La Taverne Des Aventuriers
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


L'antre des passionnés de Livres dont VOUS êtes le Héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

 

 Fabled Lands 4 - La Horde des grandes Steppes

Aller en bas 
AuteurMessage
Fitz
Maître d'armes
Maître d'armes
Fitz


Masculin
Scorpion Serpent
Nombre de messages : 790
Age : 44
Profession : assassin royal
Loisirs : lecture/écriture, jeux de rôle/plateau,
Date d'inscription : 17/10/2007

Fabled Lands 4 - La Horde des grandes Steppes Empty
MessageSujet: Fabled Lands 4 - La Horde des grandes Steppes   Fabled Lands 4 - La Horde des grandes Steppes EmptyJeu 16 Juil 2020 - 15:16

Ce qui change dans ce tome par rapport aux précédents est un sentiment de confinement. Paradoxal quand on pense aux steppes à perte de vue que nous annonce le résumé...
Mais cette région nordique aux allures de Russie à l'époque mongole est enclavée, ce qui nous prive de la grande liberté de mouvement inter-pays à laquelle nous étions habitués jusqu'à présent.
Au nord, une barrière de montagnes qui marque le bout du monde, à l'ouest un accès minuscule à la mer sans aucun port, au sud, encore des montagnes qu'on peut franchir en deux points seulement, à l'est une baie maritime qui impose ensuite de naviguer vers le sud. Les passages d'un livre à l'autre sont de fait moins faciles et fréquents.

Pour le reste, la recette est toujours la même et aussi efficace à mes yeux. Une véritable ambiance se dégage de cette région hostile entre le froid mordant, le gibier rare, les montagnes difficiles à escalader, et les temples perdus. Les autochtones sont aussi très agressifs et très (trop) dangereux. Deux grandes peuplades recensées mais c'est du pareil au même en terme de conséquences : les Huns et les Oths nous dépouillent et nous humilient. A éviter pour les bas niveaux!
J'ai beaucoup aimé l'idée de Yarimura, cette cité "nippone" bâtie par des réfugiés du lointain archipel d'Akatsurai. Un mélange de cultures inattendu et bienvenu avec ces nouveaux dieux qu'on imagine retrouver dans un tome ultérieur.
Même si les situations restent souvent trop brèves, je suis toujours impressionné par la capacité des auteurs à apporter un souffle et une immersion à ce savoureux brouet de péripéties en tout genre. La palme revient ici à ce passage où l'on peut grimper en haut des montagnes du bout du monde, puis en redescendre de l'autre côté pour voir ce qui s'y trouve. Enfin... si on a suffisamment d'Exploration et de Vitalité pour ça. En seulement quelques paragraphes, j'ai senti le frisson des grands explorateurs devant l'inconnu, puis l'émerveillement à découvrir ce secret de science-fiction. Si le schéma général des aventures reste le même, les auteurs ne radotent pas et font toujours preuve d'imagination pour nous surprendre.

Au niveau jeu, le coeur de cette saga quand même, il faut bien admettre que le système touche pour la première fois à certaines limites. On n'en est pas encore au syndrome Loup Solitaire où les tomes deviennent trop faciles quand on les fait tous dans l'ordre et au contraire infaisables pour les stricts débutants. Du challenge, il y en a toujours car il est facile de perdre la vie, de voir ses caracs diminuer ou encore plus souvent, de se voir dépouiller de tout son équipement. C'est très bien car la pression subsiste même pour les gros bills. A la longue, je me rends compte que trouver le moyen d'augmenter naturellement ses caractéristiques est bien plus important que de trouver de forts objets boosteurs.
Mais quand on est à poil sans équipement et avec des caractéristiques moyennes et le niveau minimum proposé pour jouer à ce tome 4, c'est mission galère pour trouver une petite aventure capable de nous rendre riche ou nous faire évoluer! Clairement, même au niveau 4 et avec l'équipement de base proposé, ce n'est pas marrant de s'aventurer dans ces contrées. Le constat était déjà pratiquement le même dès le tome 3. Mieux vaut s'aguerrir et s'enrichir dans le Golnir ou le Sokara avant de venir se frotter aux dangers de ces nouveaux horizons...

En aparté une petite boucle que les auteurs n'ont pas vue. Rien ne nous empêche dans le texte de toquer sans arrêt à la porte des Traus et de se faire incarcérer quelques temps chez eux pour gagner 1 point de Magie tout en perdant 1 point de Piété. Comme on ne peut descendre sous 1 en Piété, on peut le faire sans arrêt jusqu'à arriver au maximum de 12 en Magie. Je ne l'ai pas fait car j'ai peur du jugement divin et pour mon karma. Il suffirait je pense d'ajouter une de ces cases à cocher à côté de la section en question qui nous redirige vers une section "vide" si on est déjà passé par là. C'est peut-être même un oubli.

Conclusion : toujours autant de plaisir. Je crois que le vrai pied est d'avoir d'un seul coup tous les tomes composant cet univers et de le sillonner de long en large au gré des quêtes qui nous sont proposées plutôt que d'explorer toujours la même région. Il va falloir être patient.

14/20
Revenir en haut Aller en bas
 
Fabled Lands 4 - La Horde des grandes Steppes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fabled Lands 1 - Le Royaume Déchiré
» Fabled Lands 2 - Les Richesses du Golnir
» Fabled Lands 3 - Par-delà La Mer de Sang Noir
» Errata de la Série Fabled Lands (Alkonost)
»  Fabled Lands Solutions Commerciales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Alkonost-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Art, Culture et Loisirs | Littérature, Poésie