La Taverne Des Aventuriers
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


L'antre des passionnés de
Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -16%
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
Voir le deal
669 €

 

 25- La forteresse du cauchemar

Aller en bas 
+20
Napalm
Karam Gruul
Bruenor
macbeth
titipolo
Maléfisse
le Zakhan noir
aumonier
Voyageur Solitaire
ashimbabbar
Aragorn
Ygore
John Doe
Sombrecoeur
Milk
Albatur
Francois22
craft
Warlock
Requiem
24 participants
AuteurMessage
Maléfisse
Fantassin
Fantassin



Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 02/01/2013

25- La forteresse du cauchemar - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   25- La forteresse du cauchemar - Page 2 EmptyLun 21 Jan 2013 - 16:33

Un défi fantastique qui à beau être original, il reste tout de même dans la moyenne des Défis Fantastique. L'aventure se découpe en deux parties : l'exploration de la ville, puis la forteresse. La première partie est potable, rien de très original, et cela devient purement agaçant d'explorer des endroits que l'on connaît par coeur au fil des tentatives rien que pour récupérer un objet semi-important (que je ne mentionne pas pour ceux qui n'ont pas lu). L'exploration du donjon est sympathique si on prend en compte que l'ambiance est vraiment glauque, mais on peut arriver en deux temps trois mouvement près de la bosse finale, et avec de bonne stats, on peut l'emporter, sans le trident. La difficulté est mal dosée, on peut tomber dans un PFA en moins de trois paragraphes au début, d'autant plus que ses morts sont agaçantes.

Bref, un LDVELH qui a quelques bon points mais de nombreux défauts.


Note : 12/20
Revenir en haut Aller en bas
titipolo
Chevalier
Chevalier



Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 02/07/2013

25- La forteresse du cauchemar - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   25- La forteresse du cauchemar - Page 2 EmptyMar 2 Juil 2013 - 22:49

J’ai terminé ce roman il n’y a pas très longtemps et voici ce que je peux en dire. Avant tout, on se rapproche davantage d’une histoire d’horreur plutôt que d’une aventure épique. Pour autant, il ne faut pas devenir pragmatique et s’ancrer dans cette idée. Le coté épique vient aussi mais beaucoup plus tard.

Le scénario est original et nous naviguons dans une ambiance glauque la majeure partie du livre.  Sur le coup je me suis dit pourquoi pas mais il aurait fallu corriger toutes ces incohérences. Premièrement, trouver le trident dans un endroit caché est logique puisqu’il s’agit d’un objet important face au boss final. Mais pour autant, caché ne veut pas dire improbable. D’autant plus que pour le trouver, il faut cravacher et on risque de mourir plusieurs fois, l’endroit étant très dangereux. Par ailleurs le couloir si on l’emprunte rengorge d’endroits horrifiques mais pas vraiment intéressants d’autant plus qu’il est obligatoire de passer par une salle avant une autre si on ne veut pas rater le bon chemin. Si on y passe après, on rate le bon chemin, ce n’est pas très logique. Pour atteindre la méchante sorcière, il est obligatoire de passer par un passage particulier alors qu’il en existe plusieurs. Pourquoi celui-ci et pas un autre ? Je n’ai pas trouvé la réponse. Le guerrier juste avant le boss final. Que fait il ici ? Pourquoi garde t’il l’antre du grand méchant alors que lui-même est gentil ? Le garde nain qui se rallie à nous et qui assassine dans le dos son compagnon alors que l’on est à l’origine un intrus…et j’en passe. De plus, le première partie dans la ville est ininteressante.

Passons à la durée de vie. Si on prend le bon chemin, on termine le livre dans un délai respectable d’autant plus qu’il faudra plusieurs essais pour y parvenir.

La jouabilité est correcte. Les combats ne sont pas très difficiles mais pour affronter le boss final, il est nécessaire d’avoir trouvé les bons objets  ce qui n’est pas du gâteau. Cela dit, ce n’est pas totalement un one true path car on peut l’affronter sans les avoir mais cela diminue vos chances de réussite. En revanche, le chemin qui y mène est par contre obligatoire. Il n’y en qu’un seul qui mène à la sorcière et au boss final. Mais vous ne le trouverez qu’au milieu du livre. Le début est totalement libre.

Il n’y a pas grand-chose à dire sur les illustrations. Elles sont hideuses et horrifiques mais quoi de mieux ? c’est la forteresse du cauchemar après tout.

Quand à l’écriture, l’auteur s’est mis en devoir d’expliquer les évènements qui se produisent même ceux qui sont déjà passés. Peut on reprocher à un auteur d’avoir voulu éclairer le lecteur ?


Le livre aurait été très bon si certains défauts avaient été corrigés.

Note:  12,5/20  


Dernière édition par titipolo le Mer 24 Fév 2016 - 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
macbeth
Fantassin
Fantassin
macbeth


Masculin
Vierge Singe
Nombre de messages : 62
Age : 43
Localisation : Grenoble
Profession : Prof
Loisirs : Wargames divers, surtout Warhammer et Warhammer 40.000
Date d'inscription : 08/05/2012

25- La forteresse du cauchemar - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   25- La forteresse du cauchemar - Page 2 EmptySam 4 Jan 2014 - 11:21

La forteresse du cauchemar est l'un de mes DFs cultes.

L'atmosphère est excellente, que ce soit dans la partie en ville ou dans la forteresse. Il existe plusieurs chemins assez différents qui vous mènent à la victoire et les PNJs sont intéressants (le marchand gobelin, le nain jardinier, la guerrière aux griffes). J'apprécie en particulier le système qui fait qu'il y a bien une arme magique à trouver, qu'elle vous aide énormément contre le boss final, mais qu'elle ne soit pas obligatoire pour autant.

C'est un DF assez "mature" quand on le compare à certains autres de la même époque, avec un boss vraiment ignoble, mais aussi d'autres monstres assez dérangeants (
Spoiler:
).

Bref, pour moi c'est l'un des meilleurs de la série.

18/20
Revenir en haut Aller en bas
Bruenor
Maître d'armes
Maître d'armes
Bruenor


Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 2121
Age : 45
Localisation : Seine Maritime
Loisirs : LDVELH, Magic, Xbox One, Warhammer 40k...
Date d'inscription : 28/07/2013

25- La forteresse du cauchemar - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   25- La forteresse du cauchemar - Page 2 EmptyVen 7 Mar 2014 - 19:50

La Forteresse du Cauchemar est le premier Défis Fantastiques de Peter Darvill-Evans. On est en présence d'une aventure médiévale-horreur, l'ambiance y est malsaine et dérangeante, les descriptions étant volontairement gores par rapport à la plupart des autres DF et même certaines illustrations s'y mettent. Illustrations qui au passage ne sont malheureusement pas très réussies.

Ce livre n'est pas évident à terminer, de nombreux PFA sont disséminés à divers moments de l'histoire (mort au 4ème paragraphe...) dont certains sont assez vicieux, j'ai plusieurs fois cru être sur la bonne voie ou faire le bon choix alors que pas du tout.
Ce n'est cependant pas un one true path, il est juste conseillé de récupérer certains objets pour ne pas se retrouver face à un mur au combat final.

J'ai trouvé le style de l'auteur un peu trop simpliste et çà n'a pas aidé à me mettre dans l'ambiance, pas mal de descriptions bâclées. L'aspect ludique du livre en revanche est plutôt réussi avec la caractéristique de volonté, les tests un peu différents des autres DF (lancer de 8 dés à comparer avec le total de 2 caractéristiques) et la chasse aux objets utiles, certains pièges valent le détour également.

Un DF d'un bon niveau mais aurait pu être beaucoup mieux si le côté horreur avait été mieux exploité de par le style et les illustrations notamment.

les + :
agréable à jouer
pas un one true path
senyakaze, méchante intéressante

les - :
les illustrations
côté horreur pas assez souvent bien rendu

nombre de tentatives pour le réussir : 10
difficulté : 80 %

note : 12/20
Revenir en haut Aller en bas
Karam Gruul
Maître d'armes
Maître d'armes
Karam Gruul


Masculin
Scorpion Serpent
Nombre de messages : 715
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2004

25- La forteresse du cauchemar - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   25- La forteresse du cauchemar - Page 2 EmptyVen 18 Juil 2014 - 0:15

La Forteresse du cauchemar est le premier ldvelh de Peter Darvil-Evans (qui écrira plus tard la Nuit des mutants et les Mondes de l'Aleph), et est à ranger dans la catégorie horreur.
Le scenario est assez basique: traquer un sorcier dans son antre, mais le livre sait varier sur ce thème (ultra) classique. Tout d'abord, le but de l'aventure apparaît en cours de lecture: on commence prisonnier avant d'arriver dans une ville touchée par une malédiction dont on apprend au fur et à mesure qu'elle est provoquée par un sorcier.
L'aventure est donc divisée en deux parties: la première est une visite de la ville de Neubourg, sur le continent de Khul, la deuxième est l'exploration de la forteresse.
La visite de la ville, tout d'abord, est intéressante, de par son ambiance plus que malsaine (avec notamment la possibilité de tuer des enfants voleurs) et la liberté de mouvements dont on dispose. Par contre, cette partie est assez courte, voire trop courte.
Le principe d'explorer un(e) forteresse/souterrain/labyrinthe est un grand classique que l'on retrouve avec plus ou moins de succès dans les ldvelh, allant du médiocre (le Voleur d'âmes) au génial (la Couronne des rois). La forteresse du cauchemar se situe quelque part entre les deux. Au rang des points positifs, de nombreux passages assez horrifiques qui peuvent sauver un dungeon crawl moyen, ainsi qu'une difficulté qui rend l'exploration intéressante, avec des nombreux pfa plus sadiques les uns que les autres, qui induisent un véritable risque (et donc qui éloigne la sensation trop courante d'explorer un labyrinthe quasiment vide, qu'on oublie dès le livre refermé). De plus, faire les bons choix est parfois difficile, ce qui rend la lecture encore plus excitante. Enfin, il y a de nombreux passages marquants (la rencontre avec le baron Tholdur...). Concernant les points négatif, on peut regretter la succession de corridors et escaliers peut être quelque peu répétitive.
Au niveau du gameplay, les adversaires ont des caractéristiques assez modestes (ce qui peut d'ailleurs s'avérer pénible), à l'exception du boss final (H:14 E:32), mais il peut être grandement affaibli par des objets spéciaux. Par contre, le point le plus faible de ce livre est la volonté, une nouvelle caractéristique, que l'on calcule comme l'habileté et la chance (1D6+6), qui diminue quand on fait certaines rencontres effrayantes, et que l'on peut être amené à tester au même titre que la chance (c'est-à-dire en perdant un point de volonté à chaque fois). Le problème étant que si l'on tombe en-dessous de 6, on devient fou, et naturellement l'aventure se termine. Quand on sait que l'on peut commencer à 7...
Au final, un livre intéressant, dans la moyenne supérieure, qui aurait pu être un must have sans ses quelques défauts.
Note: 14/20
Difficulté: 15/20
Revenir en haut Aller en bas
http://musicovore.skyrock.com
Napalm
Guerrier
Guerrier
Napalm


Masculin
Vierge Chèvre
Nombre de messages : 132
Age : 44
Localisation : Tours
Profession : Colporteur
Loisirs : Bien trop nombreux pour un honnête homme.
Date d'inscription : 28/09/2013

25- La forteresse du cauchemar - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   25- La forteresse du cauchemar - Page 2 EmptySam 16 Aoû 2014 - 14:40

C'est la bonne surprise de cet été: un bon opus qui aurait pu faire un bon scénario de jeu de rôle "moyen métrage".
J'ai pioché quelques Df de ma bibliothèque avant de partir et celui-ci ne m'a pas déçu. Certes la quête est classique mais on la connaît qu'en cours d'aventure car celle-ci commence par la capture du héros. Il y a une délicieuse ambiance sombre et un mélange fantasy / horreur qui fait mouche, beaucoup de rencontres rappelant les monstres de Cthulu. On devine également une backstory intéressante avec les guerriers du sud et la mauvaise sorcière qui a tourné l'esprit du Margrave.
Il est conseillé de visiter un peu la ville avant de s'attaquer au château mais ce n'est pas une obligation: le choix est laissé au lecteur. Il faudra cependant faire attention aux combats inutiles qui, comme dans "La cité des voleurs" peuvent s'avérer fatals plus tard.
Je note l'excellente idée d'ajouter un total de "volonté", véritable SAN appliquée aux DF et qui permet de faire face (ou non) aux rencontres horribles: cela donne une limite même à un guerrier endurci.
De nombreux chemins existent dans la forteresse, pour ma part, j'ai misé sur la discrétion et ça a été payant, le "boss" étant particulièrement horrible et coriace.
Petit bémol: les objets sont assez durs à trouver et le fameux trident étant en deux parties (je n'avais que la tête) je ne savais pas si je devais me rendre au paragraphe correspondant au fait de le posséder ou non lors de certains combats: un petit bug sans doute.
J'ai pris ce bouquin au hasard pour le "disséquer" et écrire mes futures AVH et ce fut un bon divertissement!

Note: 17/20
Revenir en haut Aller en bas
http://comtedoutreplan.canalblog.com/
Phooey
Aventurier
Aventurier



Masculin
Vierge Cheval
Nombre de messages : 167
Age : 45
Localisation : Yvelines
Loisirs : Guitare et rock 'n roll
Date d'inscription : 28/01/2016

25- La forteresse du cauchemar - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   25- La forteresse du cauchemar - Page 2 EmptyVen 18 Mar 2016 - 9:21

J'ai bien aimé ce livre et la difficulté est plutôt équilibrée.

Points positifs :
L'intro est originale, le coup du captif ça marche toujours bien et est plutôt bien mené.

Le fait de pouvoir tomber sur un pfa presque n'importe quand apporte une fébrilité de tous les instants qui se combine bien avec l'ambiance glauque/horreur du livre.
Je les trouve bien amenés et assez cohérents dans l'ensemble.

La partie dans la ville est succinte mais prepare bien à l'assaut et l'ambiance que l'on va trouver au sein de la forteresse.

On peut tuer des innocents ! (les enfants et les servantes, la fille du baron, le marchand).

Les pfa ne sont pas tous synonymes de mort.

Les buveurs de sang sont vraiment des créatures flippantes et dangereuses.

Points negatifs :

J'aurai aimé un peu plus la sensation d'être recherché dès l'instant ou l'on ne prend pas le passage secret pour rentrer à l'intérieur. Le garde qui nous laisse filer si on prend la fuite à la porte d'entrée c'est un peu gros. La sensation d'être traqué aurait apporté un vrai plus.

Le parcours dans la forteresse me semble parfois un peu alambiqué et si on prend certains chemins, on se retrouve devant le boss en deux coups de cuillers à pot.

Les illustrations sont un peu faiblardes, la seule chose que j'ai aimé sont les regards noirs et sans expression sur certaines.

Il manque la seule illustration dans la VF qui valait vraiment le coup, la tête de la mutante !

Les points de volonté, pourquoi pas, mais on tombe un peu vite en mode flippe pour un mercenaire de notre trempe je trouve. Au lieu de 6 points, le seuil aurait peut être dû être à 3 ou 4 points.

Certaines parties sont faiblardes et certains choix manquent de cohérence : retourner dans son cachot pour se morfondre ??? sérieux ???

En conclusion, ça reste un bon DF, je suis en train de les refaire après 20 ans d'absence alors je manque un peu de reference, c'est surtout des souvenirs. Je n'avais jamais fait la forteresse du cauchemar et j'en avais quelques attentes.
Elles correspondent à peu près à ce que j'en esperais et le côté horreur/épouvante est plutôt bien fait.

Au fait, c'est peut être un hasard mais lorsqu'on se retrouve à choisir de pourfendre une des servantes, je me suis fié à l'illustration où l'on voit les trois et j'ai choisi celle qui à le regard noir comme le margrave, et bien c'est la bonne.

ma note : 14/20
Revenir en haut Aller en bas
Vesper
Maître d'armes
Maître d'armes
Vesper


Autre / Ne pas divulguer
Capricorne Cheval
Nombre de messages : 1032
Age : 45
Localisation : Royaume de Deyja
Profession : Vampire assoiffé
Loisirs : Lecture, musique
Date d'inscription : 01/01/2018

25- La forteresse du cauchemar - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   25- La forteresse du cauchemar - Page 2 EmptyMer 18 Juil 2018 - 10:29

La Forteresse du Cauchemar
Beneath Nightmare Castle
Peter Darvill-Evans
Défis Fantastiques n°25
1987

Après les classiques Jackson/Livingstone, je m'attache ici à  livre d'un autre auteur.

J'ai été d'abord frappé par cette couverture plutôt réussie qui représente la guerrière aux cheveux d'or, prisonnière de son armure maléfique sur fond de pleine lune et de promontoire rocheux, avec au fond à droite les tours de la forteresse. (Dommage qu'au final, nous ne sommes même pas obligés de la rencontrer, sinon elle est au 165)

L'histoire est classique: vous êtes de retour à Neubourg, après un long voyage et fait prisonnier par des Guerriers du Sud qui ont envahi la ville pendant votre absence. Là, vous comprendrez que les choses ne tournent pas rond et que Tholdur le margrave semble manipulé par une force qui le dépasse.

L'action se passe sur le continent de Khul ce qui change un peu.

Ce livre a été décrit par les précédentes critiques comme ayant plus d'ambiance que la moyenne, ce qui est le cas. Je n'irai pas jusqu'à dire ''lovecraftien'' car il en faudrait quand même plus et puis ce qualificatif ne peut guère s'employer que pour parler de la collection Les Portes Interdites.

Mais l'ambiance est quand même bien présente, distille son charme (ou son venin) tout au long du livre.

Les pnj sont assez réussis: cela va de Hove le prêtre, Cernic l'apprenti, Tholdur le margrave, Senyakase la magicienne, même le méchant archimage dément est réussi!

Parmi les monstres marquants, on retiendra le bac-rouman, l'essence de vitriol  la guerrière aux cheveux d'or, les buveurs de sang, le volpone, les prisonniers mutants, le chien de la mort.

J'ai fait le livre avec un héros H9-E18-C9 et Volonté 9. Cette dernière mesure votre résistance face aux horreurs que vous croiseraient pendant votre périple. Elle sera quelquefois soumise à un test de volonté, parfois fatal.

En parlant de mort, ce n'est pas ça qui manque: les pfa sont très nombreux: ça va de la mort horrible (dévorer, torturer, dissous dans l'acide, contaminé...) au plus poétique (la métamorphose en arbre).

J'ai joué avec la solution de Greg Galon (fightingfantasy.com) pour pouvoir terminer le livre. Parmi les objets utiles, on citera le  Trident de Skarlos; sinon utiles mais pas indispensables, le Globe vert et le Talisman de Loth.

J'ai participé à cinq combats ce qui est très peu; en revanche les stats des adversaires ressemblent un peu à la loterie avec un gobelin ou un orque H8-E13 ou des gardes H4-E5, bref c'est le grand n'importe quoi à ce niveau! Seuls les combats contre la magicienne et le Grand Méchant tiennent leurs promesses.

Là aussi, j'ai l'impression qu'un seul chemin (otp?) permet d'arriver jusqu'à la chambre de Senyakase et donne accès au cruel Xakase; sinon, on peut se retrouver avec diverses fins amusantes mais pas très joyeuses.

Bref, j'ai passé un bon moment à arpenter les jardins et les couloirs de la forteresse dans ce livre difficile mais sympathique de par son ambiance pesante et son écriture. Dans la vf, il manque aussi quelques illustrations (que l'on peut retrouver sur le net).

Pour tout ça, je lui mets un bon 15.

NB: Des suites amateurs de ce livre existent en anglais, je les ai survolées.

Angoissé aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
linflas
Architecte du Forum
Architecte du Forum
linflas


Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 2729
Age : 49
Localisation : Lille, France
Profession : IT crowd
Date d'inscription : 14/05/2008

25- La forteresse du cauchemar - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   25- La forteresse du cauchemar - Page 2 EmptyJeu 25 Oct 2018 - 10:28

Enfin ! Cette couverture superbement mise en scène me fait de l’œil depuis 30 ans. Je salue même la symétrie de Gallimard sur l'originale : la lecture de la scène me semble plus cohérente avec la forteresse à droite. Cela dit, cette scène n'est justement pas dans le livre et je n'ai finalement rencontré la demoiselle qu'en rejouant un chemin alternatif alors que j'avais déjà gagné.

A côté de cette jolie furie blonde furibonde (!) à l'armure hérissée, les illustrations intérieures font pâle figure, expression à prendre au sens propre : c'est laid mais il fallait que ça le soit. Le trait naïf, bancal, souvent grotesque, dérange, provoque, gêne, dégoûte. Voici l'illustration qui a été censurée en VO, particulièrement réussie je trouve :
25- La forteresse du cauchemar - Page 2 Latest?cb=20081112011236
Ce livre est un presque-OTP : il n'y a qu'un seul chemin vraiment efficace, les autres alternatives demandant une chance élevée aux dés et des caracs de départ assez costaudes. Les PFA abondent mais avec de la logique et un peu d'intuition (chance?), on peut les voir venir. J'ai réussi à la 2ème tentative, ce qui m'a plutôt surpris.

Les PNJs et créatures sont originaux et assez bien fouillés. L'ambiance horrifique dans un contexte médiéval est inédite car il n'y avait pas vraiment de dark fantasy dans les précédents DF. Il y a pas mal d'éléments lovecraftiens : carac Volonté (= santé mentale), créatures poulpiques ou patchworks d'organes, dimensions parallèles, peuple du désert, voyage dans le temps... conduisant souvent à des PFA décalés : on n'y meurt pas, mais l'avenir de Neubourg est quand même bien sombre.

16/20

Lowbac et Vesper aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
http://linflas-art.deviantart.com
Angoissé
Guerrier
Guerrier
Angoissé


Masculin
Bélier Singe
Nombre de messages : 85
Age : 20
Localisation : Le Sud. Le Nord commence à Perpignan btw
Profession : Étudiant
Loisirs : LDVELH, jeux vidéos, bouquins divers, mes amis, troller sur Internet (en particulier le forum 18 25)
Date d'inscription : 22/06/2021

25- La forteresse du cauchemar - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   25- La forteresse du cauchemar - Page 2 EmptyDim 28 Jan 2024 - 17:17

Voilà un livre qui me faisait de l’œil depuis un bout de temps.

Il y a bientôt trois ans, j’avais fait un sujet sur le forum le plus actif de France (le 18 25, également appelé jvc.com pour ceux qui connaissent) pour savoir si certaines personnes là-bas savaient ce que sont les LDVELH. J’avais été surpris du nombre de réponses (je viens d’aller voir, le sujet fait presque une trentaine de pages et certains continuent d’y poster de temps à autre) et au cours de la discussion, quelqu’un m’avait recommandé La Forteresse du Cauchemar, j’ai donc fini par me procurer ce livre.

Je précise que je rédige sa critique presque un an après l’avoir fait, donc certaines choses ont pu me sortir de la tête.

Nous sommes un guerrier venu rendre visite à un vieil ami, le baron Tholdur, le gouverneur de la ville de Neubourg, lorsque nous sommes capturés par des Guerriers du Sud. On parvient à s’échapper pour découvrir peu à peu que la ville est en train d’être corrompue par une force maléfique semblant émaner des entrailles du château du baron. La source du mal se trouve être un horrible sorcier qui n’a plus rien d’humain et qui a été enfermé là pour l’isoler du reste du monde, et qui est en train d’être progressivement libéré par ces mêmes Guerriers du Sud.

L’aventure se divise en deux parties : un passage dans la ville relativement bref, puis une exploration profonde de la forteresse. La partie urbaine est sûrement la meilleure des deux, on ressent bien cette atmosphère malsaine, dérangeante qui imprègne la cité, dont tous les habitants sont pleinement conscients de la mutation qu’est en train de subir la ville sans qu’ils osent eux-mêmes trop en parler. Des prédateurs terrifiants hantent les rues à la nuit tombée, et il n’est pas rare que les nuits à Neubourg soient troublées par leurs grognements ou les hurlements de leurs victimes. La haine des Guerriers du Sud, qui occupent la ville et oppriment ses citoyens, est bien répandue, mais les rares qui se dressent contre eux sont emmenés dans le château et on n’entend plus jamais parler d’eux.

Dans le registre de la cité lentement corrompue par une force maléfique intérieure, Neubourg fait assez penser à Derry, la ville du clown Ça.

Ce cadre malsain est fortement alimenté par les nombreuses scènes d’un glauque remarquable qui parsèment le bouquin. Je pense sincèrement que certains des passages (la caisse remplie de bras vivants, le liquide que l’on boit du tonneau avant de se rendre compte qu’il est plein de têtes coupées, le frère et la sœur) n’ont rien à envier en termes de morbide à ceux de l’autrement plus célèbre Manoir de l’Enfer.

La partie urbaine est donc plutôt réussie, le seul problème c’est qu’elle est dans l’ensemble assez courte, de plus le chemin optimal nous la fait ignorer en bonne partie, donc ce passage est finalement franchement bref.

Ensuite vient la forteresse. Et là, comment dire ? La jolie ambiance qu’était parvenue à distiller l’auteur s’effondre au fur et à mesure qu’on marche dans les couloirs gris du château. Il existe plusieurs chemins pour l’infiltrer, mais ce qu’ils contiennent n’est franchement pas bien palpitant dans l’ensemble, certes certaines des scènes mentionnées précédemment s’y trouvent, mais disons qu’elles ressemblent plus aux sursauts d’agonie de notre intérêt peu à peu mourant. Beaucoup de souterrains et de passages différents et un certain nombre de combats qui n’apportent pas grand-chose sinon rien. C’est comme si l’auteur avait eu un certain nombre de bonnes idées, incarnées dans ces scènes pour la plupart impressionnantes, sans parvenir à faire le lien entre elles. On perd peu à peu l'atmosphère malsaine de la ville dans ce qui ressemble de plus en plus à un porte-monstre-trésor classique.

Le livre contient beaucoup de pfa (la première peut arriver dès le troisième paragraphe), la plupart tournant autour du même thème du monstre difforme qui nous dévore. L’auteur fait vraiment preuve d’une imagination sadique dans son inventivité sur les innombrables manières par lesquelles il nous fait périr. C’est certes intéressant à lire, mais leur nombre un peu trop élevé à mon goût et leur caractère peu prévisible donnent un côté assez punitif au bouquin qui n’est jamais très agréable.

Je suis mort plus d’une vingtaine de fois, en partie à cause de ses pfa et en partie à cause du fait que m’étant auto-persuadé d’avoir fouillé toutes les possibilités à un endroit de la forteresse, j’ai décrété que cet endroit était dépourvu d’intérêt et qu’il était inutile de s’y rendre. Or, l’un des objets indispensables pour gagner se trouvait là, autant dire que j’ai enchaîné les tentatives infructueuses sur le reste du livre avant de me rendre compte de mon erreur.

Le sorcier Xakaze par contre s’inscrit bien dans le cadre malsain du livre, avant de le rencontrer on s’attend à un adversaire à forme humaine et on est franchement surpris.

En bref, un plutôt bon livre, mais qui aurait gagné à rendre plus longue la partie urbaine, à développer la qualité de celle de la forteresse et à lâcher du lest sur les pfa.

Originalité/cohérence du scénario : 2/2
Qualité des PNJ : 1/2
Ambiance : 1,5/4
Pertinence/variété du bestiaire : 1,5/2
Moments marquants : 3/3
Illustrations/couverture : 0,5/2
Jouabilité : 3/5

Note : 12,5/20

sly et Dagonides aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





25- La forteresse du cauchemar - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 25- La forteresse du cauchemar   25- La forteresse du cauchemar - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
25- La forteresse du cauchemar
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Forteresse du Cauchemar
» Solution : DF 25 - La Forteresse du Cauchemar
» Le Métro du Cauchemar
» Le Métro du Cauchemar
» Choose Cthulhu 3 - Le Cauchemar d'Innsmouth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Gallimard :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | ©phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Art, Culture et Loisirs | Littérature, Poésie