La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Critiques de films de zombies/contaminés

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16
AuteurMessage
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres


Nombre de messages : 5701
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: en transit   Lun 9 Jan 2012 - 14:23

SPOIL

J'ai également apprécié ce film mais je déplore l'absence presque totale de zombies durant presque toute la moitié du film; du coup, le rythme en prend vraiment un coup. De plus, je n'ai vraiment pas apprécié le passage dans la maison de Bill Murray que je trouve vraiment inutile.
Le perso de Woody Harrelson, le maquillage des zombies et la bagarre de fin sont les meilleurs atouts de film.
Revenir en haut Aller en bas
Milk
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Cheval
Nombre de messages : 2687
Age : 39
Localisation : Montreal, Canada
Date d'inscription : 22/09/2009

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Mar 10 Jan 2012 - 10:18

J'ai trouver Zombieland ok. J'aurais aimer mieux si on n'avait pas eu Jesse Eisenberg (que je n'aime pas du tout) et Emma Stone (effectivement insipide). Woody Harrelson par contre parvient a sauver le film un peu (bien que je j'ai de la difficulte a comprendre l'obssession de son personnage pour les twinkies, patisserie infame meme dans le genre...). Perso en tant que fan de Murray j'ai adorer cette partie (ma copine a meme declarer que le film valait la peine uniquement pour cette sequence :-p). Un de mes problemes avec le film c'est qu'il est un peu trop un fantasme geek. Le type solitaire, gamer, nul avec les filles et qui finalement s'avere etre un tueur de zombie efficace et qui non seuleemnt ultimement sauve mais aussi fini avec la fille....j'avais disons un peu l'impression que le film essayait trop de plaire a son public cible qui s'identifie probablement au personnage...
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Sam 11 Fév 2012 - 21:09

Dellamorte Dellamore


Résumé:

Dellamorte Dellamore, mélancolique gardien de cimetière, flanqué de son fidèle compagnon, Gnaghi, a depuis quelque temps du pain sur la planche. Les morts enterrés dans son cimetière reviennent à la vie et cette mysterieuse épidémie se propage de tombe en tombe, de nuit en nuit.

Avis:

Les films de zombie, on en a soupé! Et on en a soupé à toutes les sauces. Je ne parle même pas du genre survival, surement trop représenté dans ce genre là. Mais maintenant, même les comédies, romantique ou non, sont prises d'assaut par les mangeurs de cervelles. Il y en a des très bonnes, comme Shaun of the Dead ou encore Bienvenue à Zombieland, d'autres moins réussies, comme Fido et il y a des catastrophes comme Zombie Honeymoon pour ne citer que lui. Mais là, je parle de films récents, tout du moins des années 2000, mais pour connaître les origines de la comédie zombiesque, je pense qu'il faut remonter en 1994, où le film Dellamorte Dellamore a vu le jour. Film italien mais avec des acteurs de tout horizon, ce film mélangeant comédie, burlesque, horreur et morts-vivants est une véritable bombe et pose les bases de la comédie horrifique fine et sensuelle, avec une élégance toute italienne. Mais quels sont les talents cachés de ce métrage? Pourquoi l'ai-je découvert sur le tard?

Le scénario de ce métrage est assez incongru car il est à la fois relativement simple, mais d'autres petites histoires s'imbriquent les unes dans les autres pour proposer un mélange qui se rapproche d'un Braindead tout en y apposant une touche glamour indéniable. En gros, on suit un gardien de cimetière désabusé dans un bled italien. le problème, c'est que dans son cimetière, les morts se lèvent de temps en temps pour bouffer de la chair fraîche. En bon samaritain, et avec son acolyte un peu simple d'esprit, il déboîte les boîteux à coups de pelle, de revolver ou de croix. Le problème, c'est qu'un beau soir, il enterre un vieux et tombe amoureux de la veuve éplorée. Bon, il faut dire que la veuve éplorée, c'est juste une bombe anatomique. Malheureusement, cette jeune femme va devenir une zombie. Jusque là, le film est bien simple, mais il faut rajouter des enjeux politiques et des hommes politiques ahurissants, une autre histoire d'amour improbable entre la fille du maire décapitée et le simplet travaillant dans le cimetière et des situations ponctuelles plutôt cocasses. Bref, il n'y a pas à tortiller du cul pour chier droit, le scénario, aussi simple soit-il, propose de belles surprises et parfois des surprises étonnantes.


Mais aussi bizarre que cela puisse paraître, Dellamorte Dellamore ne dégage pas que de l'humour. Il faut dire que le ton du film reste assez dépressif, avec un héros désabusé et relativement fataliste mais aussi un univers gothique magnifique mais relativement triste. Michele Soavi, le réalisateur, ne se contente pas d'aligner des scènes de zombies ou des scènes d'amour. Il privilégie grandement l'image et les symboliques tout au long du métrage. Ainsi, les plans intelligents et beaux se succèdent tant et si bien qu'il est difficile d'appréhender toutes les subtilités au premier visionnage. D'ailleurs, il y a des passages assez obscurs avec la veuve morte qui revient sous d'autres formes comme une prostituée, histoire de mettre une relation impossible entre le héros et cette femme de rêve. Il suffit de regarder les images pour se rendre compte de toutes les symboliques cachés, comme par exemple, lorsqu'il fait l'amour avec la veuve et qu'en arrière plan, un ange de pierre lui fait des ailes dans le dos, puis qu'à la toute fin, il décide de détruire ces ailes avec son revolver.

Les acteurs sont tous très bons. Rupert Everett en tête, puisqu'il incarne parfaitement le gardien à moitié dépressif donnant un flegme déprimant à son personnage. Il faut dire que les anglais ont le chic pour rendre un personnage flegmatique. Mais il n'est pas le seul à être au summum de son interprétation. François Hadji-Lazaro, le leader des garçons bouchers, joue le rôle de Gnaghi, le simplet de l'histoire, et il faut dire qu'il le joue avec un certain brio. Avec un physique se rapprochant de la boule de Fort Boyard et une attitude de débile profond, il oscille entre sympathie et dégout avec le spectateur. Enfin, l'actrice incarnant la veuve éplorée, Anna Falchi, est vraiment très charmante et donne une interprétation très sexy et sensuelle. Elle incarne d'ailleurs la femme inaccessible et l'amour impossible.


Au niveau des effets spéciaux, Michele Soavi a du faire au plus pressé. Il est vrai que certains effets spéciaux semblent ratés, mais il rajoute cependant une certaine magie et un coté kitsch qui colle parfaitement avec l'univers sombre et poétique et burlesque du métrage. Par contre, le réalisateur n'a pas oublié que les zombies étaient un des atouts du film et ils ont bénéficié de maquillage de qualité et d'effet visuel réussi. Certains effets gores sont plutôt bien sympathiques et prête plus à sourire qu'à écœurer ou effrayer. J'en veux pour preuve la scène où Gnaghi décapite la version zombifiée de la fille du maire et la met dans sa vieille télé bousillée pour la demander en mariage. Si certaines ficelles sont visibles comme pour les feux follets, on passera outre devant tant de maestria dans la réalisation et dans la symbolique.

Au final, Dellamorte Dellamore est un excellent film, mélangeant habilement tous les genres pour proposer une œuvre unique, sensible, drôle, visuellement époustouflante et aux multiples références. Si vous cherchez un film de zombies classiques, il ne faut pas regarder ce film, par contre, si vous êtes à la recherche d'un film poétique, gothique, sensuel, avec en toile de fond des zombies un peu trop collant, alors ce film est pour vous. Personnellement, j'ai beaucoup aimé, mais il me faudra surement un deuxième visionnage pour bien capter toutes les subtilités du scénario et toutes les symboliques cachées dans un très grand nombre de plans. je conseille!

Note: 16/20
Revenir en haut Aller en bas
Jareth the Goblin King
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Poissons Cochon
Nombre de messages : 2397
Age : 35
Localisation : Un grand labyrinthe...
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Sam 11 Fév 2012 - 23:36

Content que tu aies aimé ce film, c'est aussi mon cas Smile
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Dim 4 Mar 2012 - 21:01

DeadHeads


Résumé:

Deux zombies se réveillent au milieu d’une attaque de morts vivants et décident de prendre la route pour retrouver l’amour perdu de l’un d’eux.

Avis:

Les comédies de zombies, on a maintenant une palanquée. Certaines sont très médiocres comme le détestable Zombie Honeymoon, et d'autres sont de véritables chef d'oeuvre comme l'énorme Shaun of the dead. Le seul problème, c'est que depuis quelques temps, les films comiques avec des zombies dedans sont le nouveau filon qui rapporte un max de blés. Quand on voit bienvenue à zombieland, zombie lover, doghouse ou encore maintenant Deadheads, on peut se dire que l'on va encore retomber dans une comédie gore avec des mangeurs de cervelles dedans et que cela à de fortes chances pour en pas être terrible. Mais qu'en est-il de ce Deadheads? Il est vrai que l'on peut se dire que l'on est devant une belle chose car les deux frères réalisateurs ont déjà travaillé pour Sam Raimi sur Evil dead et que donc cela peut augurer un bon film déjanté. Alors, déçu ou comblé?

Le scénario démarre assez bizarrement il faut dire. Un homme se réveille au beau milieu d'une attaque de zombies. Sauf que visiblement les zombies ne l'attaquent pas lui. Il en profite pour se faire la malle dans les bois où il va rencontrer un type zombifié, mais ayant encore une conscience et parlant comme lui. Il prend alors conscience qu'il est mort depuis trois ans, juste avant une demande en mariage. Il va alors convaincre son nouvel acolyte d'aller voir sa dulcinée pour finir ce qu'il avait commencé. Sauf qu'ils vont être poursuivis inlassablement par trois chasseurs de zombies dont un complètement taré et d'une vulgarité sans nom. Pas de doutes, on est bien devant un film comique avec blagues bien grasses et situations cocasses. Le scénario est relativement bien trouvé même si par moments l'histoire part un tout petit peu en couilles. Le principal problème, c'est que les blagues ne font pas toujours mouche et que par moments, ça devient vraiment lourd. Le héros se fait arraché le bras une première fois et il se le recolle, la situation est drôle mais au bout de la quatrième fois, c'est beaucoup moins rigolo. Néanmoins, ce road trip zombie reste assez distrayant et propose certaines scènes bien barrées comme la barricade dans le bar et que pour faire comme tout le monde les deux zombies clouent des planches ou encore quand le pote du héros trouve un immense zombie et lui fait la danse de Thriller pour s'amuser avec lui. Bref, coté scénario et humour, ça ne vole pas très haut, notamment au niveau vulgarité, mais cela n'est pas catastrophique et ça se laisse regarder.


Ne vous inquiétez pas, tout va bien, je vais bien, ça pique un peu, mais ça va!

On ne retrouve pas d'acteurs très connus. De toute façon, dans un grand nombre de premiers films on ne trouve pas d'acteurs connus. Ceci dit, ce n'est pas parce qu'il n'y a pas d'acteurs connus que c'est mal joué, loin de là. Et combien de fois avons-nous été déçu par un grand acteur qui se salope tout seul dans un film médiocre (comme Samuel L.Jackson dans Arena). Bref, tout ça pour dire que c'est assez bien joué. On atteint pas des sommets, mais le héros un peu benêt tient bien son rôle et reste crédible. Le problème va venir de son pote, assez marrant, mais assez grossier aussi dans le jeu d'acteur. En même temps, il a le rôle le plus compliqué à jouer, celui du pote sympathique, drôle et qui va de l'avant. Le problème va venir du chasseur à la barbe bizarre, vulgaire comme jamais et surtout pas crédible pour un sou. Il est une caricature à lui tout seul et ressemble au beauf de France de Kad Merad. Pour le reste, c'est correct et assez loufoque. Les effets spéciaux sont très bien faits et c'est bien pour un Direct to Vidéo. Les zombies, bien que l'on ne les voit pas trop sont crédibles, notamment le géant qui accompagne nos deux compères. Quant à eux, leur maquillage est bien foutu et c'est d'ailleurs assez bizarre que certains personnages ne les perçoivent pas comme des morts-vivants. Certaines scènes gores ponctuent le film, et sans être omniprésentes, elles restent de belle qualité, comme le bras qui s'arrache ou le coup du cœur. Bref, pour un DTV, c'est du très bon au niveau des effets spéciaux.

Au final, Deadheads est un film de zombies assez sympathique. Il ne révolutionnera pas le genre de la comédie gore, mais il reste regardable à bien des égards et nous arrachera de temps à autre un petit sourire ou un bel éclat de rire. Loufoque, barré et improbable, il rappelle la folie de certains films comme Evil Dead à son époque et j'espère que les deux frères feront un autre film dans la même veine avec autant d'humour et surtout avec une histoire aussi débile. Comme quoi, le débile maîtrisé, ça a du bon. Bref, un petit film sympathique, qui se regarde sans se prendre la tête et sans se prendre au sérieux. Les fanas de zombies seront comblés et ceux qui aiment les films un peu foufous seront contents aussi.

Note: 13/20
Revenir en haut Aller en bas
sunkmanitu
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 1166
Age : 39
Localisation : Une colline où chantent les cigales...
Profession : Rêveur
Loisirs : Maintenant ? Oh que oui ! Fada !
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Mer 4 Avr 2012 - 23:28


Résumé :

C'est le plus beau jour de leur vie : Koldo et Clara se marient !
Entourés de leur famille et de tous leurs amis, ils célèbrent l'événement dans une somptueuse propriété à la campagne. Mais tandis que la soirée bat son plein, certains invités commencent à montrer les signes d'une étrange maladie.
En quelques instants, une terrifiante vague de violence s'abat sur la fête et le rêve vire au cauchemar...
Séparés au milieu de ce chaos, les mariés se lancent alors, au péril de leur vie, dans une quête désespérée pour se retrouver...

Critique :

Bon et bien voici qu'aujourd'hui on fait garder les ptits, on se pointe au cinoche avec madame Sunk pour aller flipper durant 1h20 devant Rec3.
Étant fan des deux premiers opus (oui moi la caméra épaule ça me branche, j'y peux rien ça me plaît !), je me jette à corps perdu dans la salle obscure pour me prendre une bonne dose de frisson espagnol. Il faut savoir que les deux réals des premiers films se sont partagés les suites : Paco Plaza a en charge Rec3 tandis que Jaume Balaguero tournera Rec4.La caméra épaule est déjà trop calée pour me plaire, pas assez de saccades, peu réaliste, merde, y'a u truc qui cloche. Le pré-générique enfonce tous les James bond que j'ai pu voir : le titre n'arrive qu'après 20 minutes de métrage (environ), ça c'est la bonne nouvelle.
Et puis ce sera la seule bonne nouvelle du film !

Paco Plaza laisse tomber la caméra épaule pour un retour à la mise en scène classique (plans fixes, champs-contrechamps, longs travellings horizontaux). La vigueur des deux premiers opus s'effondre en quelques minutes. Jusqu'à la première infection et aux premiers accès de violence. sans spoiler on apprend en gros, que ce qui se passe dans ce mariage est parallèle ou juste suivant à ce qui se passe à Barcelone dans l'immeuble des deux premiers épisodes. La contamination frappe dans deux villes en même temps et l'on sait pourquoi. Mais l'explication n'en est pas une vraie, Plaza se rend fou tout seul et se perd en clins d'oeil d'arrière plan censé faire comprendre aux spectateurs les origines du mal. Pour un film qui vantait l'apport de réponses aux questions sur la petite Medeiros, c'est manqué, c'est chié même.
Les héros jouent mal (rien à voir avec Amanda du premier Rec), la mariée nous fait un petit remake d'Helen Ripley croisée avec Ash d'Evil Dead. Les infectés se prennent pour spider man à sauter comme des chamois un jour de soleil, les effets spéciaux sont plus axés gore cradasse que visuel effrayant (même leurs yeux sont bizarres à ces cons là !)



Je suis la soeur de mamie de REc1 celle qui se prend des coups de masse plein la gueule, je vous assure, je suis plus jeune c'est tout...


On croise des références au gore "comique et outrancier" des années 80-90, je me demande même si le design des infectés n'est pas pompé trait pour trait aux infectés de "28 jours et 28 semaines plus tard"...
Pour moi, il y a trop de gags, trop de passages mal joués et trop de séquences sans rapport avec rec1 et 2. Dans ce film ça court, ça fuit et ça évite les infectés, ça ne combat jamais ou très peu. Lorsque ça combat c'est du grand guignol ou du loufoque genre les bastons de Jackie chan, sans déconner, on est où là à la maternelle ? Je veux flipper bordel, ou au moins envoyer moi les automatiques et faites sauter des têtes. Rien, quedale, nada ! Même la séquence finale est niase à souhait. Allez un petit "j'aime" pour les décorateurs qui ont du en baver à créer ces scènes de "foutoir total"...



Bon les gars, une fois que vous aurez fini de pourrir mes vitres, je vais pouvoir nettoyer ce merdier, bandes de ploucs !

Pour un "préquelle", elle fait bien de sortir après le 1 et 2 car, si j'avais commencé par ce film, je n'aurais jamais aimé la série REC. J'espère que Balaguero saura rattraper la chose avec REc4 Apocalypse qui est la suite directe du 2. Sinon Rec ne sera jamais, pour moi, une saga mais bel et bien deux films soudés qui ont prouvé que le cinoche espagnol et ses "pellicula para no dormire" peuvent faire flipper.




Voilà ce que je retiens de REC3, le pirx du cinoche qui commence vraiment à déconner...

Note : 10/20 (parce Plaza et Balaguero sont des potes !...)
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 34
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Sam 19 Mai 2012 - 15:55

j'ai vu REC 3 et je trouve que c'est plutot une bonne chose d'avoir changer la donne de la série en quittant la vue subjective et en y injectant un ton plus humoristique du type "Evil dead", c'est vrai que ca reste le moins bon de la série car j'ai furieusement aimé les 2 premiers mais ca reste une bonne petite série B un peu folle avec une esthétique d'image soignée et des effets gores excellents. Pour moi il vaut un bon 13 ou 14/20

_________________

Revenir en haut Aller en bas
l'aventurier du dimanche
Champion
Champion
avatar

Nombre de messages : 384
Loisirs : tuer des extraterrestres
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Sam 9 Juin 2012 - 11:15

sunkmanitu a écrit:





Voilà ce que je retiens de REC3, le pirx du cinoche qui commence vraiment à déconner...

Note : 10/20 (parce Plaza et Balaguero sont des potes !...)

on vilipende, et c'est compréhensible, le telechargement illégal mais
entre le blue ray a 25 eur , le ciné a 10 eur !!!
y a rien qui cloche?
Revenir en haut Aller en bas
sunkmanitu
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 1166
Age : 39
Localisation : Une colline où chantent les cigales...
Profession : Rêveur
Loisirs : Maintenant ? Oh que oui ! Fada !
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Sam 9 Juin 2012 - 16:58

Citation :
y a rien qui cloche

Si ! Quand ta bande passante est faible !...

(roohh, c'est pô bien ce qu'est-ce que je dis môa !)
Revenir en haut Aller en bas
sunkmanitu
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 1166
Age : 39
Localisation : Une colline où chantent les cigales...
Profession : Rêveur
Loisirs : Maintenant ? Oh que oui ! Fada !
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Dim 7 Oct 2012 - 16:49



Les chroniques de Tchernobyl, titre français


Résumé

À l'occasion d'un voyage en Russie, trois jeunes, Chris, Amanda et Natalie, retrouvent Paul, le frère de Chris, pour commencer leur séjour. Lorsque celui-ci leur parle de « tourisme noir », le petit groupe se retrouve le lendemain à déambuler dans la ville-fantôme de Pripyat en Ukraine, près de la centrale nucléaire de Tchernobyl où un accident nucléaire a eu lieu en 1986. Lors de leur visite, ils sont accompagnés de Zoe, de son petit ami, et d'un guide, Yuri. Cependant, lorsque leur camionette de tourisme a été sabotée, et que la nuit tombe, ils se rendent rapidement compte qu'ils ne sont pas seuls à Tchernobyl.

Critique

Personellement, lorsque j'ai vu la Bande annonce et que j'ai vu qu'Oren Peli était derrière tout ça, je me suis dit : encore un "found-footage" (vous savez ces fameux "on a retrouvé ce qu'ils ont filmé sur ce camescope"...) qui va me faire flipper. Je sais que certains diront qu'Oren Peli a tout du surfeur arriviste et qu'il se sert de la vague caméra épaule pour promouvoir ses peloches, mais allez comprendre pourquoi, moi ce gars là il me plaît ! Paranormal activity m'avait glacé le sang, la série avortée en fin de première saison, intitulée "the river" m'avait plu tout autant. Ce mec arrive à faire du film de "peur" en jouant les cartes du son et du suggestif. Il renoue avec cette méthode pour "Chernobyl Diaries". L'ambiance qui règne dans Prypiat est juste formidable, oppressante, lourde en mémoire et je dirais même morbide. LEs première rencontres "stressantes" ne tardent pas à apparaître et là encore le réalisateur (qui n'est pas Oren Peli mais qui suit son scénar') arrive à surprendre.
Très vite le suspens et la panique montent en température et malgré les nuits froides des lieux, on transpire vite. Quelques erreurs de scénario font sourire (comment peut-on explorer un ville dite abandonnée qui se trouve ne pas l'être sans ramasser au préalable quelques piquets en fer, du bois ou n'importe quel autre "démonte-méchant" ?!)



Qui qui c'est qui connaît une bonne histoire qui fait peur ? Hein ? En plein Prypiat, c'est fun comme truc non ?!

Les protagonistes se font dessouder les uns après les autres (chose normale) et on apprend au fur et à mesure ce qui se passe dans ce foutu bordel où personne irait passer une nuit. Les effets des radiations persistantes sont bien employées et cette crainte de brûler sur pied à tout moment est bien palpable dans le métrage. J'ai d'ailleurs pensé plusieurs fois au jeu-vidéo "Stalker" qui a du beaucoup influencé le réal' du film.
L'escalade à la violence n'est jamais vraiment visuelle mais bel et bein psychologique, et là encore on respire de plus en vite et on veut sortir de cet enfer au plus tôt, même lorsqu'on est bien installé dans notre canapé, à la maison !
Le jeu des lampes torches est juste formidable (torches survoltées au niveau tension pour balancer autant je suppose, ou alors LED's surpuissante et plateaux de tournage enfumés pour produire ces effets), le directeur photo assure grave en jouant avec les angles morts et les arrière-plans flous mais pas trop.
Quelques bons effets de maquillage achèvent un réalisation soignée.



Et bien sûr un enfant qui tourne le dos, seul à minuit, dans Prypiat, qu'est-ce que je fais ? Je m'approche ! Et oui, logique !

Note finale :
Pour conclure je dirais que si de nombreux réalisateurs oubliaient un peu les "torture-show" très prisés en ce moment (Saw, Hostel, human centipede et consorts) et se recentraient un peu sur la peur, la vraie qu'on ne voit que très peu, le genre "horreur" ne tomberait pas dans le voyeurisme et la perversion. Pour "Les chroniques de Tchernobyl", je signe oui à la peur, à l'angoisse, celle qui vous prend d'entrée et ne vous relâche qu'une heure et demi plus tard, le cinéma espagnol semble avoir compris cela (Balaguero, Bayona, Amenabar, Plaza etc...), Oren Peli aussi.
Je garde un souvenir dérangeant de cette péloche, dérangeant par la forme mais aussi par le fond (le tourisme extrême). Une bonne découverte pour les amateurs de ciné d'angoisse à l'ancienne.

16/20




Dernière édition par sunkmanitu le Dim 7 Oct 2012 - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 34
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Dim 7 Oct 2012 - 20:07

tiens tu es la première personne que je vois donner une critique positive sur ce film

on m'en a tellement dit du mal que je me suis dit que c'était encore un found footage de trop qui n'apporte rien de plus que la saga des paranormal activity (déjà pas très glorieuse à la base question qualité)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
sunkmanitu
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 1166
Age : 39
Localisation : Une colline où chantent les cigales...
Profession : Rêveur
Loisirs : Maintenant ? Oh que oui ! Fada !
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Dim 7 Oct 2012 - 20:45

Tu trouveras sûrement mauvais ce film qui est vraiment tourné à l'ancienne. Pas ou peu de SFX, jeu de lumière et d'ombres, de bruits suspects (un peu à la manière de Carpenter) et une intrigue qui monte crescendo. après j'aime beaucoup flipper sans rien voir dans un film. C'est perso comme sensibilité mais c'est vrai que Shining, The mist, Halloween autant que Blair witch, paranormal activity ou Rec me font flipper (les références que je cite ne sont peut être pas "alignables" sur un plan comparatif, mais question flippe pour moi c'est pareil...)
Je n'aime pas la violence visuelle comme hostel, A l'intérieur ou Battle Royale, le mouvement torture-porn ne me procure rien hormis une envie de gerber. Je suis sensible aux techniques utilisées pour faire peur ou au moins inquiéter mais tant que ça reste du suggestif.
Après ne te méprends pas je suis fan de films de zombie ou ça charcle, mange de la tripe et éclate de la cervelle, mais là je sais que c'est pour de faux... Twisted Evil

Un film comme Human centipede me fait peur car je sais qu'à l'époque où on vit, un fou pourrait passer des fantasmes à l'execution, et c'est ça qui me gêne le plus dans ce genre de films "dérangeant"... pale
Revenir en haut Aller en bas
Lowbac
Aventurier de l'Infini
Aventurier de l'Infini
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 11119
Age : 39
Localisation : Angers
Profession : Employé commercial
Loisirs : Lectures, Commerce, Angers Sco
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Jeu 4 Juil 2013 - 1:47

World War Z...éro oui j'ose le dire, à croire qu'on a fait le tour des films d'infectés, ici la soluce pour se prémunir des morsures est bien trouvée sauf qu'une fois que c'est su le spectateur que je suis n'aura pas le même plaisir de le revoir autant que Je suis une légende, 28 semaines plus tard qui nous font vivre les destins de leurs héros tout en tension presque dans notre propre peau. Là World War Z est du pop corn post apo où certes il y a des séquences de propagation de l'épidémie impressionnantes et ce, dans touts types de cadres des plus étroits aux plus vastes, une partie enquête bien menée dans différents coins du globe dont on ne verra que peu en fait l'environnement hormis Jérusalem en Israël, mais bof les infectés à des moments font rire par leurs mimiques dues à leurs visages déformés et claquements de dents guignolesques. Un film sans plus dont je ne conseille pas la vue au ciné, attendez de vous le procurer en dvd.
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13894
Age : 44
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Jeu 4 Juil 2013 - 17:07

Lowbac a écrit:
Un film sans plus dont je ne conseille pas la vue au ciné, attendez de vous le procurer en dvd.

C'est encore plus cher en dvd. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Szalista
Maître d'armes
Maître d'armes


Féminin
Nombre de messages : 752
Date d'inscription : 27/08/2012

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Jeu 4 Juil 2013 - 20:57

J'ai vu le film également, je cherche encore le World et le War dans la série. Quant on voit le potentiel du bouquin, on ne peut être que déçu (pas grand chose à voir à part quelques noms et 2-3 idées.
Je lui reconnais tout de même des bonnes scênes d'attaques de zombis (Philadelphie, Newark et Jerusalem...) mais pour le reste, bof...
Revenir en haut Aller en bas
l'aventurier du dimanche
Champion
Champion
avatar

Nombre de messages : 384
Loisirs : tuer des extraterrestres
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Dim 7 Juil 2013 - 13:36

Lowbac a écrit:
World War Z...éro , une partie enquête bien menée dans différents coins du globe dont on ne verra que peu en fait l'environnement hormis Jérusalem en Israël, .

c'est justement ce passage qui m'a fortement dérangé

le film est un sous 28 JOURS APRES recouvert de sauce commercial (brad pitt, effets spéciaux) , il se laisse néanmoins regarder mais ne vaut pas comme tu le suggeres, a juste titre une place de ciné.

le passage en terre promise m'a déplu énormément
j'a i le sentiment qu'on a quitté le film de fiction pour, au moment de la présentation du mur gigantesque qui protege la terre promise, justifier d'une politique bien réelle
c a d que l'on change les infectés par les palestiniens et on glisse en passant la justification de la construction du mur qui entoure jérusalem
(tout ceci me fait plutot penser au rideau de fer.)

Revenir en haut Aller en bas
lewis
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 936
Age : 30
Localisation : lille
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Dim 7 Juil 2013 - 17:44

l'aventurier du dimanche a écrit:


le passage en terre promise m'a déplu énormément
j'a i le sentiment qu'on a quitté le film de fiction pour, au moment de la présentation du mur gigantesque qui protege la terre promise, justifier d'une politique bien réelle
c a d que l'on change les infectés par les palestiniens et on glisse en passant la justification de la construction du mur qui entoure jérusalem


--SUPPRIME PAR l'AUTEUR.

je m'excuse pour mes propos.

plus sérieusement, qu'avez vous pensez de ce films ? de ce que je peux déjà lire c'est très moyen. Dans tous les cas je ne mettrai jamais d'argent dans un film de zombie, j'aurais trop peu de me faire dessus au ciné !! Razz Shit  Razz (j'ai une phobie des zombies)


Dernière édition par lewis le Lun 8 Juil 2013 - 12:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
l'aventurier du dimanche
Champion
Champion
avatar

Nombre de messages : 384
Loisirs : tuer des extraterrestres
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Dim 7 Juil 2013 - 20:10

lewis a écrit:
l'aventurier du dimanche a écrit:



mais non tu te plante, tout le monde sais que la race des élus sont les amis des palestiniens, et que s'ils ont construit un mur c'est uniquement pour faire de l'ombre et les protéger du soleil.


ha ha ha
fais gaffe a pas te faire DIEUDONISER! on ne te verrai plus sur le forum, ni sur le net ^_^

sinon c'est un film tres moyen dans le domaine zombis/infectés (mis a part le passage dans le pays de moise completement hors de propos, il manque d'un coté horreur et ill y a qques passages un peu simplistes spoiler
:
 
pour moi les réferences sont 28 JOURS APRES avec l'excellent cillian murphy , l'armée des morts reprise tres réussie du film ZOMBI (qui a mal veilli) et RESIDENT EVIL 1 qui etait sympathique (pau anderson avait encore qques éclairs de genie a l'epoque)
Revenir en haut Aller en bas
lewis
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 936
Age : 30
Localisation : lille
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Dim 7 Juil 2013 - 20:29

QUENELLE !!!

il faut bien sûr faire la part des choses, ce que je dit est acide car je trouve ça aluminant dans le monde moderne, nottament quand on voie ce qu'ils font vivre au palestinient. mais ce n'est pas de l’antisémitisme de base.

pour ce qui est de 28 jour plus tard, oui c'est un très bon film. j'ai eu des sueurs froides en le regardant.


Dernière édition par lewis le Lun 8 Juil 2013 - 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Szalista
Maître d'armes
Maître d'armes


Féminin
Nombre de messages : 752
Date d'inscription : 27/08/2012

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Lun 8 Juil 2013 - 0:35

Le film est tiré d'un roman dont l'auteur est Juif (Max Brooks). Dans le livre Israel s'en sort mieux que dans le film puisque les zombis ne passent pas le mur (en même temps ce sont des zombis lents) mais accueille les juifs du monde entier et les arabes nés ou originaires des territoires occupés (alors que dans le film, ils accueillent tout le monde).
Je suppose qu'il faut y voir un attachement de Max Brooks à l'état d'Israel. Je ne m'étais jamais posée la question avant aujourd'hui.
Par contre, dans le livre, la partie sur Israel est beaucoup plus captivante car vue à travers les yeux d'un jeune Kowetien dont les parents sont nés en Cisjordanie et qui a toujours considéré Israel comme son ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Kinornew
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 2823
Age : 43
Localisation : 94
Loisirs : Blood bowl team manager, blood bowl pc, munchkin
Date d'inscription : 06/03/2013

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Lun 8 Juil 2013 - 0:52

lewis a écrit:


mais non tu te plante, tout le monde sais que la race des élus sont les amis des palestiniens, et que s'ils ont construit un mur c'est uniquement pour faire de l'ombre et les protéger du soleil.

dans l'absolue, c'est peu être les seuls qui sont déjà préparé à une attaque zombie !!


le CRIF rappel à tous que toute ressemblance avec la réalité n'est que pur hasard.



Je pensais que les commentaires de ce style n'avaient pas leur place sur ce site. Je ne comprend même pas qu'on ai pu les laisser passer.

Pour info, un mur qui protège des attentats, ça ne protège pas que du soleil, ça protège surtout des vies humaines.

A lille, il doit pas souvent faire soleil, ça doit être ça...attention aux commentaires et affirmations aux relents nauséabonds svp.
Revenir en haut Aller en bas
lewis
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 936
Age : 30
Localisation : lille
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Lun 8 Juil 2013 - 12:31

KINORNEW a écrit:
lewis a écrit:


mais non tu te plante, tout le monde sais que la race des élus sont les amis des palestiniens, et que s'ils ont construit un mur c'est uniquement pour faire de l'ombre et les protéger du soleil.

dans l'absolue, c'est peu être les seuls qui sont déjà préparé à une attaque zombie !!


le CRIF rappel à tous que toute ressemblance avec la réalité n'est que pur hasard.



Je pensais que les commentaires de ce style n'avaient pas leur place sur ce site. Je ne comprend même pas qu'on ai pu les laisser passer.

Pour info, un mur qui protège des attentats, ça ne protège pas que du soleil, ça protège surtout des vies humaines.

A lille, il doit pas souvent faire soleil, ça doit être ça...attention aux commentaires et affirmations aux relents nauséabonds svp.

désolé si mon post t'a choqué, comme je le dit dans le post suivant, c'est un poste d'humour acide (qui n'a pas réussi à faire son effet), rien de plus.

Pour mettre fin de suite au problème, je te prit de bien vouloir m'excusé pour mes propos, qui sont déplacé avec le sujet principal. Je supprime de suite mon post.


Dernière édition par lewis le Lun 8 Juil 2013 - 13:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
avatar

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 7883
Age : 45
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Lun 8 Juil 2013 - 12:47

La tentative d'humour acide de Lewis n'est pas à prendre pour autre chose. Fermons cette parenthèse sur la politique d'Israël avant que cela ne s'envenime. Merci.

Edit : Bon ben Lewis m'a devancé de peu, ça sert à rien les admins et les modos ;-)

Et pour info il fait grand soleil à Lille ! Nanarèreuh 

_________________
LJS alias Alin V, héritier du royaume de Durenor.
Revenir en haut Aller en bas
lewis
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 936
Age : 30
Localisation : lille
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Lun 8 Juil 2013 - 13:13

Il existe des films de zombies japonais ?

je n'en connait pas et je suis sûr que ça doit valoir le coup. Je verrai bien un bon mélange suspense/zombies, comme eux seuls savent le faire.
Revenir en haut Aller en bas
l'aventurier du dimanche
Champion
Champion
avatar

Nombre de messages : 384
Loisirs : tuer des extraterrestres
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Lun 8 Juil 2013 - 14:44

lewis a écrit:
Il existe des films de zombies japonais ?

je n'en connait pas et je suis sûr que ça doit valoir le coup. Je verrai bien un bon mélange suspense/zombies, comme eux seuls savent le faire.

ouh la! si tu cherche du suspens avec les films de zombis japonais tu vas avoir du mal!!
lorsque l'on melange zombis+japon on obtient les films du label SUSHI TYPHOON, cad du films de zombis gore débilos
de l'outrance dans l'humour et les geysers de sang
le film parfait si on a oublié de remettre son serveau en route
parmi quelques perles : TOKYO GORE POLICE, vampire girl vs frankeinsten girl


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Critiques de films de zombies/contaminés
Revenir en haut 
Page 16 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16
 Sujets similaires
-
» Critiques de films de zombies/contaminés
» Critiques de films - La Liste récapitulative
» Jane Austen au cinéma : livres critiques
» The Astro-Zombies
» Critiques cinéma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Cinéma / Tv-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit