La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 25- La forteresse du cauchemar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: 25- La forteresse du cauchemar   Lun 7 Mar 2011 - 21:17

DEFIS FANTASTIQUES

LA FORTERESSE DU CAUCHEMAR


RESUME :


Neubourg, agréable petite ville du continent de Koul, autrefois si paisible, est aujourd'hui la proie de créatures dégénérées, œuvres de maléfiques puissances. Un infâme sorcier, emmuré depuis des siècles dans les profondeurs de la Forteresse de la ville, est revenu à la vie, ne rêvant que d'assouvir sa vengeance. C'est à vous que revient la mission de l'affronter et de libérer Neubourg, ainsi que votre ami le Baron Thuldor, du sinistre enchantement dont ils sont les victimes. Mais prenez garde ! Les souterrains du château sont infestés de monstres, et nombreux sont les pièges diaboliques qui vous y attendent...



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9922
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   Mer 9 Mar 2011 - 0:56

Voila un livre que j'apprécie particulièrement, j'aime beaucoup son ambiance glauque, sombre et gore, avec un rendu particulièrement efficace, qui ne laisse pas indifférent.
Une aventure vraiment originale, on a l'impression d'être dans un film d'horreur, l'univers malsain à la Lovecraft est vraiment bien retranscrit, avec il faut dire aussi ses pnjs et créatures emblématiques et charismatiques, comme l'horrifique Xakase (avec son illustration marquante), la belle et dangereuse Senyakase, Hove, les terribles buveurs de sang, le malheureux baron Tholdur, et bien d'autres.
Avec des illustrations qui sortent de l'ordinaire, notamment celle des buveurs de sang, des graines de potence, et bien sur sans doute la plus belle illustration féminine des ldvelhs celle de Senyakase.
Le personnage de Senyakase est particulièrement intéressant, avec elle tout se passe en finesse, en subtilité, mais aussi tout en cruauté, ça change du méchant bourrin rendre dedans classique.
Je trouve que Dave Carson a fait du bon boulot au niveau des illustrations, il rend bien l'univers glauque du livre, vraiment une oeuvre à tout point de vue originale et troublante, en tout cas moi j'aime beaucoup.
Et c'est ce qui fait vraiment l'originalité de cette oeuvre, son ambiance particulière, ses pièges a éviter et ses personnages perfides et vils, tout comme bien sur ses objets ou "choses" à ne pas prendre au cours de l'aventure.

Note : 16/20

Revenir en haut Aller en bas
craft
tas de fumier
tas de fumier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2981
Date d'inscription : 25/07/2008

MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   Mer 9 Mar 2011 - 13:04

Un bouquin sans précédent: une atmosphère sombre, glauque, servie par des illustrations adéquates... on y affronte des monstres tentaculaires tout droit sortis d'un cauchemar lovecraftien, bref que du bonheur, mon 3e DF préféré, rien de moins.

19/20
Revenir en haut Aller en bas
Francois22
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Nombre de messages : 629
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   Jeu 24 Mar 2011 - 23:16

Nous étions venus simplement prendre un peu de repos et nous voici plonger dans une aventure des plus dérangeantes des df. La le médiéval se côtoie a l’horreur. Petit à petit nous découvrons tout ce qui se cache dans cette forteresse . On y rencontre de nombreuses créatures étranges et des personnages secondaire intéressant. L’ennemie final sort de l’ordinaire. Le livre n’est pas un one true path mais plusieurs objet bonus sont a découvrir rendant le combat final plus ou moins dur. Il y a plusieurs moments mémorables comme le combat contre les graines de potence, la rencontre avec le baron toldur, l’exploration de nuit et les nombreux pfa traumatisant comme dans aucun autre livre. La difficulté est assez bien dosé car on peut souvent rusé au lieu de combattre.

Points Positifs
-L’ambiance
-Les personnages secondaire (Senyakase par exemple)

Points négatifs
-Les illustrations

17/20
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13645
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   Lun 28 Mar 2011 - 19:46

Un DF digne du Manoir de l'enfer pour l'ambiance malsaine a souhait.
Les ennemis sont marquants et les illustrations plutot bien choisie renforcent l'impression horrifique...

Un tres bon DF

Note : 17/20
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Milk
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Cheval
Nombre de messages : 2687
Age : 39
Localisation : Montreal, Canada
Date d'inscription : 22/09/2009

MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   Jeu 26 Mai 2011 - 19:47

ATTENTION: CETTE CRITIQUE DEVOILE DES POINTS MAJEURS DU L'HISTOIRE . A LIRE SEULEMENT APRES AVOIR FAIT LE LIVRE.

Je viens de terminer ce livre que j'avais deja fait une fois..quelque part en 1988 environ.

Un livre sans vrai (ou du moins gros) defaut, mais qui n'a pas reussi a m'interesser plus qu'il faut. Les points de volonte m'ont agacer, ca marche si nous n'etions qu'un pauvre paysan peut-etre mais comme nous somme supposement un guerrier chevronne, que l'on tombe en sanglot effrayer a la vue de tentacules qui sortent de la bouche d'une femme, c'est assez moyen disons. Je veux dire, il faut aussi se mettre dans le contexte, c'est Titan dont il est question, un monde fantastique dans lequel toutes sortes de monstres et autres horreurs se trouvent a environ chaque coin de rue, pas comme si un pauvre terrien comme nous se retrouvais confronter a ca (parce que la oui je flipperais et me mettrais a sangloter comme une fillette...hein!? comment ca comme d'habitude!? c'est faux! Je ne pleure pas comme une fillette!....Un gamin de 4 ans, si, mais pas une fillette! faut faire la difference quand meme...). Donc je touve ca plus ou moins credible. J'ai presque eu l'idee a une ou deux reprise de ne pas en tenir compte mais finalement l'envie de ne pas TROP tricher l'a emporter. Et puis avec un bon resultat de depart on est quand meme pas trop embeter.

Pour le deroulement du livre, j'aime bien qu'on commence en milieu urbain meme si finalement il n'y aura pas grand chose a faire dans cette partie. Ca reste que le moment ou on occis des momes...woua (pas obligatoire mais la gamine qui tente de nous detrousser si, quoiqu'on ne la tue pas). Je m'attendais a ce qu'il nous disent qu'on ne fait que les assomer, ou encore qu'ils se transforment en creature apres leur mort, ou controler par des esprits, mais non, c'est un sanglant massacre (deja avec leurs pitoyables attributs, ils n'avaient aucune chance). Et bien qu'on peut assumer que leur aggressivite est due a l'atmosphere malefique qui a recouvert la ville, quand meme, fallait en avoir pour mettre ca dans le livre! (vous imaginez sortir ca aujorudhui? au USA en plus supposons...la censure immediate, la protection des enfants, encouragements a la violence infantile!) Mais c'est ok parce que j'aime plus ou moins les enfants. Razz (en fait souvent le probleme c'est les parents, pas les enfants qui sont apres tout que le produits de leur environnement)

Au debut on croit que le livre est tres facile parce que les stats des adversaires sont souvent ridicules, mais ca compense un peu vers la fin.. Le meilleur chemin je dois dire n'est vraiment pas evident a trouver puisqu'il faudra prendre des decision tres contre-intuitive (retourner dans le cachot? pas question!) ce qui est un peu moyen comme idee... J'ai trouver toute la partie dans la forteresse (dite du cauchemar justement) assez ordinaire et pas vraiment aussi bien chargee en horreur qu'on aurait pu le croire en debut d'aventure, finalement les passages dans la ville seront plus convaincants. Cca se rattrape un peu vers la fin malgre que c'est justement la que les paragraphes de mort instantanee se retrouvent concentres ce que j'ai pas trop aimer. Les parties les plus interessantes avec Senyakaze seront en fait celles qui meneront a notre perte.

La fin est quand meme reussie avec le boss final, si on doit l'affronter...Premiere fois arriver jusqu'a la fin, j'ai du affronter Xakaze au corps a corps SANS le Trident et autre talisman. Et...et...oui, j'ai perdu. Pitoyablement quoique je me suis quand meme bien defendu selon les circonstances. Je refais le livre encore une fois, je ne trouve toujours pas ce satane trident ou ce talisman. Je refait encore le combat contre Xakaze. Et bien, parole de scout, j'ai gagner! oui j'ai ete chanceux, et puis j'ai utiliser tout mes points de chance restant et fait mouche (avec les points de chances) 4 fois ce qui a aider. Mais quand meme, chance presque impossible sachant qu'il a 2 point d'habilete de plus que le max (ce que j'avais aussi). Pour l'endurance pas super bien barrer aussi, 20 je crois quand le combat a commencer, alors que lui 34. Mais encore une fois ca demontre que ces livres peu importe la difficulte, avec de la chance pas possible ca se fait. Je suis certain que je serais incapable de refaire ca en moins d'une vingtaine d'essais, et encore.. J'ai finalement refait le livre quand meme pour finalement trouver ce qu'il me fallait. Mais j'ai trouver dommage de ne pas avoir a necessairement affronter Xakaze une fois qu'on a tout ce qu'il faut. j'ai particulierment apprecier le fait qu'il nous nargue encore une fois decapite avant qu'on ne sectionne sa tete en deux. Une finale bien horreur gore. je dois dire que j'apprecie qu'on nous donne quand meme la chance de finir le livre sans avoir ramasser le trident et le talisman, c'est un exemple que plus d'auteurs devraient suivre, ca donne quand meme une legere chance de reussite, plutot qu'une mort assuree sans les bons objets. Je crois que c'est la meilleure facon de proceder, des objets semi-obligatoire on pourrait dire. Enfin mon verdict, je dirais...


Note: 14/20
Revenir en haut Aller en bas
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 32
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   Lun 30 Mai 2011 - 19:50

« La Forteresse du Cauchemar » à la réputation d'avoir une ambiance glauque et malsaine, à l'image de l'univers pondu par Lovercraft. Je dirai oui et non. Oui car ce livre comporte quand même quelques scènes assez "sales", et non, car il m'en faut beaucoup plus pour que je sois dégoûté. Â l'instar des « Sceaux de la Destruction », j'avais lu ce livre beaucoup plus jeune et je n'avais gardé aucun souvenir. Et c'est avec une certaine anxiété que j'ai tourné la première page du bouquin pour, au final, avoir un priori pareil que pour les « Sceaux de la Destruction ». C'est-à-dire ni bien, ni mauvais. Beaucoup d'actions, certes, mais également une bonne intrigue qui se dévoile au fil de l'aventure, car il faut admettre, lorsqu'on se lance dans notre mission, on ne sait pas trop contre quoi on va se battre. Je trouve que c'est un petit plus. La linéarité est moyenne et il y a un peu de challenge sous forme d'objets à trouver pour occire plus facilement le boss final. Je devais lutter contre lui sans ces objets, et avec mes 12 d'habileté, j'ai eu toutes les peines du monde à battre son 14 d'habileté. La moitié de mes points de chances y sont passés, heureusement que j'avais de la chance aux dés, à ce moment-là. Sinon la durée de vie est correcte, et le style écrit et la narration ne m'a pas déplu non plus. Par contre, j'ai été déçu de la pauvreté des illustrations qui ne renforcent pas vraiment l'ambiance horrifique du livre. Heureusement que celle-ci est déjà bien décrite. J'ai dit que l'ambiance était bonne, mais seulement jusqu'au milieu du livre. Le rythme, et l'ambiance toujours, s'essoufflent lorsqu'on pénètre dans le château et qu'on visite les souterrains. Il y a également peu de passages que j'ai retenu à la fermeture du livre, mais il y avait tout de même quelques bonnes idées, comme la guerrière aux cheveux blonds, le boss final (assez dégueu soit-dit en passant) et la visite de la ville (surtout quand le héros doit combattre des enfants... malsain, mais original !). Pour ce qui est de la difficulté, celle-ci réside sur les objets que vous devez dénicher et sur quelques combats.
En résumé, un livre qui ne casse pas des briques mais qui vaut au moins une lecture, juste pour son côté horrifique qui est plutôt rare dans la série. Il y a de l'action pour compenser le manque d'ambiance vers la fin du livre, et le fait d'avoir un peu de challenge et une durée de vie plus que correcte n'est pas plus mal. Dommage que les illustrations ne soient pas plus "gore" pour faire de la Forteresse du Cauchemar une oeuvre unique dans l'univers horrifique.
Note : 15/20
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Demon Spawn
Demon Spawn
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 852
Age : 35
Localisation : Present Day... Present Time...
Loisirs : Lire de la fantasy, écouter du rock, cinéma, BD/manga...
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   Dim 5 Juin 2011 - 20:54

Un livre que je n'avais jamais fait auparavant et que j'ai énormément apprécié.
Déjà il y a une caractéristique supplémentaire, ce qui m'a donné un a priori positif.
Déjà on est tout de suite en situation : on pense se refaire une petite santé en profitant de notre amitié avec le baron du coin et paf : avant de comprendre ce qui nous arrive on est assommé et emprisonné.
Ma première tentative fut expéditive : mort au bout de... 4 paragraphes !
L'ambiance est horrifique et glauque à souhait, je me sentais vraiment pris dans l'aventure, je tremblais lorsqu'il fallait tester sa volonté face aux horreurs qui rôdent.
Le livre compte beaucoup de scènes mémorables, avec une difficulté qui va crescendo.
Pas d'OTP, même si le combat final sera quasi impossible si vous n'avez pas les objets nécessaires.
Les méchants sont très charismatiques, et les PFA sont très bien écrits, d'autant plus qu'ils ne signifient pas tous la mort du héros.

Un DF à faire, de préférence une fois la nuit tombée...

Ma note : 16.5/20
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elbakin.net/
Ygore
Novice
Novice
avatar

Masculin
Lion Tigre
Nombre de messages : 12
Age : 43
Localisation : Autour d'un atome
Date d'inscription : 08/07/2011

MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   Ven 8 Juil 2011 - 18:30

Je me lance pour une première critique avec ce que je considère être l'un des meilleurs DF de la série. Pourquoi ? D’abord pour l'ambiance particulière voire malsaine de ce livre, qui est immersif, très bien écrit et illustré. Il y a là les ingrédients pour un véritable chef-d'oeuvre dans le genre.

Le décor n'est pas le même au fil de l'aventure, on passe d'une ville glauque à une forteresse qui l'est encore plus. On a vraiment l'impression d'explorer la ville qui est remplis de dangers et d'énigmes. Il est très facile d'y laisser sa peau avant même d'être entré dans la fameuse forteresse du cauchemar ! Ce livre est difficile non pas par le jeu de dés mais a cause des choix qu'on a a faire. Il est difficile aussi a cause des sentiments qu'on éprouve en le lisant, les descriptions ainsi que les illustrations m'ont littéralement fait froid dans le dos ! Je ne suis pas très renseigné sur les illustrateurs mais ce Dave Carson et ses créatures "désorbités" sont marquantes ! affraid

Contrairement à d'autres ldvelh, j'ai pas eu l'envi que l'aventure continu, au contraire, j'avais hâte de sortir de ce trou !

18 /20
Revenir en haut Aller en bas
Aragorn
Monarque illuminé
Monarque illuminé
avatar

Masculin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 2900
Age : 27
Localisation : Minas Tirith
Profession : Roi du Gondor
Loisirs : Chasser de l'orque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   Lun 7 Nov 2011 - 20:45

Un nouveau venu dans la série Défis Fantastiques en la personne de Peter Darvill-Evans, mais qui nous propose un livre qui n’a à première vue rien de bien novateur. Cet avis initial, forgé à la lecture de la quatrième de couverture, devra toutefois être quelque peu mesuré par la suite. Première originalité, les règles s’enrichissent d’une nouvelle caractéristique, à savoir la Volonté qui représente les blessures psychologiques que peut ressentir le héros. C’est là une idée intéressante qui met en valeur un aspect souvent négligée dans les LDVELH, à savoir celui de la personnalité du héros.

Deuxième chose, l’introduction diffère quelque peu de celle des autres opus, dans le sens où notre héros ne part pas à l’aventure de son plein gré mais se retrouve embarqué dedans par le cours des évènements. Le château et le fief de son ami, où il vient se reposer, étant le témoin d’évènements inhabituels, il va se retrouver bombardé sauveur de la population aux abois. J’avoue que j’ai bien aimé ce concept pourtant un peu éculé de défendre la veuve et l’orphelin. Toutefois le livre s’avère nettement plus sombre que la plupart des autres DF : que ce soit la ville ou le château, tout est assez glauque, peuplé de créatures répugnantes et de dangers souvent mortels. L’auteur semble se complaire dans les monstres tentaculaires à la Lovecraft et réussit plutôt bien à instiller une ambiance malsaine. Toutefois, contrairement à ce que j’ai souvent lu, cela ne va pas jusqu’à nous rendre mal à l’aise à la lecture.
Pour finir avec les points positifs, le combat final est assez original, avec divers moyens de l’emporter et surtout aucun objet véritablement indispensable pour cela. L’adversaire final est quant à lui pour le moins marquant. J’ai bien aimé le coup du miroir avec la lettre à choisir aussi.

Passons à présent aux points négatifs, car il y en a. Tout d’abord la difficulté qui si elle n’est pas exagérée est quand même présente, avec des objets à découvrir dans des endroits parfois improbables. (je pense surtout au manche du trident). Quelques tests mortels aussi, notamment un pour récupérer un objet assez utile pour le reste de l’aventure et des PFA parfois vicieux, particulièrement sur la fin. J’ai également trouvé que le « bon » chemin était assez ennuyeux et nous faisait passer à côté de situations plus intéressantes que j’ai découvertes en feuilletant ensuite le livre. Enfin le style est assez fade, le scénario pas franchement emballant, et cette ambiance glauque qu’a voulu instiller l’auteur n’atteint pas non plus des sommets. Pour avoir vraiment peur, lisez plutôt le Manoir de l’enfer.

Pour résumer, j’ai un avis assez mesuré sur ce livre pourtant réputé. Il est incontestablement original, avec des bons moments et une ambiance qui se veut assez unique dans les LDVELH mais cela demeure au final un basique Kill The Sorcerer, pas toujours très bien équilibré et avec des situations pas toujours palpitantes. Se situe incontestablement au dessus de la moyenne des DF, peut être qualifié de bon livre, mais il est franchement surestimé à mes yeux.

Note : 13/20


Dernière édition par Aragorn le Lun 2 Jan 2012 - 13:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
ashimbabbar
Délivreur des Limbes
Délivreur des Limbes


Masculin
Balance Tigre
Nombre de messages : 1920
Age : 42
Localisation : pont fortifié de Kookaryô
Profession : archiviste
Loisirs : draguer Minako Ifu, quêter Shangri-La…
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   Ven 11 Nov 2011 - 17:02

L'auteur a voulu tirer le Fantastique du Défi vers l'horreur. Pourquoi pas ? Mais ce n'est pas tout de vouloir, encore faut-il aussi pouvoir.

Je vais être clair: l'auteur ne crée pas une ambiance horrifique, ce qu'il inspire va selon le paragraphe de beuaaaargh à WTF ??? ( la fille en armure… franchement… ) Ajoutez des PFA arbitraires un peu libéralement distribués à mon goût, des illustrations moins que moyennes et le grand n'importe quoi au niveau des statistiques de nos ennemis ( vous voulez un gobelin avec H:8 E:12 ? Vous voulez un orc avec H:9 E:13 ? Pas de problème, on a ça )
Certes il y a quelques moments sympathiques qui empêchent de le catapulter vers la poubelle mais ça reste pour moi un DF profondément raté.

Note: 6/20


Dernière édition par ashimbabbar le Ven 17 Fév 2012 - 2:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9440
Age : 45
Localisation : Loin, très loin...
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, seigneur des déserts et maître des intersections
Loisirs : Enjoy the silence
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   Ven 11 Nov 2011 - 19:03

Les amateurs d'ambiance "Lovecraftienne", d'horreur et d'atmosphère sombre et glauque portent ce livre aux nues. Moi, j'en tombe après l'avoir lu...
C'est un bon petit DF des familles, qui ne démérite pas, on est d'accord. Après, pour l'ambiance, franchement, c'est pas "Le manoir de l'enfer" ou "Le vampire du château noir"...
Si le personnage de Senyakase (japonaise ? coréenne ? Sais pas, on dirait une marque de hi-fi ou d'électroménager...) est bien développé, le reste est classique, de bonne facture, mais c'est tout.
Désolé, mais Lovecraft ne méritait pas ça.

09/20
Revenir en haut Aller en bas
aumonier
gardien
gardien


Masculin
Poissons Cheval
Nombre de messages : 317
Age : 39
Localisation : Sannois (95)
Profession : Emploi adminstratif
Loisirs : Football ; Ciné/Télé
Date d'inscription : 20/02/2012

MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   Sam 15 Sep 2012 - 2:45

Voici encore un nouvel auteur qui se présente dans la série des Défis Fantastiques : Peter Darvill-Evans (il en écrira deux autres par la suite). Ce nouveau venu parvient à créer un vrai style, à s'affranchir de ses prédécesseurs. Certes, les règles de base sont respectées, on a bien le triptyque Habileté, Endurance, Chance et des combats. La première surprise du livre est même le nombre de combats. Sans forcément avoir pris le chemin optimal, j'ai combattu 6 adversaires d'un coup à deux reprises, et une poignée d'autre plus tard. Contrairement à d'autres aventures, ces combats restent accessibles (habileté allant de 3 à 8 chez les adversaires), seul le combat final pouvant s'avérer épique si on a pas récupéré les objets qui vont bien. Par contre, au niveau de nos possessions, on est loin des précédents. Peu d'or, pas de repas, l'auteur a fait sobre pour aller vers plus d'efficacité. Pas besoin de se trimbaler 25 objets, simplement 4 ou 5 qui ont l'avantage d'avoir une vraie identité.

Mais le livre ne se résume pas à ça. Il y a une composante en plus. Elle s'appelle Volonté et se comporte comme la Chance, avec tests assez souvent, et en plus, une limite (6) à ne pas franchir. Et c'est cette composante qui va vite devenir le coeur de l'aventure. Car la particularité de ce livre est qu'il nous met en présence de choses bien plus marquantes que les précédents. On y croise des monstruosités génétiques, des créatures hideuses, dans une ambiance plus glauque que d'habitude. Les épreuves en question sont vraiment éprouvantes, on les ressent souvent comme notre personnage, avec force description et des illustrations dérangeantes, donc réussies. Même au niveau du nom des personnages on sent qu'on est dans un milieu différent. Comme au scrabble, on a des K, des Y, des Z, des X, c'est difficile à expliquer mais je trouve celà déroutant sinon perturbant. On aime ou pas, mais en tout cas cet ensemble de choses constitue vraie marque de fabrique. Je sais que, plus jeune, ce livre m'avait marqué plus que les autres, et ce n'est pas ce lui que je préférais refaire.

Pourtant au niveau de l'intrigue, il y a de quoi être satisfait. Grâce à une introduction bien menée, nous sommes en effet lancé en mission pour libérer la forteresse de Neubourg des forces du mal qui semblent s'y être installées et menacent de s'étendre. Dès le début, il faut réussir à s'échapper, sinon c'est la mort assurée au bout de quelques paragraphes (et une première illustration de notre bourreau, marquante, surtout quand on retombe dessus plusieurs fois en cherchant les bonnes options au début). Ensuite, il faut visiter la ville, puis enfin la forteresse. Les périls sont nombreux, avec objets piégés, passages secrets, objets cachés et bon enchainement à suivre. Les paragraphes mortels sont légion, et les motifs d'échecs très inventifs, logiques et réussis. Vraiment pas simple, et plaisant quand on aime les one-true-path, surtout que faire une carte est loin d'être simple tant les chemins sont multiples avant de se rejoindre.

Ce livre est loin d'être mon préféré en raison de son ambiance, mais il reste un bon "Défi Fantastique" qui a su trouver un ton unique et présente une bonne jouabilité.

Ma note : 14/20
Revenir en haut Aller en bas
le Zakhan noir
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Bélier Tigre
Nombre de messages : 1357
Age : 43
Localisation : Aubervilliers
Profession : devantunordinateurucien...
Loisirs : foot, jeux sous toutes leurs formes, ciné, beuveries, chaleur humaine
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   Lun 21 Jan 2013 - 15:12

La forteresse du cauchemar

Pas évident de le noter car je l’ai fait en presque un an, par petits bouts, au taf… J’ai bien aimé l’ambiance gothique soutenue par des illustrations volontairement cradingues. L’abondance de descriptions morbides (qui m’ont un peu obligé à rentrer des mots en permanence dans le dico franco anglais en ligne d’ailleurs), certaines morts originales (…le super fertilisant) et de vrais choix mortels pas toujours en mode « gauche ou droite » lui donnent un certain cachet, un petite place au chaud quelque part entre le Manoir de l’Enfer et le Temple de la Terreur, le tout saupoudré d’un cht’ite pincée de Lovecraft (avec le monsieur X de la fin, qui, au passage, est dans doute le monstre le plus n’importe nawak que j’ai vu dans les DF au niveau stats)
Un bon opus au final, pas simple (j’suis mort 7 fois dans cet essai), mais qui donne envie de voir la suite à chaque fois qu’on « trébuche »

Et je suis moi aussi convaincu que ce concept des objets « semi-obligatoires » est la meilleure voie

Note : 14/20
Difficulté : 65%

Revenir en haut Aller en bas
Maléfisse
Fantassin
Fantassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Localisation : Rennes
Profession : tranquille, pour l'instant.
Loisirs : LDVELH (sans blague !), ordi, tir à l'arc, natation...
Date d'inscription : 02/01/2013

MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   Lun 21 Jan 2013 - 16:33

Un défi fantastique qui à beau être original, il reste tout de même dans la moyenne des Défis Fantastique. L'aventure se découpe en deux parties : l'exploration de la ville, puis la forteresse. La première partie est potable, rien de très original, et cela devient purement agaçant d'explorer des endroits que l'on connaît par coeur au fil des tentatives rien que pour récupérer un objet semi-important (que je ne mentionne pas pour ceux qui n'ont pas lu). L'exploration du donjon est sympathique si on prend en compte que l'ambiance est vraiment glauque, mais on peut arriver en deux temps trois mouvement près de la bosse finale, et avec de bonne stats, on peut l'emporter, sans le trident. La difficulté est mal dosée, on peut tomber dans un PFA en moins de trois paragraphes au début, d'autant plus que ses morts sont agaçantes.

Bref, un LDVELH qui a quelques bon points mais de nombreux défauts.


Note : 12/20
Revenir en haut Aller en bas
titipolo
Chevalier
Chevalier


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   Mar 2 Juil 2013 - 22:49

J’ai terminé ce roman il n’y a pas très longtemps et voici ce que je peux en dire. Avant tout, on se rapproche davantage d’une histoire d’horreur plutôt que d’une aventure épique. Pour autant, il ne faut pas devenir pragmatique et s’ancrer dans cette idée. Le coté épique vient aussi mais beaucoup plus tard.

Le scénario est original et nous naviguons dans une ambiance glauque la majeure partie du livre.  Sur le coup je me suis dit pourquoi pas mais il aurait fallu corriger toutes ces incohérences. Premièrement, trouver le trident dans un endroit caché est logique puisqu’il s’agit d’un objet important face au boss final. Mais pour autant, caché ne veut pas dire improbable. D’autant plus que pour le trouver, il faut cravacher et on risque de mourir plusieurs fois, l’endroit étant très dangereux. Par ailleurs le couloir si on l’emprunte rengorge d’endroits horrifiques mais pas vraiment intéressants d’autant plus qu’il est obligatoire de passer par une salle avant une autre si on ne veut pas rater le bon chemin. Si on y passe après, on rate le bon chemin, ce n’est pas très logique. Pour atteindre la méchante sorcière, il est obligatoire de passer par un passage particulier alors qu’il en existe plusieurs. Pourquoi celui-ci et pas un autre ? Je n’ai pas trouvé la réponse. Le guerrier juste avant le boss final. Que fait il ici ? Pourquoi garde t’il l’antre du grand méchant alors que lui-même est gentil ? Le garde nain qui se rallie à nous et qui assassine dans le dos son compagnon alors que l’on est à l’origine un intrus…et j’en passe. De plus, le première partie dans la ville est ininteressante.

Passons à la durée de vie. Si on prend le bon chemin, on termine le livre dans un délai respectable d’autant plus qu’il faudra plusieurs essais pour y parvenir.

La jouabilité est correcte. Les combats ne sont pas très difficiles mais pour affronter le boss final, il est nécessaire d’avoir trouvé les bons objets  ce qui n’est pas du gâteau. Cela dit, ce n’est pas totalement un one true path car on peut l’affronter sans les avoir mais cela diminue vos chances de réussite. En revanche, le chemin qui y mène est par contre obligatoire. Il n’y en qu’un seul qui mène à la sorcière et au boss final. Mais vous ne le trouverez qu’au milieu du livre. Le début est totalement libre.

Il n’y a pas grand-chose à dire sur les illustrations. Elles sont hideuses et horrifiques mais quoi de mieux ? c’est la forteresse du cauchemar après tout.

Quand à l’écriture, l’auteur s’est mis en devoir d’expliquer les évènements qui se produisent même ceux qui sont déjà passés. Peut on reprocher à un auteur d’avoir voulu éclairer le lecteur ?


Le livre aurait été très bon si certains défauts avaient été corrigés.

Note:  12,5/20  


Dernière édition par titipolo le Mer 24 Fév 2016 - 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
macbeth
Fantassin
Fantassin
avatar

Masculin
Vierge Singe
Nombre de messages : 61
Age : 37
Localisation : Grenoble
Profession : Prof
Loisirs : Wargames divers, surtout Warhammer et Warhammer 40.000
Date d'inscription : 08/05/2012

MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   Sam 4 Jan 2014 - 11:21

La forteresse du cauchemar est l'un de mes DFs cultes.

L'atmosphère est excellente, que ce soit dans la partie en ville ou dans la forteresse. Il existe plusieurs chemins assez différents qui vous mènent à la victoire et les PNJs sont intéressants (le marchand gobelin, le nain jardinier, la guerrière aux griffes). J'apprécie en particulier le système qui fait qu'il y a bien une arme magique à trouver, qu'elle vous aide énormément contre le boss final, mais qu'elle ne soit pas obligatoire pour autant.

C'est un DF assez "mature" quand on le compare à certains autres de la même époque, avec un boss vraiment ignoble, mais aussi d'autres monstres assez dérangeants (
Spoiler:
 
).

Bref, pour moi c'est l'un des meilleurs de la série.

18/20
Revenir en haut Aller en bas
Bruenor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1367
Age : 39
Localisation : Seine Maritime
Loisirs : LDVELH, Magic, Xbox One, Warhammer 40k...
Date d'inscription : 28/07/2013

MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   Ven 7 Mar 2014 - 19:50

La Forteresse du Cauchemar est le premier Défis Fantastiques de Peter Darvill-Evans. On est en présence d'une aventure médiévale-horreur, l'ambiance y est malsaine et dérangeante, les descriptions étant volontairement gores par rapport à la plupart des autres DF et même certaines illustrations s'y mettent. Illustrations qui au passage ne sont malheureusement pas très réussies.

Ce livre n'est pas évident à terminer, de nombreux PFA sont disséminés à divers moments de l'histoire (mort au 4ème paragraphe...) dont certains sont assez vicieux, j'ai plusieurs fois cru être sur la bonne voie ou faire le bon choix alors que pas du tout.
Ce n'est cependant pas un one true path, il est juste conseillé de récupérer certains objets pour ne pas se retrouver face à un mur au combat final.

J'ai trouvé le style de l'auteur un peu trop simpliste et çà n'a pas aidé à me mettre dans l'ambiance, pas mal de descriptions bâclées. L'aspect ludique du livre en revanche est plutôt réussi avec la caractéristique de volonté, les tests un peu différents des autres DF (lancer de 8 dés à comparer avec le total de 2 caractéristiques) et la chasse aux objets utiles, certains pièges valent le détour également.

Un DF d'un bon niveau mais aurait pu être beaucoup mieux si le côté horreur avait été mieux exploité de par le style et les illustrations notamment.

les + :
agréable à jouer
pas un one true path
senyakaze, méchante intéressante

les - :
les illustrations
côté horreur pas assez souvent bien rendu

nombre de tentatives pour le réussir : 10
difficulté : 80 %

note : 12/20
Revenir en haut Aller en bas
Karam Gruul
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Serpent
Nombre de messages : 619
Age : 27
Date d'inscription : 01/11/2004

MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   Ven 18 Juil 2014 - 0:15

La Forteresse du cauchemar est le premier ldvelh de Peter Darvil-Evans (qui écrira plus tard la Nuit des mutants et les Mondes de l'Aleph), et est à ranger dans la catégorie horreur.
Le scenario est assez basique: traquer un sorcier dans son antre, mais le livre sait varier sur ce thème (ultra) classique. Tout d'abord, le but de l'aventure apparaît en cours de lecture: on commence prisonnier avant d'arriver dans une ville touchée par une malédiction dont on apprend au fur et à mesure qu'elle est provoquée par un sorcier.
L'aventure est donc divisée en deux parties: la première est une visite de la ville de Neubourg, sur le continent de Khul, la deuxième est l'exploration de la forteresse.
La visite de la ville, tout d'abord, est intéressante, de par son ambiance plus que malsaine (avec notamment la possibilité de tuer des enfants voleurs) et la liberté de mouvements dont on dispose. Par contre, cette partie est assez courte, voire trop courte.
Le principe d'explorer un(e) forteresse/souterrain/labyrinthe est un grand classique que l'on retrouve avec plus ou moins de succès dans les ldvelh, allant du médiocre (le Voleur d'âmes) au génial (la Couronne des rois). La forteresse du cauchemar se situe quelque part entre les deux. Au rang des points positifs, de nombreux passages assez horrifiques qui peuvent sauver un dungeon crawl moyen, ainsi qu'une difficulté qui rend l'exploration intéressante, avec des nombreux pfa plus sadiques les uns que les autres, qui induisent un véritable risque (et donc qui éloigne la sensation trop courante d'explorer un labyrinthe quasiment vide, qu'on oublie dès le livre refermé). De plus, faire les bons choix est parfois difficile, ce qui rend la lecture encore plus excitante. Enfin, il y a de nombreux passages marquants (la rencontre avec le baron Tholdur...). Concernant les points négatif, on peut regretter la succession de corridors et escaliers peut être quelque peu répétitive.
Au niveau du gameplay, les adversaires ont des caractéristiques assez modestes (ce qui peut d'ailleurs s'avérer pénible), à l'exception du boss final (H:14 E:32), mais il peut être grandement affaibli par des objets spéciaux. Par contre, le point le plus faible de ce livre est la volonté, une nouvelle caractéristique, que l'on calcule comme l'habileté et la chance (1D6+6), qui diminue quand on fait certaines rencontres effrayantes, et que l'on peut être amené à tester au même titre que la chance (c'est-à-dire en perdant un point de volonté à chaque fois). Le problème étant que si l'on tombe en-dessous de 6, on devient fou, et naturellement l'aventure se termine. Quand on sait que l'on peut commencer à 7...
Au final, un livre intéressant, dans la moyenne supérieure, qui aurait pu être un must have sans ses quelques défauts.
Note: 14/20
Difficulté: 15/20
Revenir en haut Aller en bas
http://musicovore.skyrock.com
Napalm
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Vierge Chèvre
Nombre de messages : 132
Age : 38
Localisation : Tours
Profession : Colporteur
Loisirs : Bien trop nombreux pour un honnête homme.
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   Sam 16 Aoû 2014 - 14:40

C'est la bonne surprise de cet été: un bon opus qui aurait pu faire un bon scénario de jeu de rôle "moyen métrage".
J'ai pioché quelques Df de ma bibliothèque avant de partir et celui-ci ne m'a pas déçu. Certes la quête est classique mais on la connaît qu'en cours d'aventure car celle-ci commence par la capture du héros. Il y a une délicieuse ambiance sombre et un mélange fantasy / horreur qui fait mouche, beaucoup de rencontres rappelant les monstres de Cthulu. On devine également une backstory intéressante avec les guerriers du sud et la mauvaise sorcière qui a tourné l'esprit du Margrave.
Il est conseillé de visiter un peu la ville avant de s'attaquer au château mais ce n'est pas une obligation: le choix est laissé au lecteur. Il faudra cependant faire attention aux combats inutiles qui, comme dans "La cité des voleurs" peuvent s'avérer fatals plus tard.
Je note l'excellente idée d'ajouter un total de "volonté", véritable SAN appliquée aux DF et qui permet de faire face (ou non) aux rencontres horribles: cela donne une limite même à un guerrier endurci.
De nombreux chemins existent dans la forteresse, pour ma part, j'ai misé sur la discrétion et ça a été payant, le "boss" étant particulièrement horrible et coriace.
Petit bémol: les objets sont assez durs à trouver et le fameux trident étant en deux parties (je n'avais que la tête) je ne savais pas si je devais me rendre au paragraphe correspondant au fait de le posséder ou non lors de certains combats: un petit bug sans doute.
J'ai pris ce bouquin au hasard pour le "disséquer" et écrire mes futures AVH et ce fut un bon divertissement!

Note: 17/20
Revenir en haut Aller en bas
http://comtedoutreplan.canalblog.com/
Phooey
Aventurier
Aventurier


Masculin
Vierge Cheval
Nombre de messages : 166
Age : 39
Localisation : Yvelines
Loisirs : Guitare et rock 'n roll
Date d'inscription : 28/01/2016

MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   Ven 18 Mar 2016 - 9:21

J'ai bien aimé ce livre et la difficulté est plutôt équilibrée.

Points positifs :
L'intro est originale, le coup du captif ça marche toujours bien et est plutôt bien mené.

Le fait de pouvoir tomber sur un pfa presque n'importe quand apporte une fébrilité de tous les instants qui se combine bien avec l'ambiance glauque/horreur du livre.
Je les trouve bien amenés et assez cohérents dans l'ensemble.

La partie dans la ville est succinte mais prepare bien à l'assaut et l'ambiance que l'on va trouver au sein de la forteresse.

On peut tuer des innocents ! (les enfants et les servantes, la fille du baron, le marchand).

Les pfa ne sont pas tous synonymes de mort.

Les buveurs de sang sont vraiment des créatures flippantes et dangereuses.

Points negatifs :

J'aurai aimé un peu plus la sensation d'être recherché dès l'instant ou l'on ne prend pas le passage secret pour rentrer à l'intérieur. Le garde qui nous laisse filer si on prend la fuite à la porte d'entrée c'est un peu gros. La sensation d'être traqué aurait apporté un vrai plus.

Le parcours dans la forteresse me semble parfois un peu alambiqué et si on prend certains chemins, on se retrouve devant le boss en deux coups de cuillers à pot.

Les illustrations sont un peu faiblardes, la seule chose que j'ai aimé sont les regards noirs et sans expression sur certaines.

Il manque la seule illustration dans la VF qui valait vraiment le coup, la tête de la mutante !

Les points de volonté, pourquoi pas, mais on tombe un peu vite en mode flippe pour un mercenaire de notre trempe je trouve. Au lieu de 6 points, le seuil aurait peut être dû être à 3 ou 4 points.

Certaines parties sont faiblardes et certains choix manquent de cohérence : retourner dans son cachot pour se morfondre ??? sérieux ???

En conclusion, ça reste un bon DF, je suis en train de les refaire après 20 ans d'absence alors je manque un peu de reference, c'est surtout des souvenirs. Je n'avais jamais fait la forteresse du cauchemar et j'en avais quelques attentes.
Elles correspondent à peu près à ce que j'en esperais et le côté horreur/épouvante est plutôt bien fait.

Au fait, c'est peut être un hasard mais lorsqu'on se retrouve à choisir de pourfendre une des servantes, je me suis fié à l'illustration où l'on voit les trois et j'ai choisi celle qui à le regard noir comme le margrave, et bien c'est la bonne.

ma note : 14/20
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   

Revenir en haut Aller en bas
 
25- La forteresse du cauchemar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25- La forteresse du cauchemar
» La Forteresse du Cauchemar
» Cauchemar
» Cauchemar en pleine mer
» livre sur les bataillons alpins de forteresse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit