La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: 64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer   Mar 5 Avr 2011 - 21:40


DEFIS FANTASTIQUES

NIGHT OF THE NECROMANCER



La mort n'est pas la fin... VOUS êtes un chevalier valeureux, reconnu pour avoir combattu, des années durant, les forces du mal qui se sont abattues sur la principauté mauristatienne de Bathoria. Mais alors que vous êtes sur le chemin du retour, en vue de votre château ancestral, vous êtes violemment abattu par une bande de meurtriers. Poussé par l'envie de savoir qui vous a assassiné, et l'identité du commanditaire, vous errez toujours en tant que fantôme. C'est ici que l'aventure commence pour vous, alors que vous entreprenez de résoudre le mystère de votre propre meurtre. Tout ce qui suit se déroule au cours d'une seule nuit.





_________________



Dernière édition par Requiem le Ven 9 Nov 2012 - 17:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13267
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: 64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer   Mar 5 Avr 2011 - 23:53

AUCUN SPOILER dans la critique.
Liste des § à calculer fournis à la fin, pour vous éviter de perdre du temps avec les A= 1, B = 2, etc ...

Je n'ai lu qu'une fois Night Of The Necromancer, alias NOTN, par Jonathan Green. Mais il doit déjà faire partie de mes 10 DFs préférés.
Je n'ai pas testé sa jouabilité avec les dés, mais je pense que Green a conservé son soucis d'éviter les OTP, depuis qu'il s'inspire d'un schéma proche de Keith Martin : objets cachets et utiles, mais pas indispensables, etc...

C'est donc le dernier J.Green en date, accompagné de Mc Kenna aux dessins, et à qui le livre est dédié.
Green avait su faire un excellent ldvelh avec Howl of The Werewolf, puis a produit Stormslayer entre temps.
Dans Stormslayer, on pouvait incarner pour la première fois des persos pré-tirés, et cette formule est reprise dans NOTN.
C'est déjà un premier bon point. Il y a une compétence Volonté fixée à 6 points.

Signalons c'est que c'est une longue aventure de 450 § ! Oui, 450 § !
Avec un DF, je n'avais pas eu une telle impression de durée depuis la Légende de Zagor.


D'après le résumé de la couverture arrière, on va incarner un prisonnier entre le monde des Vivants et celui des Morts, et l'on va utiliser une forme fantomatique ... Alléchant ! Le type de héros que l'on va incarner fait toute l'originalité et la saveur du livre.

Mais si souvent, de bonnes idées n'ont pas eu d'effet concrètement, ici ce n'est pas le cas.
Tout comme dans Howl of The Werewolf HOTW, le héros peut gagner en cours de jeu des nouvelles capacités et pouvoirs.
C'est excellent, surtout qu'il y en a un certain nombre, qu'elles sont bien en phase avec le héros que l'on incarne.
De plus, certaines se compensent, on peut en acquérir à plusieurs endroits, sans qu'elles soient toutes indispensables.
C'est même une source de relecture intéressante puisque l'on "hérite" de capacités, un peu comme les compétences de la série Destin.

Le lien avec HOTW est évident, puisque l'on se retrouve avec un aventure sombre, gothique, bien servie par McKenna.
Et franchement, Green a beau puiser son inspiration un peu partout, il n'a pas raté ce livre :



Les + :

1) Grande originalité du thème, et surtout bien traité : tout est fait pour nous rappeler qu'on incarne un héros "pas ordinaire" (chut !) , avec avantages et inconvénients.
Les pouvoirs uniques du héros sont vraiment sympa et bien trouvés.

2) Très grand nombre de PNJ , même si la plupart sont justes ébauchés.

3) le Bestiaire : il y a des tonnes de combats, et l'on sent que l'auteur a vraiment cherché a inventer un bestiaire un peu original.

4) Des § longs, assez immersifs : on sent que l'auteur a soigné le récit. Et 450 § !

5) L'auteur a voulu faire de son mieux pour éviter les OTP, les mâts, etc ...

6) Quelques belles illustrations de Mc Kenna, même si toutes ne sont pas à la hauteur de son très grand talent.


Le négatif :

=> Trop de mots clé (certains pouvaient être évités), et de conversion alphabétique (ça me gave vraiment ça !).


En spoiler, vous trouverez le nom des PNJ et le numero de § correspondant dans le livre, cela vous évitera des calculs pénibles ...

Idea VOICI DONC LES n° DE § CORRESPONDANT AUX SOLUCES DES PRINCIPAUX CODES DE LA VERSION ANGLAISE :

Spoiler:
 

Pour finir, je pense que si ce DF Gothique était paru lors de l'âge d'or, il aurait pu faire un malheur !
Si vous avez aimé NOTW ou les 2 Vampires de K.Martin, ce DF devrait vraiment vous plaire...

En signant HOTW et NOTN, Green a définitivement prouvé qu'il était capable du meilleur.

NOTE : 18/20
ORIGINALITE : 18/20


Dernière édition par VIC le Dim 7 Aoû 2011 - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13645
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: 64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer   Ven 29 Juil 2011 - 22:23

Hmmmmm aprés le genial Howl of the Werewolf j'avais peur d'etre déçu avec ce livre et... Non !

Déjà le heros en lui même n'est pas banal (qui n'a jamais révé de faire comme P. Swayze et revenir sous forme fantomatique pour se venger ?)

Les pouvoirs ne sont pas inné et on peut soit les gagner (grace a de l'aide par exemple) ou par réussite a un test. Chaque pouvoir aide grandement le heros même si il y'a moyen de faire sans. (c'est mieux avec Mr. Green )

Ce qui est fun c'est de retrouver les fameux Chevaliers de Telak (croisé dans les chevaliers du destin).

Là aussi on peut choisir des persos predefinis ou faire a l'ancienne avec tirage de dés.

Les illustrations sont belles même si legerement en dessous de celle de HOTW. (je pinaille, elles sont bien Wink ) et contribvuent a l'ambiance du livre.

Par contre c'est vrai que pour ceux qui n'aime pas ça il y'a une bonne quantité de nom code (je vous conseille de faire une grille de type A=1 B=2 ...Z=26), heuresuement les noms ne sont pas trop long (pas comme dans les mages de solani ou c'etait une horreur)

Un trés trés bon DF : 17,5/20


Dernière édition par Albatur le Lun 12 Nov 2012 - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
ashimbabbar
Délivreur des Limbes
Délivreur des Limbes


Masculin
Balance Tigre
Nombre de messages : 1920
Age : 42
Localisation : pont fortifié de Kookaryô
Profession : archiviste
Loisirs : draguer Minako Ifu, quêter Shangri-La…
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer   Dim 11 Déc 2011 - 1:57

Attention chef-d’œuvre !

Dans ce LDVH nous incarnons un vaillant chevalier habitué à combattre les démons, les mort-vivants et autres nuisances, qui s’en revient chez lui jouir d’un repos bien mérité; bientôt incarner ne sera plus le mot juste car il sera mort mais son esprit continuera le combat !
Il y a des péripéties incroyables ( posséder des gens entre autres, ou s’efforcer de revenir des terres de la Mort ), l’ambiance macabre est tout simplement sublime, en cours d’aventure nous pouvons acquérir des capacités diverses, l’usage massif de codes et autres augmente la richesse de l’aventure et le bestiaire est particulièrement réussi ( de l’immonde Nécro aux adorables petites Morts Mineures ), souvent bourré de capacités spéciales ( notre possibilité de revenir encore et encore compense le fait que nos adversaires soient fréquemment du genre badass… )
À noter que nous sommes un personnage avec des racines. Ce n’est pas n’importe quel château que nous allons arracher au Mal: c’est NOTRE château, rempli des souvenirs de nos nobles ancêtres, et où vivent encore des gens que nous avons connu. Cette implication décuple l’intérêt.
Également, il y a des tas de façons de réussir selon nos actions antérieures.

Le livre utilise une nouvelle caractéristique, la Volonté. Contrairement à ce qu’on a vu dans trop de DF où on rajoutait une carac’ aux trois canoniques, elle est très bien utilisée.


Mon seul reproche est l’énigme du §149 ( là, disons-le, j’ai considéré qu’on se fichait de moi et je n’ai pas vu de raison de ne pas faire pareil, j’ai parcouru le livre jusqu’à tomber sur le bon §, non mais ! je n’ai pas eu à chercher loin… )
Aussi il y a une petite 'baisse de régime' dans le Bastion qui se résume à friter du monstre et ramasser des objets utiles pour la confront' finale. Même si les monstres et quelques situations sont excellentes par ailleurs ( le Nécro, encore lui… )

N'empêche que ça reste un des meilleurs DF jamais écrits.

Note: 18,5/20


Revenir en haut Aller en bas
Lucifel05
Champion
Champion
avatar

Masculin
Cancer Buffle
Nombre de messages : 352
Age : 32
Date d'inscription : 18/03/2012

MessageSujet: Re: 64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer   Mer 18 Avr 2012 - 11:22

Encore un livre jamais traduit dans nos contrées, et encore un chef d'oeuvre. Décidément!
Ce titre, tout comme "Howl of the Werewolf", entre dans mon top 5 des DF.
Je me demande encore comment Gallimard a put nous priver de ces deux opus.

Le récit est mature. L'idée d'incarner un fantôme qui cherche à comprendre le pourquoi de son assassinat est une idée géniale. On peut gagner des pouvoirs lié à notre condition fantomatique (je ne dirai pas lesquels pour pas spoiler, mais c'est juste excellent). On peut également perdre des combats mais poursuivre notre but grâce à une autre idée géniale (lisez le et vous verrez).
Un autre gros point fort, est que rien n'est vraiment indispensable dans ce livre, plein de choses sont là pour nous aider mais on peut en ignorer la grande majorité. On est très loin d'un One True Path. Et la durée de vie est vraiment très bonne (l'aventure m'a pris 6h). Et, comme souvent avec McKenna, les illustrations sont superbes.

Un défaut qui est souvent reproché à ce titre c'est le nombre important de mot de code qu'il nous est demandé de noté. Cela ne m'a pas vraiment pausé de problème, c'est un moyen efficace de mémoriser nos actions. Et pour la conversion de certains mots et noms en chiffre, j'y ai pris l'habitude avec "La légende de Zagor". Donc pas de problème pour moi de ce coté là non plus.

Si je devais lui trouver un défaut, ce serai l'énigme du paragraphe 170, que je trouve vraiment dispensable.

Un livre à lire de toute urgence. D'autant plus qu'il est facile à trouver en PDF et traduit en français en plus de ça.

Note globale : 17

Revenir en haut Aller en bas
Gagadoth
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Gémeaux Singe
Nombre de messages : 669
Age : 25
Localisation : Asturyan
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: 64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer   Dim 11 Nov 2012 - 22:17

Depuis le temps qu'on l'attendait celui-là...

Etant donné que je viens d'arriver à la fin, allons-y pour la critique de ce monument des LDVELH!

Oui, ce monument selon moi. Tout d'abord, commençons pour nous attarder sur l'aspect extérieur du livre. Autant je trouvais la couverture du Pirate de l'au- delà un peu trop saturée de vert, autant celle de "la nuit du nécromancien" est franchement très agréable à l'oeil, avec une illustration de couverture d'emblée accrocheuse.
A vrai dire, les illustrations dans un LDVELH sont toujours passées au second plan mais tel n'est pas le cas ici. Il nous suffit d'ouvrir le livre pour admirer l'excellent travail de Martin McKenna. J'ai toujours eu pour habitude de faire passer les illustrations d'un LDVELH au second plan, mais dans ce cas cas-ci, c'est différent.
McKenna a fait un travail remarquable, si bien que ses dessins ne font pas qu'accompagner le texte, ils le complètent.

Le texte, parlons-en justement. D'emblée, dès l'introduction, nous pouvons sentir que Jonathan Green a réellement fait un travail sur le style, que ce soit pour décrire ses personnages, ses ambiances, ses décors. Et, le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est sombre, très sombre même. Il suffit de lire le résumé pour s'en rendre compte.
On est bien loin du fantasy gentillet que l'on peut trouver parfois dans certains ouvrages plus précoces de la série Défis Fantastiques. Autre point assez remarquable à souligner, la structure du jeu. Je crois que personne ne me contredira si je dis que Green a pondu là un des LDVELH les plus sophistiqués sur le plan de la structure et des multiples possibilités de relecture qui nous sont offertes. Quant au scénario, même si le fond de la trame reste assez basique, est fort bien conçu et se dévoile petit à petit à nous, au gré des rencontres que nous faisons. Sans conteste, le prix de l'originalité est décerné à "la nuit du nécromancien" pour son héros assez atypique. Ca prête à sourire de se dire que dans tous les autres LDVELH, l'aventure s'arrête à la mort du héros. Et ben, pas ici, et c'est pour notre plus grand plaisir.

Enfin, autre point positif de la part de Green, c'est la gestion de la difficulté. Vous vous souvenez du "Sépulcre des Ombres"? Et des "Chevaliers du Destin"? Enfin, vous voyez ce que je veux dire à ce sujet. Cette fois, la jouabilité est excellente. L'ouvrage est loin d'être facile, mais avec un peu d'acharnement, c'est tout à fait faisable, contrairement aux deux bouquins que je viens de citer.

Enfin, j'aimerais terminer les points positifs par un petit salut au méchant de service que j'apprécie beaucoup, dans le texte comme sur l'illustration de McKenna. Enfin un vrai fourbe comme je les aime, avec une belle bagarre finale à la clef.

J'ai peu de points négatifs à reprocher à ce livre si ce n'est le retrait des personnages prétirés présents en VO et un happy-end final un chouia trop consensuel.

Mais bon, rien n'est jamais parfait. La nuit du nécromancien figure donc largement sur mon podium des meilleurs Défis fantastiques. En bref, il semblerait que Green soit comme un bon vin: il bonifie avec le temps! (contrairement à un certain Ian Linvingstone pour ne pas le citer)



Ambiance générale/ qualité de l'écriture: 5/5 (excellent, on se sent de suite plongé dans le récit!)

Originalité du scénario: 4/5 (vous en connaissez beaucoup des héros comme celui-là vous? Certaines situations restent toutefois basiques)

Rapport facilité/difficulté: 4,5 /5 (on frise la perfection, là!)

Illustrations/ Couverture: 5/5 (nickel en grand format, avec toutes les illustrations)

Total: 18,5/20
Revenir en haut Aller en bas
Wor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Verseau Cochon
Nombre de messages : 659
Age : 33
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: 64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer   Dim 16 Déc 2012 - 1:23

Défis fantastique inédit, paru en France tout récemment (à la date ou cette critique est écrite) dans une édition grand format de fort belle qualité, La Nuit du Nécromancien nous propose une quête intéressante et très originale. On est mort, assassiné, avant même que l'aventure commence, mais on est réincarné en tant que spectre, pour se venger ! Voyons un peu ce que ça donne.

Déjà ça commence bien, avec une intro simple et très bien écrite, juste ce qui faut pour donner envie de continuer. Cette bonne impression se confirmera au cours de l'aventure, l'auteur a un très bon style littéraire, et on se prend à cette histoire de fantôme, l'idée de départ n'a pas été oublié par l'auteur au cours de l'aventure. On doit sans cesse affronter des situations en rapport à notre état particulier, acquérir des compétences spécifiques à un spectre etc.
De plus le cadre du livre est lui aussi réussi, on doit visiter sur une courte durée, dans une ambiance nocturne bien rendue, quelque lieux fort bien décrit. En particulier le début sur la lande et la visite du château de Valsinore sont de très bons moments. A noter qu'on peut croiser un nombre impressionnant de pnj au cours de l'aventure, et que ces rencontres sont souvent de bons passages.
Quand au scénario globalement, il est assez simple. Ce n'est pas le plus gros point fort de ce livre. Il est toutefois suffisant, mais la fin est un peu décevante.

L'aspect jeu de ce livre a été particulièrement soigné , c'est le moins qu'on puisse dire.
La structure est vraiment bien conçue, peu linéaire, avec pleins de différentes voie à explorer, beaucoup de choix possibles dans les diverses situations.
Sinon on a les caractéristiques habituelles de la série (habileté, endurance chance) plus une de Volonté, qui sera très utilisé au cours de l'aventure.
On a également différentes capacités lié a notre état de spectre, mais autre bonne idée originale, celles ci ne sont pas à choisir avant de commencer, elles seront acquises au fur à mesure, selon les situations rencontrées. Et justement il y a pleins de situations ou notre état de spectre aura une influence sur l'aventure, et c'est toujours très bien exploité niveau jeu, cela va même défois assez loin, je vous laisse le plaisir de découvrir !
Il y a également toute une mécanique de mot de passe pour déterminer si on a accompli telle action à tel moment, c'est un système qui a fait ses preuves et il est employé ici judicieusement.
Et aussi, par contre chose assez unique dans un livre dont vous êtes le héros, il existe une sorte de système de continue, un peu comme dans les jeux vidéo, qui permet la plupart du temps de continuer l'aventure même si on meurt. Ce système change complètement la manière de jouer, il permet de prendre plus de risque, de faire durer les parties beaucoup plus longtemps même si on a des caractéristiques basses. De plus cela colle totalement à l'esprit du livre et son idée de départ, comme quoi la mort n'est pas la fin, puisqu'on a déjà été réincarné. Terminer le livre n'est pas si facile pour autant, il faudra tout de même accomplir certaines actions spécifiques pour espérer gagner.
A noter qu'il y a beaucoup de combats, peut être un peu trop, heureusement certains ont des règles particulières, ce qui casse un peu la monotonie, et de plus presque tous les monstres que l'on rencontre sont soigneusement décrit.

Voilà donc pour ce livre, à la fois un bon style littéraire, une très bonne exploitation de l'idée de départ elle même très originale, avec un aspect jeu très soigné. Sans doute un des meilleurs Défis fantastique.

Note: 17/20

.

Revenir en haut Aller en bas
Eros Ailedargent
Chevalier
Chevalier
avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 203
Age : 21
Localisation : Limbes des songes oubliés
Profession : étudiant en histoire
Loisirs : écriture et lecture
Date d'inscription : 23/10/2011

MessageSujet: Re: 64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer   Dim 23 Déc 2012 - 22:13

C'est vrai que j'ai attendu la VF avec impatience... et franchement, je n'ai pas été déçu!
Bon, je ne vais pas rabâcher, d'autres que moi ont déjà dit du bien de ce livre. Je vais donc me contenter d'en donner une appréciation générale et de lister ses points positifs et négatifs (peu nombreux, il est vrai).

D'autres l'ont dit, le fait d'incarner un revenant est assez unique, d'autant que les particularités liées à cette condition quelque peu spéciale sont bien exploitées au fil de l'histoire. Ce qui nous emmène au prochain point: le scénario. Même s'il est vrai que le fait de (re)découvrir son propre château après des années d'absence était plaisant, le scénario est tout de même un poil bateau (je n'en dis pas plus pour ne pas spoiler). Malgré tout, l'exploration du manoir, cour après cour, crypte après crypte, est des plus lugubre... Le style est toujours immersif, mises à part quelques imperfections probablement dues à la traduction. La jouabilité et la difficulté sont aussi au rendez-vous. On apprécie que l'aventure s'éloigne des sentiers battus et d'un simple OTP.

Les points positifs:

-Originalité de l'intrigue

-La mort (c'est tout de même fort de réussir à faire de la mort une étape amusante dans un LDVELH!!)

-Les pouvoirs de spectre, déblocables au fil de l'aventure

-L'ambiance du château hanté

-Les monstres croisés, de la Reine Liche au Dévoreur d'Âmes, en passant par l'autruche mort-vivante

-Les règles (c'est la première fois que j'apprécie les règles d'un DF; elles conviennent particulièrement bien pour cette aventure)

-Le système de mots-clés, très original pour circuler à son gré dans le livre

-La longueur de l'aventure (c'est même presque impossible de croire que tout se déroule en une seule nuit...)



Les points négatifs: Bon, il y en a peu, mais il faut bien se montrer pointilleux...

-Les énigmes à la *** où A=1, B=2... j'en ai encore des tics nerveux Confused

-La résolution du scénario, un tantinet facile à mon goût


En résumé:
Probablement LE meilleur LDVELH que j'ai jamais lu (ou au moins le meilleur DF, et de loin!) En dire plus serait lui faire ombrage. Il n'échappe au 20/20 qu'à cause des derniers points cités.

Note: 19,5/20


Revenir en haut Aller en bas
http://www.idealmedieval.blogspot.com
vavan
Champion
Champion
avatar

Masculin
Balance Chèvre
Nombre de messages : 443
Age : 37
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: 64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer   Sam 26 Jan 2013 - 11:27

Ouvrage précédé d'une excellente réputation, c'était donc avec un a-priori très positif que j'ai commencé cette aventure...et je dois dire que je n'ai pas été déçu!

Inutile ici non plus de revenir sur le thème du livre, je me contenterais également de faire part de mes différents ressentis positifs et négatifs sur le livre:

Points positifs:

-Le héro: un héro original qui nous change de l'aventurier lisse et sans passé. Ici notre personnage à une quête de vengeance bien personnelle, dans un environnement familier qu'il retrouve après une longue absence. C'est très agréable de lire des anecdotes d'enfance sur certains lieux que l'on traverse, et d'avoir des informations sur plusieurs PNJ que l'on connaissait jadis. J'exagère peut-être mais on peut par moment ressentir une sorte de mélancolie quand on constate tout ce que l'on a perdu par la faute de notre mysérieux ennemi.

-L'ambiance: le contexte de départ de l'aventure ne consiste pas en une simple pirouette scénaristique. L'ambiance est particulièrement bien rendue et correspond tout à fait avec ce que l'on pouvait attendre au vu de l'introduction de l'aventure. Chaque lieu est propice à bien des rencontres toutes plus horribles les unes que les autres avec un crescendo tout au long de l'aventure.

-Les PNJ et le bestiaire: les PNJ que l'on croise sont nombreux et très variés. Ami ou ennemi (ou ami qui peuvent devenir ennemi au vu de notre situation), on ne sait jamais vraiment comment la situation va tourner et c'est très appréciable. De plus le bestiaire inventé par l'auteur est là aussi varié avec beaucoup d'ennemis originaux qui changent des sempiternels zombies et squelettes auxquels on aurait pu s'attendre.

-en vrac: Les différents pouvoirs que l'on acquiert au fur et au mesure de l'aventure, le fait que la mort ne soit pas rédibitoire, que les objets récupérés ne soient pas indispensables à la victoire finale (enfin il me semble), quelques allusions sur l'univers d'Allansia et à d'anciennes aventures avec les Chiens de Lune (la Cité des Voleurs) et l'Analand (Sorcellerie).

Points négatifs:

-J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de combats (et pas facile en plus). D'accord les ennemis sont variés et l'auteur a trouvé des astuces pour ne pas être trop pénalisé, mais par moment j'avais l'impression que chaque chose que je faisais finissais par un combat.

-La toute fin de l'aventure, un peu trop "bisounoursienne" par rapport à tout ce que l'on a fait pour arriver jusque là.

Au final je trouve que La Nuit du Nécromancien est un excellent opus de LDVH: original, varié, très bonne durée de vie et avec une bonne rejouabilité (vu tout ce que j'ai raté lors de ma première partie). Bref, un très bon moment de lecture et de jeux à faire un soir d'automne pluvieux Smile

Note globale: 18/20
Revenir en haut Aller en bas
Francois22
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Nombre de messages : 629
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: 64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer   Jeu 7 Mar 2013 - 22:25

Ce livre commence de façon original par notre propre mort. Nous jouerons donc notre fantome qui chercheras a trouver le responsable de notre assassinat. Nous traverserons notre contrée et notre propre château avec un œil différent. D’un point de vu jeu, la difficulté provient principalement des différents codes a trouver. Les illustrations sont correctes sans être les meilleurs de la série.


Les points positifs :
-Le droit a pouvoir revivre même en cas d’échec dans certains combat
-les pouvoirs de fantôme
-la possession

Les poins négatifs
-certains personnages secondaires auraient mérité un plus grand dévellopement
-les conversions lettre chiffre trop present

15/20
Revenir en haut Aller en bas
Kinornew
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 2823
Age : 43
Localisation : 94
Loisirs : Blood bowl team manager, blood bowl pc, munchkin
Date d'inscription : 06/03/2013

MessageSujet: Re: 64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer   Dim 16 Juin 2013 - 19:27

La nuit du nécromancien est le 7 eme df de jonathan green et est, de loin, le plus original de tous (voir de tous les défis fantastiques). On incarne une âme en peine à la recherche de son assassin.

Autant le dire tout de suite, l'ambiance de ce livre est fantastique !

Les diverses rencontres et l'exploration des différents lieux sont passionnantes. On ne s’ennuie pas du début à la fin et tout se tient.

Une nouvelle compétence vient s'ajouter aux 3 classiques, la volonté (déjà vue dans la forteresse du cauchemar). A noter que les nombreux passages gores du donjon à la fin renverront fortement à l'ambiance de la forteresse du cauchemar.

De plus, ce livre contient 2 idées géniales, celle des 6 compétences spéciales à acquérir au cours de l'aventure (2 seulement étaient possibles dans la nuit du loup garou), et le fait de pouvoir recommencer l'aventure à l'endroit ou l'on à échoué (plutôt que de dire à l'endroit ou l'on est "mort") après un "passage céleste" et ce , à 4 reprises, tout en étant revigoré. L'utilisation des différentes compétences est excellente et donne tout son charme au livre.

L'aventure est de difficulté moyenne, ni trop longue, ni trop courte, comprend 5 énigmes, (dont une calquée sur le même modèle que celle du maître des 4 vents dans stormslayer, et une autre dont la réponse est la même que celle dans la malédiction de la momie !), et de nombreux codes à noter, à l'image des 3 derniers livres de green.
Autre point commun avec stormslayer, c'est la présence de paragraphes à astérisques à la fin du livre dans le donjon, qui mènent à d'autres paragraphes cachés (notre épée "fléau de la nuit" fait également écho à "fléau du dragon", notre épée toujours dans stormslayer).

Le boss de fin peut être vaincu de 3 façons différentes, ce qui donne la possibilité de refaire le livre en prenant d'autres chemins.

A noter que les diverses conversions numériques des gens à posséder ne sont pas obligatoires. J'ai terminé l'aventure en ne possédant que le garde de la herse, sans même avoir besoin de calculer son nom.

Au niveau des points négatifs, comme d'habitude avec green on retrouve un affrontement en début d'aventure, les combats sont effectivement nombreux, et la scène finale avec la dague fait fortement penser à celle dans la nuit du loup garou (on notera aussi la présence dans l'aventure du frère de van richten). Une voyante est à nouveau présente (la madame zelda de la nuit du loup garou ), tout comme dans le pirate de l'au delà. On ressent également une légère baisse de régime en fin d'aventure, et enfin, encore une "double confrontation" à la fin de celle-ci. 

Dommage que la quête ne soit pas plus difficile, la note n'en aurait été que meilleure.

Cependant, l'ambiance générale de ce livre est tellement prenante que les points cités plus haut restent mineurs.

Un des tout meilleurs défis fantastiques, et sûrement le plus original.


Ma note finale : 17/20.


Dernière édition par KINORNEW le Mar 9 Juil 2013 - 10:46, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9916
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: 64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer   Mar 18 Juin 2013 - 0:24

Une très belle aventures gothique dans la lignée de celle du loup garou du même Green. Dès le début on est plongé dans une ambiance sombre, maléfique, angoissante, oppressante. Le fait d'être dans la peau d'un fantôme dans cette ténébreuse aventure est l'un des points fort du bouquin, et une originalité unique.
les combats sont nombreux, point positif pour moi, on se bat contre des créatures sorties de nos pires cauchemars, la aussi l'originalité est bien présente dans le bestiaire.
Et les créatures sont bien décrites, tout comme les paragraphes qui en plus de leurs qualités littéraires sont immersifs au possible.
Les pnjs bien que peu décrits sont nombreux, et certains donnent parfois au détour d'une porte, un peu de chaleur dans cet univers diabolique. Que ce soit notre soeur, mais aussi notre chien, le forgeron ou encore le chef de la garde, et même l'esprit de notre père...
Autre point positif les pouvoirs que nous confère notre apparence fantomatique, ils sont nombreux et nous servent bien souvent.
Une autre grosse originalité c'est de pouvoir revenir de la "mort" plusieurs fois. En effet on a la possibilité de revenir dans l'aventure même en ayant perdu un combat, nous donnant ainsi une autre chance, mais cette possibilité a une limite...
Les illustrations de McKenna sont plutôt réussies et rendent bien l'atmosphère lugubre et crépusculaire de l'aventure.
Au niveau des bémols je retiens surtout la partie finale, j'ai moins accroché même si ça reste de qualité, mais c'est assez classique tout de même, moins d'originalité la dedans, et le traitre nécromancien est loin d'être charismatique.
Je ne suis pas non plus fan des conversions lettres, chiffres, c'est assez barbant et lourd...
Mais on a au bout du compte un bien beau bouquin, solide, prenant, on ne s'ennuie jamais, on a une grande liberté de mouvement, on adore visiter le château et ses périls, une belle réussite.

Note : 16/20
Revenir en haut Aller en bas
titipolo
Chevalier
Chevalier


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: 64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer   Dim 7 Juil 2013 - 21:29

Nous voici confrontés à ma dernière critique des livres de la série DF. Et comme dit le proverbe, « le meilleur pour la fin ». Oui, autant vous annoncer le ton, ce livre est mon préféré avec « la créature venue du chaos ».

Pour commencer, vous avez le choix du personnage. On vous propose trois personnages prédéfinis avec une histoire propre. Cependant, si aucun d’entre eux ne vous plaît, vous pouvez très bien en créer un. C’est autorisé par la règle du jeu. Cependant quoi que vous fassiez, le personnage que vous incarnerez est un chevalier de Télak soit un paladin. Ce livre fait donc un clin d’œil au « chevaliers du destin » même si je pense que chronologiquement, « la nuit du nécromancien » se passe après dans la mesure où le personnage rentre chez lui, la guerre étant terminée.

Pour commencer, l’originalité du scénario est la première chose que l’on retiendra. En effet, votre personnage est assassiné dés le premier paragraphe et vous devenez un fantôme. Pour autant, ce n’est pas la fin et étrangement, vous ne partez pas pour le royaume des morts. Toute la première partie de l’histoire, vous serez un fantôme et vous agirez en tant que tel. Vous disposerez de quelques pouvoirs fantômiques également qui vous seront bien utiles. Vous serez destiné donc à errer dans votre château et chercherez à connaître l’identité de celui qui a commandité votre assassinat. Hé oui, quand je dis votre château, il s’agit bien de celui de votre personnage qui est un noble et qui vivait avec sa sœur Oriana. Cette dernière s’y trouve toujours d’ailleurs et attend votre retour. En revanche, on peut imaginer que leurs parents sont morts étant donné l’absence de leur mention. La deuxième partie concerne votre vengeance et vous partez à la poursuite de ceux qui sont responsables de votre mort. Le début est intéressant car vous devrez incarner un corps vivant pour poursuivre l’aventure. Vous devrez pour cela posséder le corps de quelqu’un d’autre mais ce pouvoir est difficile à obtenir. Rassurez vous d’autres possibilités vous sont offertes. Néanmoins l’exploration de la deuxième partie est un peu décevante. Mais la motivation qui consiste à sauver un personnage qui nous tient à cœur nous met un coup de boost. A noter que la quasi-totalité des personnages sont charismatiques. Oriana est un peu le personnage bisounours mais n’en demeure pas moins mimi et attachante. Le chambellan est lui-même un personnage intéressant d’autant plus quand on découvre son secret. Le capitaine de la garde est pragmatique mais vous reste loyal. Le baron dans la forêt qui s’avère un vrai challenger. Le prêtre sévère et protecteur.  Enfin la forgeronne est douce et s’inquiète de votre sort. Bref, on voit que l’auteur s’est attardé sur les personnages et leur a insufflé une personnalité. Seul le boss final est assez décevant.

Parlons maintenant de la jouabilité. Les combats sont assez difficiles car soit vos adversaires sont isolés mais disposent en général d’une habileté d’au moins de 10. Soit ils ont une habileté inférieure mais sont souvent groupés. Autant dire qu’il vaut mieux avoir des stats assez élevées. Concernant la collecte des objets et l’acquisition des pouvoirs, il faut savoir qu’aucun n’est indispensable et que vous pouvez finir l’aventure sans en avoir pris aucun donc si vous passez à coté, pas de panique, il y a toujours moyen de se rattraper. Mais bien entendu, plus vous en possédez, plus l’aventure sera facile alors mieux vaut en prendre le maximum. Et bien sur, plus vous avez le mérite d’en acquérir un assez difficile à obtenir, plus la récompense sera gratifiante. En revanche, les énigmes sont souvent complexes et que beaucoup nécessitent un mot code. De plus, pour avoir la réponse à l’une d’entre elles, il faut être mort au moins deux fois et avoir obtenu la réponse d’un personnage très étrange. De coté là, le concept est intéressant mais encore faut il le savoir. Sachez que la défaite au combat ou une mort subite suite à une mauvaise décision ou un piège ne signifie pas la fin du livre. Vous avez le droit à plusieurs morts ce qui n’est du jamais vu dans un livre de DF. N’en abusez pas trop pour autant car le nombre de morts est quand même limité (sinon ce serait trop facile) et le celui de morts subites est élevé. Seul la défaite à deux combats met fin définitivement à votre aventure mais l’un d’eux n’est pas obligatoire. A noter qu’il existe aussi un score de volonté qui fonctionne comme la chance. Malheureusement ce dernier nous est imposé dés le départ est comme elle n’est que de 6, il faut rapidement en acquérir avant de faire les premiers tests.

La durée de vie est longue quelquesoit le chemin que vous prendrez. Mais si vous n’êtes pas satisfaits, vous pouvez la rallonger davantage en parant pour un autre lieu pour une autre quête au cours de l’aventure mais ce ne vous sera proposé qu’à l’occasion d’un évènement particulier. A noter également que les chemins menant au château sont assez équivalents en difficulté et en terme de durée.

Quand on voit les illustrations et l’écriture, on peut dire que l’auteur s’est attardé sur la description des lieux, des personnages en leur attribuant une volonté ainsi qu’en présence de dialogues intéressants et longs. Quand aux illustrations, elles sont bien représentées et on a même droit aux portraits d’Oriana, du prêtre, du chambellan et même du seigneur de l’hiver, chapeau.

Au final, ce livre est un pur chef d’œuvre et même s’il coûte un peu cher, il vaut vraiment le coup. Mon seul reproche est la difficulté de certaines énigmes et de quelques combats.

Note : 19/20


Dernière édition par titipolo le Mer 24 Fév 2016 - 23:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Antares
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Féminin
Scorpion Rat
Nombre de messages : 2567
Age : 20
Localisation : Titan City
Profession : Etudiante au Monastère Kaï
Loisirs : Ecouter du métal et coiffer des poneys
Date d'inscription : 01/11/2010

MessageSujet: Re: 64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer   Mar 19 Nov 2013 - 19:50

La Nuit du Nécromancien serait à citer en exemple parmi les DF "Nouvelle Vague" qui tentent de dépoussiérer le concept tout en lui gardant ses spécificités.

Le scénario, inédit et inattendu, laisse augurer d'une aventure atypique, bien servie par la plume de Jonathan Green. Son style, fluide et descriptif, se laisse lire avec bonheur.

L'ambiance, ténébreuse à souhait, est retranscrite avec brio, que ce soit sur la lande, dans le château ou les cryptes. Les personnages également sont bien esquissés; même si certains ne font qu'une apparition fugace, ils restent bien campés.

Enfin, les créatures de l'"autre monde", nos adversaires, relèvent à la fois du registre classique mais aussi d'une originalité bienvenue.
Les dessins très "réalistes" de McKenna sont très appréciables et participent à la constitution de cette atmosphère noire et désespérée.

Question jeu, on retrouve les caracs habituelles plus un score de "Volonté" qui a une grande importance. En tant que fantôme, il nous sera donné la possibilité d'acquérir des pouvoirs propres aux spectres (ce sera d'ailleurs nécessaire pour finir la quête), une potentialité très créative, ainsi que de revenir (à nouveau) d'entre les morts, ce qui permet des explorations plus longues et réduit le nombre de tentatives pour parvenir à la fin.

Green ne veut pas piéger son lecteur. Il casse la linéarité avec des paragraphes "carrefour" (où l'on est ramené) et ne crée pas de passage obligé pour triompher (enfin, pas tout à fait, car les voies "alternatives" sont très ardues).

Il n'en reste pas moins que la difficulté est élevée, nécessitant un bon tirage de départ pour passer les combats, beaucoup trop nombreux à mon goût (même si les ennemis sont variés). C'est le reproche principal que je formulerais, avec la fin, qui sonne, je trouve, un peu faux par rapport au ton assez grave de l'ensemble du bouquin.

Un livre-jeu mature, sombre, au récit novateur et passionnant et à la rejouabilité excellente.

Note: 17/20
Revenir en haut Aller en bas
Kierkan Rufo
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Taureau Coq
Nombre de messages : 556
Age : 36
Localisation : L'édifiante Bibliothèque
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: 64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer   Sam 7 Déc 2013 - 18:09

Je viens enfin de terminer ce Défis Fantastiques, et quelle ambiance !
Le livre est magnifique de bout en bout, les descriptions ne sont jamais ni trop courtes ni trop longues, juste ce qu'il faut pour imaginer l'aspect glauque de ce qui se dessine devant nos yeux d'aventurier malchanceux. Oui parce-que du glauque, en veux-tu en voilà ! On est dans du médiéval-fantastique bien baroque, bien sombre comme il faut.

Si vous êtes du genre à apprécier les vieux cimetières putrides et délabrés, recouverts de lichen et infestés de créatures toutes plus sordides les unes que les autres. Si vous aimez les revenants, les démons, les châteaux hantés, les villages abandonnés des Dieux, ou encore les sorcières immondes qui passent des pactes plus diaboliques que l'enfer lui-même. Alors cette aventure est faite pour vous !

Les illustrations plongent bien dans cette ambiance malsaine mais restent d'une manière générale, inégales à mon goût. On passe du magnifique à du peu détaillé sur certaines images. Malgré tout, la magie opère.

Le système de jeu reste classique dans son déroulement, mais il y a quelques subtilités qui viennent agrémenter la qualité du jeu. On a les traditionnelles stats d'un "Défis Fantastiques" : Hab - End - Cha. Mais on y ajoute ici la Volonté. Cette nouvelle stat est sympa et permet d'avoir des nouveaux challenges sans forcément alourdir l'aventure. On va dire qu'elle est plutôt bien utilisée. Mais là où l'aventure se démarque de tout ce qui a été vu dans cette série, c'est sur la mort. En effet, notre héros étant, comment dire ? D'un aspect plutôt particulier ^^ La mort n'est pas la fin de l'aventure d'une manière abrupte comme on le voit dans les autres LDVELH.
Il existe un monde de cauchemar, d'où l'on peut revenir, le tout en utilisant des mots codés, ce qui change la donne à chaque mort. Alors évidemment il y a une limite, sinon l'aventure serait trop facile, mais c'est super jouissif, bien pensé et très immersif !

L'aventure propose aussi des pouvoirs spéciaux suivant certains choix que nous faisons, ce qui permet une bonne rejouabilité en cas d'échec. Les combats sont plutôt difficiles si l'on a pas des stats supérieures à 8 en Hab.

Sans vouloir insister et spoiler à ceux qui ne l'ont pas encore lue, cette aventure est vraiment excellente du début à la fin, je la conseille à tous les amateurs de l'occulte et des aventures à multiples choix.

Du grand Jonathan Green !

Note Finale : 18/20
Revenir en haut Aller en bas
Karandas Nadostan
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 654
Age : 41
Localisation : Toulon
Profession : Paysagiste
Loisirs : Football
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: 64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer   Dim 26 Jan 2014 - 19:29

Quelle atmosphère ! Une belle plume qui nous plonge avec horreur dans le monde éthéré. Le début du scénario est magnifique d'originalité , mais ce livre dont vous êtes le héros vraiment bien écrit ne doit pas son ambiance qu' à son auteur . Non , elle le doit aussi à son illustrateur , ce mariage réussi accouche d'une atmosphère extraordinaire. Si j'ai beaucoup aimé les illustrations de l'île du roi lézard jamais auparavant dessins ne m'avaient plongé dans un tel état d'immersion.

Le choix des événements qui jalonnent notre parcours est judicieux tout comme celui des pnj tout cela contribue énormément à l'entretien de cet atmosphère si particulière si en phase avec l'histoire et le genre. Si on aime pas les combats autant éviter la nuit du nécromancien , ils sont nombreux mais le tout est bien équilibré , car le système de mort est génial et marque lui aussi par son originalité!

L'auteur a respecté les joueurs , et en même temps préservé l'immense qualité de son ldvelh.

Les variations de nos caractéristiques sont incessantes , qu'elles soient positives ou négatives , cela ajoute un charme indescriptible! Surtout dans nos premières tentatives où l'on est vite plongé dans le doute à la moindre perte ou puni d'un excès de confiance après un (re) gain.

Première pour moi , l'acquisition de pouvoirs au cours de l'aventure. Ce qui décore un peu plus ce merveilleux chef d'oeuvre surtout qu'ils sont bien trouvés et plaisant à jouer. La Volonté est bien utilisée et faire monter son score est primordial. Ce soucis supplémentaire accroît lui aussi l'intérêt déjà fort développer du jeu.

Certains passages donnent un grand sentiment de liberté , on peut visiter ou pas des lieux dans l'ordre que l'on désire.

Sans le soucis d'équilibre de l'auteur , la dernière partie haletante de l'aventure serait à classer parmi les infaisables. Si on se débrouille correctement(avant d'entrer dans le bastion) on peut y survivre mais rien n'est garanti il faut s'arracher jusqu'au bout.

Dommage les énigmes avec l'alphabet certaines tombent à point nommé d'autres beaucoup moins. Hommage à l'énigme du §149 , elle m'a rendu bien stupide jusqu'à ce que je réfléchisse.

En revanche le § final contraste avec l'excellence du bouquin. L'autre défaut de ce genre(épouvante) c'est que forcément l'efficacité de l'atmosphère s'estompe au bout du énième passage mais ça seul un magicien peut y remédier.

19/20
Revenir en haut Aller en bas
macbeth
Fantassin
Fantassin
avatar

Masculin
Vierge Singe
Nombre de messages : 61
Age : 37
Localisation : Grenoble
Profession : Prof
Loisirs : Wargames divers, surtout Warhammer et Warhammer 40.000
Date d'inscription : 08/05/2012

MessageSujet: Re: 64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer   Mer 9 Juil 2014 - 11:06

Impressionné par les critiques dithyrambiques de ce livre, je l'ai commencé avec les plus hautes attentes...

Après lecture... Mouais...

Le livre est sympa, rien à dire là dessus. Le concept est original (incarner un fantôme), la difficulté est bien dosée, le style et les descriptions sont soignés.

Mais cela ne doit pas occulter les défauts de ce livre. J'en vois deux particuliers:

1 Jonathan Green a trouvé un système qui marche, et il le caricature : j'arrive dans un endroit central (place du village, cour du château, cour intérieure du château), je visite plusieurs endroits en revenant toujours à cet endroit central, puis un événement me fait passer à un autre endroit central.

2 L'ambiance. Je trouve que ce livre manque d'ambiance. Pour moi c'est quelque chose de très important, ça sauve certains DFs, et ça en plombe d'autres. Celui-ci est plombé par cette ambiance à laquelle je n'accroche pas.

