La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Définition de la difficulté d'un LDVELH

Aller en bas 
AuteurMessage
alnaro
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 821
Age : 45
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 01/11/2012

MessageSujet: Définition de la difficulté d'un LDVELH   Mar 9 Oct 2018 - 10:37

On est pas forcément tous d'accord sur la difficulté des LDVELH.

Normal, mais quelle est, pour vous, la définition de "la difficulté" ?

- Arriver à le finir à la première lecture ? / Y arriver en "x" tentatives maxi ?
- La nécessité d'avoir de bonnes stats pour les combats ?
- Le nombre de PFA ?
- Le nombre d'objets/indices indispensables à trouver ?
- Finir le bouquin en réussissant également les "sous-quêtes" (genre buter les 7 serpents dans le LDVELH du même nom) ?
- Autre chose ?

Revenir en haut Aller en bas
cdang
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3013
Localisation : Le Havre (Seine-Maritime, France)
Profession : Ingénieur en génie des matériaux et génie mécanique
Loisirs : Jdr, musique, cinéma, aïkido, iaïdo
Date d'inscription : 13/11/2013

MessageSujet: Re: Définition de la difficulté d'un LDVELH   Mer 10 Oct 2018 - 9:26

Déjà, un livre-jeu, c'est un livre et un jeu. Il peut donc y avoir une difficulté d'ordre littéraire — il y a des bouquins qui sont difficiles à lire, mais comme ceux que l'on connaît sont dans la « littérature jeunesse », ils sont en général « faciles à lire » — et une difficulté d'ordre ludique.

Si l'on se concentre sur le côté jeu, alors :

  • si le jeu comporte des règles, certaines règles peuvent être plus difficiles que d'autres ; on pourra par exemple comparer les règles de Loup* Ardent, où on passe notre temps à tout multiplier par huit (sans que cela ait un impact quelconque sur le résultat) et les livres-jeux sans aucun jet de dés ;
  • si le jeu comporte du hasard, il peut nécessiter d'avoir une chance insolente aux dés, c'est tout le sens du projet DFix ; c'est aussi une source de difficulté ;
  • s'il s'agit d'un livre-jeu avec un but (sortir vivant, remplir une mission), il a alors une structure convergente et s'apparente à un labyrinthe ; la complexité du labyrinthe est alors une difficulté, le cas extrême étant l'ACU (OTP) ; certains jeux sont totalement divergents (typiquement les « Choose your own adventure » ou les « Challenge des étoiles ») et ne sont pas des labyrinthes, mais on peut avoir un système de score avec pour enjeu de trouver la meilleure fin ;
  • si le livre-jeu comporte des jeux dans le jeu, typiquement des énigmes, alors il faut prendre en compte la difficulté des énigmes ; la situation emblématique est celle des escape books.

Concernant la présence de quêtes annexes ou la recherche de chemins alternatifs, je dirai qu'on est plus dans la balade que dans le jeu et je parlerai plus de richesse que de difficulté mais on peut effectivement, à titre personnel, se fixer comme enjeu de tout explorer.

Alors si l'on a un livre-jeu avec un but (survie, mission) et donc un paragraphe final (souvent le 350 ou le 400), ce qui est le cas de nombreux livres-jeux mais pas tous, on peut effectivement utiliser comme critère le nombre d'essais nécessaires pour réussir sans avoir une chance insolente aux dés (donc à la loyale). Et cette difficulté peut être artificielle (genre des choix gauche-droite sans indice ce qui revient à jouer sa vie à pile ou face).
Revenir en haut Aller en bas
Fitz
Mentor
Mentor
avatar

Masculin
Scorpion Serpent
Nombre de messages : 462
Age : 40
Profession : assassin royal
Loisirs : lecture/écriture, jeux de plateau, LDVELH, tennis de table
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: Définition de la difficulté d'un LDVELH   Mer 10 Oct 2018 - 12:53

Quand je parle de difficulté d’un Ldvelh, c’est le nombre de tentatives pour le gagner à la loyale, en fonction de son nombre de sections. Ainsi 3 lectures pour venir d’un ldvelh de 200 sections c’est bien équilibré, 3 essais pour un ldvelh de 600 paragraphes c’est pour moi facile.
Revenir en haut Aller en bas
djino
Novice
Novice
avatar

Masculin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 17
Age : 43
Localisation : Limoges
Profession : Assistant ADV Export
Loisirs : Ma fille, running, ma fille, cuisine, ma fille...
Date d'inscription : 08/10/2018

MessageSujet: Re: Définition de la difficulté d'un LDVELH   Mer 10 Oct 2018 - 22:29

Un LDVELH doit avoir de la difficulté. Les faire trop facilement et découvrir la grande majorité des secrets des ouvrages dès les premières fois serait très frustrant à la longue

Après effectivement tu as raison il y a difficulté et difficulté.

On parle souvent de la difficulté du style des "7 serpents" (que j'adore), mais cette difficulté pour moi n'en n'est pas une car elle ne dépend que du lecteur. En effet, sur ce troisième tome de Sorcellerie, on peut assez facilement finir le livre et arriver aux abords de la forteresse de Manpang sans forcément trouver les sept reptiles...

S'il y a difficulté elle ne vient donc pas du livre, mais du lecteur qui cherche à finir le livre à 100% (un peu comme un joueur de jeu vidéo qui veut finir son jeu à 100%). C'est pour moi la "difficulté du joueur perfectionniste" qui veut connaitre tous les lieux, récupérer tous les objets, et avoir accompli toutes les sous-quêtes en plus de la quête principale. Ce n'est donc pas une difficulté inhérente au livre et on ne peut donc pas dire que ce type de livre est difficile à cause de cela (pour ma part cela ne me dérange pas de refaire une aventure pour explorer des lieux non vus et rencontrer d'autres PNJ)

Par contre je suis plus ennuyé par la "difficulté des stats". Un livre peut être considéré comme facile ou difficile si je m’aperçois qu'avec des stats moyennes l'avancée est trop facile ou trop difficile

Même avec un bon tirage des caracs au début, si on doit en plus faire des jets de fous pour finir le livre (boss trop compliqués à tuer par ex.) alors la difficulté du livre est haute. Au contraire si avec un tirage moyen on traverse le livre comme Legolas et Gimli dans les combats du retour du Roi, alors il est trop facile...

Et là ce n'est pas du fait du joueur, c'est le fait du hasard et c'est vrai que cela peut etre frustrant d'un côté ou de l'autre. Ce n'est pas trop normal de galérer avec un perso boosté (qu'est ce que cela serait alors pour un joueur qui a eu la scoumoune au tirage), ou se balader alors qu'on a un perso avec les stats au ras des pâquerettes (il n'y a plus de challenge...)

C'est difficile pour un auteur de jauger la difficulté. On conçoit qu'en fonction des tirages le jeu sera plus ou moins difficile, mais il ne faut pas que ce le soit trop, ni pas assez. Pour moi c'est une difficulté qui peut être contraignante, car le joueur n'a aucun moyen de contrer la chance ou la malchance des lancers de dés, et un jeu mal équilibré peut avoir un effet néfaste sur l'expérience de jeu
Par ex. là je viens de faire le sorcier de la montagne de feu avec au départ une habileté moyenne, une endu pas top top et un chance moyenne, et je l'ai finalement fait assez facilement... C'est donc un tome que je considèrerais comme "facile" (même si j'ai perdu parce que je n'avais pas trouvé les bonnes clefs)

Parler des clefs m'amène donc à la deuxième difficulté des livres, c'est celle des "multiples options". Si pour réussir un livre et arriver au dernier paragraphe le chemin est sinueux et semé d'embûches, s'il y a un chemin bien particulier avec des objets bien précis à ramasser et que les fausses pistes sont nombreuses, alors oui le jeu sera difficile (exemple trivial extreme : vous avez 3 objets à récupérer absolument pour gagner, avant chacun vous aurez un choix parmi 3 à faire et un seul des trois mènera à l'objet... au final pour aurez donc 1 chance sur 27 de réussir ...). Au contraire un jeu très linéaire avec peu de chances de s'éloigner du chemin idéal sera plus facile... C'est pour cela que certains jeux seront plus difficiles, car il faudra plus d'essais pour réussir. Plus il faut d’occurrences, plus on peut considérer que l'oeuvre est difficile.

Mais bon la difficulté c'est l'essence même d'un LDVELH. Comme pour tout jeu. Si on devait faire un "god-mode" comme dans un jeu vidéo, cela n'aurait plus de charme...
Revenir en haut Aller en bas
zaxx
Aventurier
Aventurier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 09/11/2017

MessageSujet: Re: Définition de la difficulté d'un LDVELH   Jeu 11 Oct 2018 - 9:36

La difficulté d'un LDVELH se mesure à celle de "Les Maîtres du Mal" de Brennan Very Happy

aka "Combien de fois faut-il recréer son personnage avant de faire au moins 10 trois fois de suite avec 2d6"
Revenir en haut Aller en bas
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 2975
Age : 44
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: Définition de la difficulté d'un LDVELH   Jeu 11 Oct 2018 - 13:48

Ou quand l'auteur est un gros vicelard...

Comme Ian Livingstone, dans l’Épreuve des Champions, qui te colle un cerbère à deux têtes gardien d'un trésor et qui s'avère être en fait un piège qui nuit aux capacités de ton personnage.

Sérieux, ce mec est vraiment un beau FDP... il va à l'encontre de toute logique d'un JDR ou d'un jeu vidéo ! Faire garder un piège par un monstre... merde ! Si ce n'est pas de la perversion, qu'est-ce qu'est ??? scratch Shocked

Tu éclates un monstre qui garde un coffre, tu t'attends à trouver un bonus ! Pas un malus ! Quel enfoiré ! spiderman
Revenir en haut Aller en bas
http://othello2.canalblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Définition de la difficulté d'un LDVELH   

Revenir en haut Aller en bas
 
Définition de la difficulté d'un LDVELH
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» QUEL EST VOTRE PRISE DE FINITION PREFERER
» [AIDE] ralentissement sms + difficulté pour pouvoir l'écrire
» Définition : raccordeur.
» Une définition de l'orgueil
» Difficultés de la langue française pour les étrangers...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: En général-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit