La Taverne Des Aventuriers
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


L'antre des passionnés de Livres dont VOUS êtes le Héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
-28%
Le deal à ne pas rater :
PNY CS900 Series – Disque SSD 1 To 2,5″ SATA III à 71,99€
71.99 € 99.99 €
Voir le deal

 

 Les Chroniques d'Hamalron 2 - La Cité des Proscrits

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Bruenor
Maître d'armes
Maître d'armes
Bruenor


Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1964
Age : 43
Localisation : Seine Maritime
Loisirs : LDVELH, Magic, Xbox One, Warhammer 40k...
Date d'inscription : 28/07/2013

Les Chroniques d'Hamalron 2 - La Cité des Proscrits Empty
MessageSujet: Les Chroniques d'Hamalron 2 - La Cité des Proscrits   Les Chroniques d'Hamalron 2 - La Cité des Proscrits EmptyMer 7 Mar 2018 - 11:15

La Cité des Proscrits

auteur : Rémi Dekoninck

illustrateur : Koa

440 §

Les Chroniques d'Hamalron 2 - La Cité des Proscrits Cdp10



Et voici ma critique promise (j'ai mis les plus gros spoilers dans des balises mais la critique révèle quand même quelques fragments de l'histoire alors si vous ne voulez pas vous spoiler, passez directement à la section des + et des - avec la note) :

Notre diplomate rempile pour un deuxième tome qui se déroule en totalité dans la ville de Kronenstadt. Pas de voyage au long cours comme dans le premier tome, mais des intrigues politiques, une exploration de la ville et une bataille sont au programme.
Si dans le Royaume de la Discorde notre diplomate était plus un enquêteur avec des points d'information à récolter, ici il évolue dans son élément naturel puisque, très vite, il faut tâcher de rallier les maîtres de guildes à notre cause, et éviter qu'ils se rallient aux princes félons. Cette partie est bien maîtrisée avec une liberté de choix sur les lieux à visiter, quelques pièges de diverses natures pour convaincre les maîtres (embuscades, énigme, promesses à faire...) et toujours la gestion très importante des dés de réserve. Gestion à ne pas prendre à la légère, puisqu'un combat raté signifie souvent la mort.
Les sortilèges sont de retour, avec un sort en bonus si on a fait le premier tome, à la manière des disciplines de Loup Solitaire.
Une fois cette partie de diplomatie terminée, deux voies principales s'offrent à nous (à moins que j'en aie raté d'autres) :
Spoiler:
Les deux voies sont intéressantes et permettent de refaire le livre d'une manière différente. Vient enfin
Spoiler:

Encore un livre-jeu de haut niveau, qui fait honneur au premier tome, avec son système de jeu rôdé et original (un héros sans points de vie, c'est peu commun), une histoire et un univers soignés aux petits oignons et des rebondissements qui tiennent le lecteur en haleine.

Quelques remarques quand même, pour justifier la note légèrement inférieure au premier tome (mais quand même largement dans le haut du panier des LDVELH) :
ce volume m'a semblé plus court que le précédent, peut-être une fausse impression car ma lecture du Royaume de la Discorde remonte à 1 an et demi.
le test du 326 est un peu dur, la première fois que je m'y suis retrouvé je n'avais plus beaucoup de points d'arcane. Bon après je me suis rendu compte que ce passage n'est pas obligatoire alors c'est moins gênant. Surtout qu'avec les relectures on sait que si on passe par là, il faut prévoir un petit stock de points.
les sections 352 à 355 se suivent dans le déroulement, il aurait fallu les intervertir avec d'autres sections, le lecteur peut être tenté de voir ce qui se passe après puisque les sections sont sur des pages qui se suivent, comme si elles avaient été rajouté après coup.
un problème de cohérence dans la bataille, pas dramatique puisqu'il n'empêche pas le jeu, ni ne saute aux yeux puisque je ne l'ai vu qu'à la dernière relecture :
Spoiler:

Malgré mes multiples tentatives, je pense qu'il me reste des choses à découvrir, car certaines illustrations (toujours aussi belles de Koa et maintenant indissociables de cet univers) ne m'évoquent rien sur les événements ou créatures qu'elles représentent. Je me réserve ça pour le jour où je referai la trilogie d'une seule traite. La cité des Proscrits ne m'a pas encore livré tous ses secrets !

les + :
l'univers d'Hamalron
les illustrations intérieures, les cartes de Koa
le livre des sorts
système de jeu simple et assimilable immédiatement
un style vivant avec une histoire pleine de rebondissements
la mission de diplomate qui prend tout son sens ici

les - :
un problème de cohérence caché dans la bataille
un peu plus court que le précédent ? (80 sections de moins à peu près)

nombres de tentatives pour le finir : 9 (dont 3 décès en combat)
difficulté : 75%

note : 17/20
Revenir en haut Aller en bas
Fitz
Maître d'armes
Maître d'armes
Fitz


Masculin
Scorpion Serpent
Nombre de messages : 778
Age : 44
Profession : assassin royal
Loisirs : lecture/écriture, jeux de rôle/plateau,
Date d'inscription : 17/10/2007

Les Chroniques d'Hamalron 2 - La Cité des Proscrits Empty
MessageSujet: [Les Chroniques d'Hamalron 2] La Cité des Proscrits   Les Chroniques d'Hamalron 2 - La Cité des Proscrits EmptyLun 14 Mai 2018 - 21:25

2ème tome d'une série mais un format très différent du premier qui était édité par feu La Saltarelle. Le format livre de poche à la police presque trop petite laisse place à un format A5 plus aéré et plus agréable à manipuler. C'est important la manipulation pour un LDVELH.
Les illustrations de Koa sont toujours aussi sympas et « Blanchesques ». Un joli objet.

Heureusement que l'introduction nous rappelle les grandes lignes de l'épisode précédent car j'avais un peu oublié. Je me rappelais d'un début urbain, d'une intrigue politique assez complexe avec de nombreuses forces en présence, d'une longue aventure qui nous faisait traverser tout le pays d'une façon un chouilla trop linéaire avant un final héroïque et bien costaud. D'une forte difficulté aussi.
Au final, ce second épisode est vraiment différent.

Le style est toujours aussi agréable et très adapté à un livre interactif, vraiment rien à critiquer.

D'entrée de jeu, on comprend avec la superbe carte de la ville (avec le fleuve au milieu et les illustrations de Koa, on pense irrésistiblement à Kharé), le titre du bouquin et la présentation détaillée des éminences politiques locales que toute l'aventure va se dérouler dans ce cadre intra-muros très précis. L'immersion est bonne. En plus de l'illustration qui les représente tous (j'ai beaucoup aimé, ça m'a rappelé certaines excellentes de Loup Solitaire comme dans la Traversée infernale au moment de démasquer l'assassin ou à la fin des Prisonniers du Temps avec tous les méchants accompagnant Vonotar), les descriptions des caractéristiques physique et comportementales de chacun permet de bien se les représenter. Les dialogues aussi, très corrects, participent en ce sens.

Dans la première partie, très libre au niveau des choix pour explorer la ville, on va tâcher de convaincre les éminences locales de se ranger du côté de l'impératrice que nous représentons. Pour le coup, on est vraiment à 100 % dans notre rôle de grand ambassadeur. Un métier inédit en matière de LDVELH et plutôt intéressant à jouer. Mais tout ne se résoudra pas par la diplomatie. Nous aurons l'occasion d'aider concrètement nos éventuels alliés, d'éviter les pièges tendus par nos ennemis, de participer à quelques scènes musclées et de lancer nos puissants sortilèges. Le tout avec en fil rouge une course à l'influence contre un rival déjà dans la place.

Enfin arrive le grand vote, comme au milieu de la Métropole de la Peur.

La seconde partie est ensuite plus orientée action, avec une bataille rangée, des actions héroïques, diverses occasions de lancer les dés et de mourir. Pas déplaisante du tout après le rythme plus réfléchi, pondéré et tactique de la première partie. Le final est satisfaisant et donne envie d'enchaîner sur la suite qui normalement clôturera la triologie.

Le jeu est plus équilibré sur la durée que dans le premier volet, où l'on pouvait mourir assez souvent si les jets de dés nous étaient par trop défavorables. Ici les combats sont moins nombreux, on a régulièrement l'occasion de regagner des points bonus, le sortilège supplémentaire fait aussi du bien. J'ai atteint la victoire à mon troisième essai et ça m'a paru très bien eu égard à la durée de l'aventure. Sans sentiment de facilité car j'étais à poil (0 point bonus) à la fin de l'aventure.

En clair, après un premier tome pas mal, j'ai encore plus accroché à ce deuxième volet des aventures du diplomate impérial. Le cadre plus serré de la ville et le fait que les forces en présence soient déjà bien connues, sans indigestion d'informations à engloutir, donnent plus de punch et une atmosphère plus vivante, plus réaliste.
Si je devais regretter certaines choses, ce serait en premier lieu un nombre de sections inférieur. Autant j'avais trouvé la première un peu longue, surtout à cause de sa linéarité, celle-ci est plus modeste, même si elle n'est pas courte non plus.

Mais j'ai au final passé un très bon moment.

16/20
Revenir en haut Aller en bas
gynogege
Maître d'armes
Maître d'armes
gynogege


Masculin
Bélier Tigre
Nombre de messages : 3440
Age : 48
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 26/09/2014

Les Chroniques d'Hamalron 2 - La Cité des Proscrits Empty
MessageSujet: .   Les Chroniques d'Hamalron 2 - La Cité des Proscrits EmptyVen 19 Oct 2018 - 14:42

La cité des Proscrits est le digne successeur du tome 1. Comme on s'y attendait, l'aspect diplomatique joue un plus grand rôle, surtout dans la première partie du livre. Il faut réussir à convaincre les chefs des différents guildes de rallier la cause de l'impératrice plutôt que les rois félons. Cette partie consiste en une exploration de la ville assez riche, qui offre la possibilité de récolter pas mal d'objets annexes pour la suite.
On renoue ensuite avec l'aventure et notamment les combats, dans un final qui rappelle les Loup Solitaire: une bataille pour défendre une cité. L'auteur n'a rien à envier à son illustre prédécesseur et les fans apprécieront.
L'équilibrage est bon, même si à nouveau je trouve qu'avec le système Imparis on est un peu sur le fil du rasoir dans les combats. Je trouve le final, après la victoire, très bon. Il met vraiment bien en tension pour le tome 3. On imagine celui-ci très dense au vu du nombre de questions qui restent en suspens... une très bonne série dont on attend la fin avec impatience !

16/20
Revenir en haut Aller en bas
Gagadoth
Maître d'armes
Maître d'armes
Gagadoth


Masculin
Gémeaux Singe
Nombre de messages : 1041
Age : 30
Localisation : Royaume du Dessi
Date d'inscription : 11/01/2006

Les Chroniques d'Hamalron 2 - La Cité des Proscrits Empty
MessageSujet: Re: Les Chroniques d'Hamalron 2 - La Cité des Proscrits   Les Chroniques d'Hamalron 2 - La Cité des Proscrits EmptyVen 14 Aoû 2020 - 19:46

Deuxième volume des aventures du diplomate impérial, "la cité des proscrits" reprend quelques semaines après la fin du 1er tome. Notre mission consistera à convoyer la jeune Zila possédée par l'esprit de Sinistrose jusqu'à la ville de Kronenstadt, autrement dit la cité des proscrits eponyme.

Dans le premier tome, il faut dire que la diplomatie traditionnelle était franchement mise au second plan au profit de la diplomatie musclée. Ici, les choses seront très différentes étant donné qu'il nous faudra convaincre les différents maîtres de guilde de la ville de s'allier à nous. Les choses ne seront évidemment pas simples, compliquées encore par l'arrivée d'un émissaire ennemi à la solde des princes félons.

Passée cette première partie relativement calme (quoi que!), nous replongeons au coeur de l'action pure, avec enlèvements, trahisons, bataille etc. Le programme est donc chargé pour notre héros.

Dans sa structure, j'ai trouvé ce livre assez semblable au "grand maître d'Irsmun", ce qui n'est pas pour me déplaire, bien au contraire.

1) On discute.

2) On tatane du méchant.

Bref, que dire? Le style est bon, le scénario est bien ficelé et immersif, les illustrations se marient bien à l'univers. Je reprocherai juste une seconde partie un chouïa difficile avec pas mal de combats assez durs et plusieurs passages où l'erreur/manque de chance ne pardonnera pas. Ceci implique une gestion minutieuse des dés de reserve, à forciori si on n'a pas lu le tome précédent et qu'on n'a plus de dés de réserve en rab.

Un livre court, mais intense, qui laisse beaucoup d'interrogations en suspens. Espérons que la suite tienne toutes ses promesses.

Passionnant!

Nb: curieux de voir si un certain ouvrage de magie noir trouvé dans ce livre et conservé en dépit du bon sens me servira ou causera ma perte plus tard...

18/20
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Les Chroniques d'Hamalron 2 - La Cité des Proscrits Empty
MessageSujet: Re: Les Chroniques d'Hamalron 2 - La Cité des Proscrits   Les Chroniques d'Hamalron 2 - La Cité des Proscrits Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chroniques d'Hamalron 2 - La Cité des Proscrits
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Cité des Proscrits
» 28 - La Cité de l'Empereur
» La Cité de la peur... a 25 ans !
» 2 - La Cité Interdite
» 05- La cité des voleurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Alkonost-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Art, Culture et Loisirs | Littérature, Poésie