Au final, un bon bouquin certes, mais qui ne mérite pas plus que 14/20 à mes yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Fitz
Champion
Champion
avatar

Masculin
Scorpion Serpent
Nombre de messages : 396
Age : 39
Profession : assassin royal
Loisirs : lecture/écriture, jeux de plateau, LDVELH, tennis de table
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: 64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer   Lun 16 Mai 2016 - 9:51

Les derniers Green n'ont plus grand chose à voir avec la trilogie infernale (niveau difficulté) Sépulcre des Ombres, Chevaliers du Destin et Malédiction de la momie, se rapprochant par leur atmosphère, leur rythme et leur aspect ludique des bouquins de Keith Martin ou de Stephen Hand. Le OTP semble être passé de mode dans la lignée éditoriale des DF et à titre personnel, c'est tant mieux!

J'ai donc passé un bon moment avec cette histoire sentant la mort et le spiritisme à plein nez. La thématique est très prononcée, un peu comme dans la Vengeance des Démons sauf que les démons sont ici remplacés par les morts-vivants. Même le big boss est l'équivalent d'un prince-démon mais dans la hiérarchie improbable des avatars de la Mort. C'est l'un des défauts que j'ai trouvés à cette aventure, toutes les rencontres hostiles se font face à des non-vivants maléfiques, les traditionnels gobelins étant remplacés par des esprits, les orques par des fantômes, les dragons par des dragons-squelettes... Bref, cet étalage de revenants devient peu à peu rébarbatif. Cela s'explique par le scénario qui implique que seuls des esprits peuvent blesser un esprit (nous-même) mais ces nombreux combats face à des êtres désincarnés ont à force une saveur artificielle.

Par contre, le cadre retire l'attention. Une région de falaises battues par la mer et le vent, une lande hantée, un village maudit, un château corrompu par le mal, le décor a de quoi intensifier le désespoir de cette histoire où le héros trouve la mort juste au moment de retrouver les siens. Le scénario original captive dans un premier temps : on n'a pas l'habitude de jouer un fantôme qui peut terroriser les vivants, passer à travers les portes, adopter une forme éthérée pour voler, mais surtout aller à la rencontre de ses amis encore vifs. Ce dernier point est très intéressant mais aurait pu être mieux traité car il tourne vite à une redondance dans les réactions : nos alliés reprennent courage et nous aident tandis que les lâches ou nos ennemis s'enfuient en donnant l'alerte. Je schématise mais c'est un peu ça.

Toujours au niveau de l'atmosphère, la partie finale des souterrains gâche un peu l'exploration précédente et minutieuse du château. On y retombe dans des déboires classiques avec une flopée de monstres et d'objets utiles pour le combat final. En fait je suis un peu déçu que l'idée de départ, excellente avec ce rôle de revenant, les pouvoirs qui vont avec et l'idée de reconquérir sa forteresse conquise par le mal (ce château que l'on peut explorer dans le détail m'a agréablement rappelé le château Wittgenstein du scénario Mort sur le Reik pour le jeu de rôle Warhammer. D'ailleurs le chasseur de fantômes Von Richten rappelle terriblement les répurgateurs de cet univers).
Mais la finition est beaucoup plus classique, l'auteur ne nous surprenant pas vraiment tant dans les rencontres effectuées, les risques encourus, les réactions des personnages ou même le dénouement avec le sacrifice invocatoire. Une bonne idée de départ médiocrement exploitée.

Malgré cette impression, je trouve que c'est globalement un bon LDVELH. La difficulté est correctement dosée avec un système de morts multiples surprenant, des combats un chouilla trop nombreux mais de multiples manières de les aborder grâce aux pouvoirs spectraux ou aux objets que l'on peut acquérir. A ce titre, la scène finale, si elle est prévisible, est très bien menée d'un point de vue ludique. Même les habiletés faibles peuvent s'en sortir si l'on a les bons atouts en main.

Dommage que l'aventure soit un peu trop facile pour les habiletés maximales (comme le perso pré-tiré de la femme-chevalier) car hormis quelques énigmes mortelles, notre perspicacité n'est qu'assez peu sollicitée, la force brute permettant toujours de se sortir des pires situations.

15,5/20
Revenir en haut Aller en bas
Bruenor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1363
Age : 39
Localisation : Seine Maritime
Loisirs : LDVELH, Magic, Xbox One, Warhammer 40k...
Date d'inscription : 28/07/2013

MessageSujet: Re: 64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer   Jeu 25 Aoû 2016 - 18:40

Sacré pavé que ce grand format de La Nuit du Nécromancien! Avec ses 450 paragraphes bien tassés on tient là un DF à la longévité supérieure à la moyenne.
Incarner un revenant est une originalité qui se traduit par reprendre là où on a perdu à quelques exceptions près puisqu'il existe tout de même de vrais PFA.
Heureusement pour une aventure de cette taille J. Green évite l'écueil du OTP qui aurait pu vite décourager le lecteur surtout qu'en ne recommençant pas depuis le début il aurait pu se piéger sur une mauvaise branche et mettre du temps avant de s'en rendre compte.
De nombreux objets, PNJ, indices sont disséminés pour nous aider et notre crayon à papier est soumis à rude épreuve. Un peu trop de codes avec le système A=1... Z= 26 un peu usant à la longue.
Les illustrations de M. McKenna sont très bonnes et collent bien à l'ambiance gothique du livre, ambiance qui ne m'a pas toujours accroché ayant plutôt du mal avec le gothique en général mais celui-ci s'en tire tout de même bien. Le style est plus développé que la plupart des DF ce qui contribue aussi à cette longévité supérieure en plus des multiples voies à explorer.
Beaucoup de combats, peut-être un peu trop et cette désagréable impression d'être invincible à cause de l'immortalité du revenant (revers de la médaille de ce système).
Au final on a donc un très bon DF qui n'est pas mon préféré à cause de quelques petits défauts et du thème choisi mais j'ai passé un moment bien agréable quand même à le lire.

les + :
le style
les illustrations
très jouable
copieux et beaucoup de choses à découvrir

les - :
les codes trop nombreux
le système de réapparition qui enlève le piment de savoir si on va survivre à un combat

nombre de tentatives pour le réussir : 7 (en comptant les "résurrections")
difficulté : 70%

note : 17/20
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer   

Revenir en haut Aller en bas
 
64- La nuit du nécromancien / Night of the necromancer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Photo de nuit sur DMC SZ1
» Shadow Chaser 2 : piège de nuit aka Night siège
» A midsummer night's dream (Le songe d'une nuit d'été) 1999 de Michael Hoffman
» Photos de nuit - Liège By Night
» LES FAUCONS DE LA NUIT (Nighthawks)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit