule la troisième et dernière partie. Une partie hélas décevante. Elle se déroulera hors de la Cité des Voleurs, puisque votre mission consiste désormais à marcher jusqu'au repaire de Zambar Bone (une tour maudite baptisée de façon pas du tout originale la Tour Noire) et à occire le vilain. Non seulement cette fin d'aventure paraît bâclée (très peu de paragraphes à lire), mais en plus elle n'est pas très prenante: on traverse un pauvre bois pour arriver à la tour, gravir quelques étages (dont certains sont vides) pour finalement se retrouver face à face avec le big boss, dont la description est très peu fouillée et qui par conséquent n'est pas très charismatique. Le summum de la frustration vient de la bagarre finale, en fait absente, et de la manière de se débarrasser de Zambar Bone. Tout est basé sur un coup de bol puisque vous devrez trouver quels objets sont vraiment indispensables pour tuer le Prince de la Nuit, et aucun indice n'est là pour vous aiguiller sur la bonne piste. Tout sera donc affaire de hasard !

Malgré une fin totalement ratée, qui entache pas mal la qualité de ce bouquin, "La Cité des Voleurs" reste un très bon ldvelh. L'ambiance du Port-du-Sable-Noir est bien rendue, on sent bien que l'on est entouré constamment de fripouilles en tout genre, ce qui rend la lecture très sympa. Les illustrations sont très chouettes et les combats pas trop difficile, ce qui est toujours un bon point. Pour moi, c'est un indispensable des DF, même si c'est la nostalgie qui parle ...

LES PLUS:
- la magnifique couverture
- de très belles illustrations
- une introduction très bien écrite, qui met très vite dans l'ambiance
- un cadre d'aventure très sympa: une ville portuaire mal famée, repaire de tous les voleurs du pays.
- l'ambiance qui se dégage du Port-du-Sable-Noir

LES MOINS:
- toute la dernière partie de l'aventure qui se déroule hors de la Cité des Voleurs, et qui est bâclée.
- une victoire finale basée uniquement sur le hasard.


Note : 17/20

Revenir en haut Aller en bas
Numero 12
Fantassin
Fantassin
Numero 12


Masculin
Gémeaux Chèvre
Nombre de messages : 63
Age : 31
Localisation : Bloumécia, la Cité de l'éternelle pluie
Date d'inscription : 12/01/2019

05- La cité des voleurs - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   05- La cité des voleurs - Page 2 EmptyJeu 2 Jan 2020 - 0:09

Le problème récurrent qu'on trouve dans ces premiers livres Défis Fantastiques, c'est le choix des directions qui ne repose sur rien d'autre que du pif, du plouf plouf; des endroits à ne pas rater sinon vous passez à côté d'éléments indispensables pour réussir la mission. Avec Livingston, il faut toujours avoir un nombre minimum d'objets pour être sûr d'arriver au bout et savoir lesquels utiliser ou non, sans faire plus appel à notre bon sens pour autant.

Bon, ce livre est pas mal. L'histoire casse pas des briques mais on se laisse quand même embarquer dans l'aventure. Après, il n'y a rien de particulièrement transcendant, de très surprenant, ça reste classique niveau jouabilité. Y'en a un peu marre du méchant caché dans son repaire, qui fout rien, ne bouge jamais ses fesses et qui n'apparaît que sur la toute fin. Mais le plaisir est au rendez-vous malgré tout, ce livre n'a pas d'incohérences majeures ou de défauts particuliers si ce n'est le coup des 3 objets à réunir pour ne pas échouer la mission alors que seulement 2 d'entre eux sont utiles. La difficulté en est donc renforcée: le plus dur n'est pas d'arriver aux chapitres de fin, mais de passer par les bons endroits et trouver les bons objets impérativement et avoir le chance de battre Zanbar Bone, qui lui non plus d'ailleurs ne casse pas des briques.

La Cité des Voleurs est un bon LDVELH, sans plus, suffisant pour être apprécié, pas assez pour se détacher de ses prédécesseurs.


NOTE: 13/20
Revenir en haut Aller en bas
tomitom
Novice
Novice



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 23/09/2020

05- La cité des voleurs - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   05- La cité des voleurs - Page 2 EmptyLun 19 Oct 2020 - 14:03

J'ai l'impression que beaucoup de choses ont été dites en ce qui concerne les points forts et faibles, je ne vais donc pas les répéter. Tout ça est très clair.

Je souligne quand même qu'avec Port Sable noir, Livingstone enrichit l'univers d'Allansia,un peu comme Lucas l'avait fait avec la "Cantina" de Mos eisley. Un lieu riche de détail où l'on a envie de s'attarder et que l'on retrouvera à chaque fois avec plaisir.Je viens d'ailleurs d'y faire un saut en me rendant au "temple de la terreur" J'ai hâte d'attaquer "les rôdeurs de la nuit" pour voir si ma carte actuelle de la ville m'aidera à me repérer!

c'est vrai, Port Sable noir n'a rien d'original, mais comme souvent la plume de Livingstone est plutôt agréable, le tout est haut en couleur et je trouve les illustrations excellentes.

Tout celà aurait été fort bon sans les défauts soulignés dans les autres critiques (surtout le "random" final). Malgré tout j'accostais ce port avec crainte et je le quitte le coeur réchauffé en lui donnant un correct:

12/20
Revenir en haut Aller en bas
Angoissé
Apprenti
Apprenti
Angoissé


Masculin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 21
Age : 19
Localisation : On s’en fout ?
Profession : Pourfendre des dragons et décapiter des goules
Loisirs : Chercher un sens à ma vie
Date d'inscription : 22/06/2021

05- La cité des voleurs - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   05- La cité des voleurs - Page 2 EmptyMar 13 Juil 2021 - 1:04

Cinquième opus des Défis Fantastiques, la Cité des Voleurs est aussi le deuxième fait d'armes en solo de Ian Livingstone, l'un des deux darons des ldvelh. Après une précédente aventure forestière, l'auteur nous propose ici une quête se déroulant en milieu urbain. En effet, missionné par les habitants de la ville de Silverton terrorisés par les sbires du prince de la nuit Zambar Bone, nous devons rechercher un vieux sorcier prénommé Nicodème qui est le seul capable (en théorie) de terrasser ce triste sire. Sauf que notre magicien a décidé de s'établir dans une ville remplie de truands, de bandits et d'assassins pour éviter de se faire emmerder par des péons dans le besoin comme nous, et cette ville, on l'a compris, c'est la ville de notre aventure, j'ai nommé Port du Sable Noir.

(En passant, fuir la présence humaine en se terrant dans une ville, original comme concept)

Alors, est-ce que Livingstone tient ses promesses de l'introduction? Est-ce que la ville est bien hostile et crapuleuse à souhait, ou est-ce une déception au niveau de l'ambiance (du style la forêt de la malédiction) ? Et bien à mon sens, ce livre est une franche réussite sur ce plan là. La cité est pleine de racailles et de malandrins qui n'attendent qu'à vous faire les poches (on est clairement un niveau au dessus des pickpockets parisiens), beaucoup n'hésitant pas à vous agresser impudiquement en pleine rue. On passe de la vieille folle qui se contente de nous piquer une pièce à des embuscades d'archers à la Geronimo. Et ce ne sont pas les autorités qui se révèleront les plus disposées à nous aider : entre la voiture du gouverneur qui roule à fond les ballons dans les rues de la ville manquant d'écraser les honnêtes gens et les terroristes de la garde urbaine qui vous sautent dessus sans raison valable, on comprend vite que les ""forces de l'ordre"" sont à l'image de la population.

Autre point fort, les personnages secondaires sont présents en grand nombre dans la ville et aident à lui donner de la vie. La plupart sont hostiles mais d'autres sont bienveillants et peuvent être disposés à vous aider (il n'y a donc pas que des escrocs dans Port du Sable Noir).

Au bout d'un certain temps, on rencontre Nicodème qui se fait un plaisir de réduire nos illusions à néant : il n'a aucunement l'intention de se fouler la nénette pour nous aider et on comprend vite que l'on va devoir s'extirper de notre merdier tout seul, comme un grand. Au lieu de le laisser s'en charger lui-même, nous allons devoir vaincre Zambar Bone de nos propres mains, et pour cela nous avons besoin d'une liste d'ingrédients qui une fois mélangé devra être placé sur une flèche (d'argent il me semble) qui lui transpercera le cœur, seul moyen de le faire passer de vie à trépas. On entre donc dans un OTP où la recherche de nos courses motive désormais notre exploration. On réalise alors que la Cité des Voleurs n'est finalement qu'un porte-monstre-trésor déguisé (les portes en question étant les bâtiments et les maisons visitables), mais Livingstone a tellement bien maquillé son coup que ça ne pose pas problème.

L'aventure se poursuit hors de la ville. On nous demande alors si tous les objets sont réunis. Si non, vous êtes mort dans la seconde qui suit (du style paf le chien)
Si oui, on peut poursuivre... pour qu'on nous informe trois pas plus loin que Nico (oui, on est des intimes ici) s'est planté dans le mélange à effectuer parmi les trois ingrédients et que l'on doit donc en choisir deux au pif. La bonne blague ! Spoiler : on doit donc choisir au hasard lequel sera le bon sans rien pour nous guider. Super spoiler :  on n'a qu'une chance sur 3 de tomber juste. Méga spoiler : une chance sur 3 de crever comme un minable et de repartir à zéro !
Franchement, ça Livingstone on s'en serait passé

La tour de Zanbar Bone est par contre une vraie déception, on se cantonne à monter un étage et à fouiller la pièce qu'il contient, et ainsi de suite jusqu'à tomber sur notre adversaire. Le final est rapidement expédié, hop hop hop, petite flèche dans le coeur, hac'estpaslebonmélanged'accordonrepassera mais enfin, après peut-être un ou deux essais infructueux l'infâme Zambar finira par expirer à nos pieds.

Pour résumer, la Cité des Voleurs est une aventure urbaine plutôt réussie, dotée d'une ambiance bien aboutie et de nombreux PNJ. Les criminels et les brigands sont légions dans la ville est on n'est pas déçu à ce niveau là. La jouabilité est quant à elle bien fichue et l'aventure (très) facile dans l'ensemble. Dommage que la dernière partie bâclée et le choix au pif du mélange viennent ternir le tableau, mais ça reste un bon Défis Fantastique (pas pour rien qu'il a été mon favori pendant très longtemps étant jeune)

Originalité/cohérence du scénario : 1/2
Qualité des PNJ : 2/2
Ambiance : 3/4
Pertinence/variété du bestiaire : 2/2
Moments marquants : 1/3
Illustrations/couverture : 1/2
Jouabilité : 4/5

Note : 14/20

sly aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





05- La cité des voleurs - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   05- La cité des voleurs - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
05- La cité des voleurs
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Cité des Voleurs
» La Cité des Voleurs existe en vrai !
» QdG 1,5: La Guilde des Voleurs
» La Guilde des Voleurs
» Sindbad le magnifique 1 - Le Prince des Voleurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Gallimard :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit