La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 BORGES EST NOTRE ANCÊTRE

Aller en bas 
AuteurMessage
ashimbabbar
Délivreur des Limbes
Délivreur des Limbes


Masculin
Balance Tigre
Nombre de messages : 1929
Age : 43
Localisation : pont fortifié de Kookaryô
Profession : archiviste
Loisirs : draguer Minako Ifu, quêter Shangri-La…
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: BORGES EST NOTRE ANCÊTRE   Dim 20 Juin 2010 - 23:43

Voilà une grande nouvelle. Nous, les ldvlheurs, pouvons nous prévaloir du patronage de nul autre que le grand Jorge Luis Borges.

Dans sa nouvelle Le jardin aux sentiers qui bifurquent ( El jardîn de senderos que bifurcan ), publié en 1941 dans le recueil de nouvelles auquel elle donne son titre*, il élucide, au travers d’une intrigue qui importe peu, le livre fictif de ce titre écrit par le mandarin fictif Ts’ui Pên. Or il est évident qu’il y a anticipé les ldvlh.

Je me contenerai de citer les trois passages les plus pertinents; le volume est d’ailleurs facile à se procurer.

• « Personne ne pensa que le livre et le labyrinthe étaient un seul objet. »

• « Dans toutes les fictions, chaque fois que diverses possibilités se présentent, l’homme en adopte une et élimine les autres; dans la fiction du presque inextricable Ts’ui Pên, il les adopte toutes simultanément. Il crée ainsi divers avenirs, divers temps qui prolifèrent et bifurquent. »

• « Fang**, disons, détient un secret; un inconnu frappe à sa porte; Fang décide de le tuer. Naturellement, il y a plusieurs dénouements possibles: Fang peut tuer l’intrus, l’intrus peut le tuer, tous deux peuvent être saufs, tous deux peuvent mourir, et cætera. Dans l’ouvrage de Ts’ui Pên, tous les dénouements se produisent: chacun est le point de départ d’autres bifurcations. Parfois, les sentiers de ce labyrinthe convergent (…) »

Bien entendu, l'élément aléatoire ne figure pas dans sa description. On peut se demander comment Borges aurait réagi à la suggestion d’ajouter de l’aléatoire dans le cours d’un écrit. Mais enfin, il existe suffisamment de ldvlh sans élément aléatoire. Là où le livre décrit dans la nouvelle bifurque ( je n’ai pas résisté ) le plus loin des ldvlh est que les variations possibles de l’histoire n’ont pas leur source dans l’action du héros seulement.
C'est bien normal étant donné que dans la fiction, nous suivons l'action, au lieu, dans le ldvlh, de la créer.
Par ailleurs je me rappelle d’un livre que maintenant je donnerais cher pour ravoir, qui m’avait été offert quand j’avais, quoi, 6 à 8 ans ? Il y était question de l’aventure assez onirique et assez joliment illustrée d’une petite fille errant dans un grand jardin nocturne ( j’étais alors préoccupé de Goldorak et autres soucis typiquement masculins, et je ne l’avais pas énormément apprécié ); et on pouvait non seulement y choisir « si vous voulez que la petite fille prenne l’allée de gauche, allez à la page X », mais aussi « si vous voulez que le portail s’ouvre » et autres possibilités semblables. Je n’affirme pas que l’auteur, qui qu’il ou elle ait pu être, ait lu cette nouvelle de Borges ; mais enfin c’est une application de ce qu’il a écrit.

Le prochain qui me sort que les ldvlh c’est des trucs pour mômes, je lui sors que c’est l’application d’une intuition de Borges, une étude de « séries infinies de temps, [d’] un réseau vertigineux de temps divergents, convergents et parallèles. » On verra quelle tête il fera.


* en français, dans le recueil Fictions

** Fang… quel nom bien choisi pour une histoire de labyrinthe…
Revenir en haut Aller en bas
AllezAu14
Champion
Champion
avatar

Masculin
Nombre de messages : 387
Localisation : Village de la Pierre qui Mue
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: BORGES EST NOTRE ANCÊTRE   Lun 21 Juin 2010 - 7:17

Effectivement, à force d'imaginer des livres et des bibliothèques impossibles, Borges est le premier à avoir envisagé l'idée d'un livre décrivant l'ensemble des futurs possibles d'une situation donnée.

L'aléatoire, il l'a imaginé dans une autre nouvelle : La loterie à Babylone, dans le même recueil, dans laquelle tous les événements de la vie des habitants dépendent des résultats d'une loterie secrète.

Dans Examen de l'œuvre d'Herbert Quin, il y a aussi l'exemple inverse : partir d'une situation, et imaginer tous les événements possibles susceptibles d'y avoir conduit. Voici un exercice qui n'a pas encore été testé en AVH.
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13390
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: BORGES EST NOTRE ANCÊTRE   Lun 21 Juin 2010 - 14:15

Citation :
** Fang… quel nom bien choisi pour une histoire de labyrinthe…
Vrai ! Probablement une coïncidence... Et à un degré moindre, en guise de clin d'oeil, Ian Livingstgone, le spécialiste des One True Path et autres labyrinthes, porte le même nom que l'explorateur célèbre...

Pour en revenir à Borgès, Fictions est excellent recueil qui regorge de pépites...

Citation :
Le prochain qui me sort que les ldvlh c’est des trucs pour mômes, je lui sors que c’est l’application d’une intuition de Borges, une étude de « séries infinies de temps, [d’] un réseau vertigineux de temps divergents, convergents et parallèles. » On verra quelle tête il fera.
Merci Ashimbabbar ! C'est un truc que je ressortirai, ça ! Très bon comme conversation Killer.
Revenir en haut Aller en bas
ashimbabbar
Délivreur des Limbes
Délivreur des Limbes


Masculin
Balance Tigre
Nombre de messages : 1929
Age : 43
Localisation : pont fortifié de Kookaryô
Profession : archiviste
Loisirs : draguer Minako Ifu, quêter Shangri-La…
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: BORGES EST NOTRE ANCÊTRE   Ven 12 Nov 2010 - 18:56

AllezAu14 a écrit:

une situation, et imaginer tous les événements possibles susceptibles d'y avoir conduit. Voici un exercice qui n'a pas encore été testé en AVH.

Eeeeh bien, il y a Par le vent des steppes et la marée des océans, l'AVH de Glutinus sur Xhoro, qui est un peu comme ça… on y incarne un supermercenaire maintenant vieilli et fatigué et que tout le monde sollicite en vain. Ça, c'est le point d'arrivée, et selon nos choix et les traits du passé qu'on s'est choisi on apprend comment on en est arrivé là.
C'est assez bizarroïde à faire… on a envie de retourner au Labyrinthe de la Mort ensuite quand même. Je dirais que c'est le truc qui se fait, mais qui ne se refait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BORGES EST NOTRE ANCÊTRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
BORGES EST NOTRE ANCÊTRE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notre Mère la guerre de Kris et Maël
» A la reconquête de notre amour...
» Notre corps est un arbre
» Notre Dame de Paris
» Notre noel hier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Livres divers et variés... :: Les Auteurs-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com