La Taverne Des Aventuriers
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


L'antre des passionnés de
Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

 

 EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula

Aller en bas 
+7
Laurent
lewis
Spike87
Eros Ailedargent
Albatur
Warlock
Requiem
11 participants
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King
Requiem


Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 40
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula Empty
MessageSujet: EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula   EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula EmptyLun 21 Mar 2011 - 19:34

ÉPOUVANTE

LE CHÂTEAU DE DRACULA

EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula 01_chateau_dracula


Un jeune et intrépide clerc de notaire, Jonathan Harker, s'introduit dans une sinistre forteresse perdue au fin fond de la Transylvanie, dans laquelle le comte Dracula passe ses nuits à s'abreuver du sang des innocents qu'il égorge. Harker survivra-t-il aux pièges machiavéliques que lui tend un ennemi vieux de plusieurs siècles ? L'aristocrate assoiffé de sang ajoutera-t-il une nouvelle victime à son tableau de chasse ? VOUS seul pourrez en décider car, dans cette aventure infernale, vous êtes libre de choisir le personnage que vous souhaitez incarner : le chasseur de vampires ou son ennemi mortel, le comte vampire en personne !


Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
Warlock


Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 10756
Age : 46
Date d'inscription : 07/03/2009

EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula Empty
MessageSujet: Re: EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula   EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula EmptyMer 6 Avr 2011 - 19:57

Voilà un livre que j'apprécie beaucoup, me rappelant beaucoup de souvenirs d'enfance, un très bon bouquin avec ses deux parties bien distinctes, pour ma part je préfère celle d'Harker à celle du comte Dracula.
L'ambiance gothique et ténébreuse est très bien rendue, il faut dire que les illustrations aident beaucoup pour ça, les descriptions et les narrations sont plutôt efficaces, ce livre regorge de bonnes idées.
La description des lieux au début du bouquin est très bien vu, et marque par son originalité, un bon point pour moi, on se croirait vraiment dans un film de Christopher Lee (l'humour en plus).
La partie Jonathan Harker est donc supérieure, il y a pas mal de rencontres marquantes, que ce soit celle avec le Joyeux Croque-Mort, le combat face à la pomme vampire, la rencontre avec la fille de Dracula, et bien sur les différents lieux parcourus, la combat final face à Dracula étant lui même plutôt réussi.
Cette première partie se déroule en grand partie à l'extérieur du château, ou on peut visiter pas mal de lieux et de sites, notamment le cimetière ou encore le campanile et le verger, une belle trouvaille.
Par contre j'aime moins la partie du comte Dracula, il y a beaucoup moins de moments marquants, je retiens surtout la partie finale avec les signes du zodiaque, une bonne idée, et les différentes portes qui correspondent à chaque signe, portes cachant un danger, un péril.
Au final certes le style Brennan peu rebuté mais avec ce livre de mon coté ça passe et j'accroche vraiment, une franche et belle réussite que cet opus, avec beaucoup de nostalgie et de souvenirs dessus.

Note : 16/20

Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT



Masculin
Nombre de messages : 14628
Date d'inscription : 27/12/2009

EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula Empty
MessageSujet: Re: EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula   EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula EmptyVen 4 Nov 2011 - 17:11

Ce tome est le meilleur des 2 de cette serie.

L'ambiance est plutot sympathique (dans le genre... ^^ ) et il y'a pas mal de moment marquants. Les illustrations plutot bonnes et l'aventure s'avere plaisante.

Attention : Brennan inside Wink

Note : 14/20
Revenir en haut Aller en bas
Eros Ailedargent
Chevalier
Chevalier
Eros Ailedargent


Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 204
Age : 27
Localisation : Limbes des songes oubliés
Profession : étudiant en histoire
Loisirs : écriture et lecture
Date d'inscription : 23/10/2011

EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula Empty
MessageSujet: Re: EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula   EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula EmptyDim 19 Fév 2012 - 12:48

J'ai bien aimé ce bouquin, bourré d'humour du début à la fin. Des rencontres amusantes, des combats plutôt absurdes contre des créatures absolument terrifiantes (je veux parler bien sûr de la pomme vampire et de la main coupée), un comte Dracula complètement amnésique, une ambiance bien lugubre pour la partie de Harker... et la bonne surprise de pouvoir jouer le livre deux fois, en incarnant tour à tour le champion du Bien et du Mal...
Le fait de pouvoir explorer le château et la possibilité de revenir sur ses pas à (presque) tout moment donne une réelle souplesse à l'aventure. Les descriptions très gothiques des lieux figurant au début de l'ouvrage (pour ne pas avoir à les relire à chaque retour en arrière) constituent également un plus inventif.
J'ai préféré la partie de Dracula, pour le plaisir de jouer le méchant ( Twisted Evil ) et pour le côté très humoristique de l'histoire. Mais les deux parties se valent au bout du compte, et doivent absolument être jouées toutes les deux (cela compte beaucoup pour l'intérêt du livre).
L'ambiance de traque dans le manoir est très bien rendue. J'ai éprouvé le sentiment étrange de sans cesse courir après le temps. L'épreuve du zodiaque pour Dracula est définitivement sympathique.

Quelques regrets cependant: Dans la partie Dracula, une fois bien armé, les combats (d'ailleurs trop simples à mon goût) deviennent vraiment trop faciles (one touch pour Van Helsing).

Le livre perd un peu en épique ce qu'il gagne en humour, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle.

Note: 16/20
Revenir en haut Aller en bas
http://www.idealmedieval.blogspot.com
Spike87
Chevalier
Chevalier
Spike87


Masculin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 233
Age : 47
Localisation : Limoges
Profession : Infographiste
Loisirs : JDR, jeux vidéos
Date d'inscription : 27/01/2012

EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula Empty
MessageSujet: Re: EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula   EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula EmptyMer 4 Avr 2012 - 11:17

J'ai toujours adoré ce LDVELH.
L'ambiance est bien présente avec une petite préférence pour la partie jouée avec Harker.
Les illustrations sont vraiment sympa et comme j'adore Brennan, je suis comblé.
Pas mal d'idées intéressantes et je trouve la difficulté suffisamment dosée.

16/20
Revenir en haut Aller en bas
lewis
Maître d'armes
Maître d'armes
lewis


Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 960
Age : 36
Localisation : lille
Date d'inscription : 03/08/2011

EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula Empty
MessageSujet: Re: EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula   EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula EmptyMer 7 Nov 2012 - 21:21

ce premier livre de la série épouvante est un régal, beaucoup d'humour sans tomber dans le n importe quoi de la quête du graal.

comme le dit spike87, il faut jouer les 2 camps, chaque aventure est différente et propose de nombreux lieux à découvrir.

le scénario est par contre bateau, on un 1 contre 1. et que le meilleur l'emporte.

je lui donne un 15/20
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Guerrier
Guerrier
Laurent


Masculin
Verseau Singe
Nombre de messages : 127
Age : 44
Date d'inscription : 26/02/2011

EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula Empty
MessageSujet: Re: EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula   EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula EmptyLun 18 Aoû 2014 - 18:00

Le château de Dracula permet d'incarner au choix le célèbre vampire ou Jonathan Harker le chasseur de monstre.
Deux aventures bien différentes pour un seul livre, voilà le concept de la série épouvante dont ce premier volet est le meilleur ( en même temps il n'y a que 2 livres ).
L'aventure ( j'ai joué le bien donc Harker ) se déroule dans un premier temps a l'extérieur du château ou une fouille minutieuse s'impose pour récupérer les objets indispensables pour pénétrer dans la demeure du comte.
Une fois dans le château il faudra trouver le bon chemin pour parvenir au vampire.
La difficulté est plutôt bien dosée, malgré quelques morts subites et combat difficiles.
Il y a un tas de rencontres intéressantes mais aussi des situations grotesques, c'est du Brennan, on aime ou pas.
Le livre est dans l'ensemble agréable a lire.

Note : 13/20
Revenir en haut Aller en bas
Bruenor
Maître d'armes
Maître d'armes
Bruenor


Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 2119
Age : 45
Localisation : Seine Maritime
Loisirs : LDVELH, Magic, Xbox One, Warhammer 40k...
Date d'inscription : 28/07/2013

EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula Empty
MessageSujet: Re: EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula   EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula EmptyVen 5 Sep 2014 - 19:00

La série Epouvante a l'avantage de nous laisser le choix d'incarner le bon (ici Jonathan Harker) ou le méchant (Dracula), ce qui nous donne en fait 2 livres en 1.
Brennan est fidèle à lui même dans cette série, beaucoup d'humour surtout dans la partie de Dracula.
J'ai préféré la partie avec Harker malgré cela car l'aventure y est plus classique et la jouabilité y est bien meilleure que dans la partie de Dracula.

En effet l'aventure du comte est une véritable catastrophe ludique, les règles dont il est affligé l'affaiblissent beaucoup trop, perdre 2 points de vie par paragraphe dans une aventure ou on est amené à tourner en rond et fouiller le moindre recoin pour trouver des clés rend notre bon vampire bien vulnérable. Le fait de se soigner par morsure en faisant 6 ou 12 aux dés en combat est bien trop aléatoire et le pire c'est qu'on ne peut même pas utiliser de traitements naturels contrairement à Harker.
La quête des clés peut sembler une bonne idée mais
Spoiler:

J'ai donc été plutôt séduit par la partie de Harker mais extrêmement déçu par celle de Dracula.

les + :
l'humour bien présent
les rencontres très originales
bonne aventure en incarnant Harker
bonne ambiance et plutôt agréable à lire

les - :
jouabilité de l'aventure de Dracula déplorable
on tourne parfois (souvent) en rond
les chambres zodiacales bâclées dans la rédaction
des PFA parfois injustes
les passages secrets

nombre de tentatives pour réussir la partie Harker : 8
difficulté : 70 %

nombre de tentatives pour réussir la partie Dracula : abandon
difficulté (en utilisant les règles) : 100%

note : 10/20
Revenir en haut Aller en bas
Letorve
Guerrier
Guerrier
Letorve


Masculin
Nombre de messages : 90
Localisation : Kakhabad
Profession : Assassin
Loisirs : Practice !
Date d'inscription : 19/12/2012

EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula Empty
MessageSujet: Re: EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula   EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula EmptyMer 10 Déc 2014 - 10:37

J'aime l'humour. L'humour drôle qui fait rire. Haha.
Mais trop c'est ... trop.
Convaincu par Le Manoir de l'Enfer, conquis par la série des Portes Interdites, je ne pouvais que me jeter sur cet ouvrage avec tout de même, excusez-moi du peu, Christopher Lee en couverture ! Je pensais y vivre une aventure véritablement épouvantable ... Je n'avais pas tort, mais l'épouvante n'était hélas pas située là où j'espérais.

Le livre est pétri de très très bonnes idées, sur le plan ludique comme structurel. Les paragraphes de description des lieux, l'aventure 2 en 1, les particularités bien propres de chacun des deux personnages.

Les règles, bien moins imbitables que celles de la série avec un *, sont tout de même marquées de la Brennan touch avec quelques idées complètement stupides comme les points de vie qui varient à chaque paragraphe ... Qui diable veut cocher des cases à chaque fois qu'il change de paragraphe ?... Dans le cas de Dracula c'est encore pire car il PERD de la vie, et ses moyens d'en regagner sont relativement rares.

L'histoire ou plutôt les histoires en elles-mêmes ne cassent pas trois pattes à un canard : ce sont deux labyrinthes.

Tout cela passerait et garantirait une belle espérance de vie si ce n'était pas aussi débile, épouvantablement débile, pour le coup. J'ai eu l'impression de lire un délire de collégien ... et pourtant à l'époque j’étais collégien !!! Sur Harker, la rencontre avec Ninskinyovrobad m'a fait refermer le livre. Sur Dracula, je crois que c'est il me semble une histoire de pomme qui m'avait achevé à l'époque.

Pas assez fin, cet ouvrage rate son pari et je me suis senti floué sur la marchandise. Pourtant j'avais lu les Loup*Ardent et même les Graal mais je m'attendais néanmoins à quelque chose de nettement plus subtil.

Note : 9/20
Revenir en haut Aller en bas
Créature de ravage
Novice
Novice
Créature de ravage


Masculin
Balance Cheval
Nombre de messages : 19
Age : 21
Localisation : Portlethen Ecosse
Profession : Etripeur de hobbits et de laches elfes noir avec leur arcs alors qu'au corps au corps ils font moins les malins ha ha!
Loisirs : LDVELHS, Triatlhon, Tanki Online, Clash royale, clavecin, Ca fait beaucoup de choses!
Date d'inscription : 28/09/2017

EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula Empty
MessageSujet: Re: EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula   EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula EmptyJeu 9 Nov 2017 - 13:37

Livre assez simple, mais tout de meme dur parcequ'il vous suffit de choisir le mauvais chemin et vous pouvez vous écrasé au pied d'une muraille rocheuse par exemple( mort totalement stupide ).

Donc il y a certains passages que j'ai sauté pour arriver a la fin de l'aventure en tant que Jonathan Harker l'intrepide clerc de notaire.

Sinon j'ai passé une bonne lecture et ce livre fait partie des livres que j'aime.

Note 14/20

-------------

Cette fois la moutarde vous monte au nez, vous vous elancé de tout votre poids sur la porte qui craque, et le panneau se fissure vous permettant de défoncer la porte une fois pour toute.
Revenir en haut Aller en bas
Aronaar
Guerrier
Guerrier
Aronaar


Masculin
Nombre de messages : 90
Localisation : Entre les Plans
Profession : Liche cynique
Date d'inscription : 04/11/2017

EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula Empty
MessageSujet: Re: EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula   EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula EmptyLun 29 Aoû 2022 - 7:45

Vous êtes confortablement installé, ami Lecteur ? Personne ne rôde aux fenêtres, une guirlande d’ail est attachée à chaque point d’entrée de votre demeure ? Fort bien. Car avec le Château de Dracula, Brennan nous invite dans une minisérie (ô combien mini : juste deux volumes !) qui viserait, on serait amené à le croire, à nous faire dresser les cheveux sur la tête et refroidir le sang dans nos veines.
Et Brennan, niveau ambiance, sait y faire, le bougre. Mais je suppose qu’à un point donné on ne peut pas se refaire : aussi glauque la demeure des Carpates peut-elle être, notre bonhomme est évidemment toujours habité par la même verve tirant sur l’absurde jusqu’à rupture de la corde.
Et tout cela dans un modèle unique, qui, le livre s’en vante, nous propose deux aventures pour le prix d’une : une en tant que Harker, qui se retrouve combinée avec Van Hellsing pour former un destructeur de vampires, et une autre, en tant que sa proie, l’illustre et machiavélique comte Dracula.
Un concept alléchant, sauf qu’il faut naturellement compter avec la personnalité quelque peu fantaisiste de J.H., qui, une fois de plus, habille l’histoire qu’il propose avec des règles se prenant les pieds dans des chausse-trappes plus d’une fois.
Le résultat, contrairement à un Loup Ardent* indigeste, vaut-il tout de même le détour ? Enfilez une élégante cape noire ou saisissez un pieux en pommier, allons le vérifier au sein des pierres grises et sinistres du château…


Un seul joueur pour double jeu


Il convient en effet d’examiner en premier cette structuration atypique, où contrairement à certains LDVELH nous donnant la possibilité d’incarner des personnages différents pour une même aventure, avec Epouvante !, le choix détermine entièrement l’histoire que vous allez vivre : on se rend bien compte que si le lieu reste le même, s’aventurer solitairement dans l’antre de la Bête en tant que Harker ou bien débusquer l’insolent Van Helsing (étrangement, dans l’autre histoire, vous tuez Harker et c’est l’autre personnage bien connu du roman qui prend sa place) en tant que Dracula n’a pas les mêmes enjeux, ni même, si j’ose dire, la même saveur.
Les lieux rencontrés seront globalement les mêmes, d’ailleurs décrits dans une section à part du livre, ce qui permet un gain de place appréciable (au coût de devoir retourner en arrière, mais bon), toutefois, la dimension sera diamétralement différente.
En effet, si la forteresse transylvanienne est comme il se doit truffée de pièges et d’habitants guère commodes pour barrer la route de Harker, tandis que si vous contrôlez Dracula, celui-ci a dû faire une sacrée sieste, car Van Helsing aura eu le temps de transformer votre demeure ancestrale en traquenard géant, sans parler de ses pouvoir de thaumaturge grâce auxquels il a créé une série de pièces destinées à vous faire devenir mort-mort !

Et pour ne pas se mélanger les pinceaux, Harker a les paragraphes pairs et son adversaire, les paragraphes impairs, chacun pour une aventure qui pourrait paraître plutôt brève puisque pesant toutes deux environ 106 paragraphes.  
Mais Brennan a organisé cela de manière à ce que, de toute façon, vous deviez dans un cas comme dans l’autre passer par la grande majorité des paragraphes proposés ! Avec Harker, vous allez tenter de trouver le bon chemin pour pénétrer dans le château proprement dit et trouver le passage jusqu’à la crypte de
Dracula, tandis qu’avec celui-ci, vous serez forcé de passer au peigne fin votre propre logis afin de trouver douze clés numérotées.
C’est une bonne idée pour tirer tout le jus ludonarratif possible du livre, par contre, c’est un frein à la rejouabilité : si dans les deux cas il n’y a pas d’ordre précis pour progresser (un gros plus pour la non-linéarité) il n’y a pas non plus de chemins qui nous soient barrés ou de pistes transverses, en une lecture, on aura tout vu et tout fait, ou presque si complètement que cela revient au même.
Et il y a un élément qui un bon potentiel pour rendre une relecture moins agréable…
Afin de comprendre pourquoi, il nous faut examiner les règles concoctées cette fois-ci par J.H. !

Ecoutez-les donc, ces enfants de la nuit. N’est-ce pas la plus belle des musiques ?



Epouvante ! se place entre les règles éléphantesques de Loup Ardent* et celles bien plus accessibles de la Quête du Graal. Ici, outre les PV (100 en l’occurrence) habituels, chaque personnage est doté de 5 caractéristiques : la force, le courage, l’habileté, la rapidité et le PSI ; toutes calculées en lançant un D6.
On pourrait penser qu’un seul dé offre une variance bien trop grande, mais cela est résolu par le fait que les caractéristiques, sauf le PSI, fonctionnent par paire.
Rapidité et courage forment ce qu’on pourrait appeler le bonus d’initiative : en rajoutant leur total au lancé de 2D6 et en faisant de même pour votre adversaire, le plus haut score déterminera celui qui frappera en premier.
L’assurance du premier coup est un avantage à ne pas négliger, mais à tout prendre, il est encore plus important d’avoir un solide « facteur de dégâts aggravés » : force et habileté, dont le total est ajouté à tout point au-dessus de 6 que vous obtenez en lançant 2D6, en-dessous, votre coup aura raté- la même chose valant naturellement pour vos ennemis.
Croyez-moi, même avoir +10 n’est pas un luxe quel que soit le personnage que vous incarnez, car les mauvaises rencontres sont légion, que ce soit des morts-vivants pour Harker ou d’horrifiques créatures telles que les chérubins pour Dracula.

Vous allez vous battre, encore et encore, et c’est là que de devoir faire une sorte de jet d’initiative à chaque combat pourra rendre les choses quelque peu fastidieuses.
Comme tout un chacun j’aime à me représenter les affrontements sur la toile de mon imagination, à figurer les coups adverses manqués comme une esquive habile de mon personnage, à transformer dans mon esprit les lancers de dés victorieux en blessures les plus diverses, néanmoins, je pense en toute sincérité qu’il y a un peu trop de combats dans des aventures qui sont déjà rendues compactes par la force des choses, vous forçant à ignorer les signes évidents de danger pour être sûr de n’avoir rien raté.
C’est particulièrement flagrant du côté de Dracula qui joue à la Carte aux Clés et ne peut en louper une seule, sous peine de ne pouvoir ouvrir la porte menant à Van Helsing- et les douze pièces contiennent quasiment à chaque fois un combat supplémentaire dans un pattern répétitif, ce qui peut franchement devenir lassant.
Au-delà de ça, la difficulté n’est pour autant pas insurmontable, encore que là il y a un grand fossé entre les deux protagonistes, sur deux points majeurs :


1) Guérison. Harker récupère 3 PV en passant d’un paragraphe à un autre, tandis que le Comte, étant mort-vivant, en perd 2. Rien n’indique qu’il faille que cela soit un nouveau paragraphe, ce qui laisse une faille à exploiter pour Harker et une bombe à retardement pour le vampire.
De plus, le clerc britannique peut avoir recours au traitement naturel en lançant 2D6 : 7 et plus, vous récupérez autant de PV, 6 et moins, vous en perdez autant, cela a au moins le mérite d’être plus pratique que le Temps du Rêve- là aussi, aucune limitation !
Enfin, Harker pourra trouver de puissants médicaments alors que Dracula devra surtout compter sur les combats pour régénérer : un 6 ou un 12 signifiera en effet qu’il aspire le sang de sa victime et récupère un montant égal au niveau des PV de l’ennemi à ce moment-là.
Donc non seulement la chance d’obtenir ce résultat est plutôt faible (16% à chaque lancé de dés), cela peut régulièrement rapporter peu où vous rendre plus de santé que vous n’en avez besoin !
Un clair déséquilibre en faveur du personnage dont le cœur bat encore…

2) Pouvoirs PSI. Pour Harker, chaque utilisation d’un pouvoir coûte 1 point de PSI, et pour les deux, si aucun point n’est disponible, utiliser un pouvoir coûte 20 points de vie.
Le clerc peut, au choix, avoir 5 points en réduction de dégâts pendant un combat, ou au contraire 5 points de dommage en plus. L’empalement, quant à lui, donne 16% de chance de détruire instantanément un vampire… Et le point est perdu que cela fonctionne ou non ! Un autre signe du manque de sens pratique de Brennan.
Dracula, à nouveau, reçoit la courte paille. Le pouvoir téléportation est critique : il permet de retourner à la crypte pour regagner tous vos points de vie, ce dont vous aurez bien besoin, croyez-moi, et dépenser un point de PSI pour cela est coûteux- avant de trouver le passage secret (nous reviendrons là-dessus).
Le pouvoir de domination des petits animaux, par contre, est risible. Il faut un point pour pacifier un tel animal, plus un autre point pour le contrôler mentalement, et encore l’animal aura à chaque combat une chance de se retourner contre vous !
La transmutation, pour finir, vous métamorphose en chauve-souris, forçant les ennemis à faire 8 ou plus pour vous atteindre (ce qui représente encore 42% de chances de vous toucher), en contrepartie, votre force est réduite à 1… Et il faut dépenser un autre point de PSI pour reprendre forme normale ! Remarquez, si le dé vous a affublé d’une force ridicule, autant rester tout le temps sous cette forme.

Pour compenser, Dracula aura l’occasion de recruter quelques alliés, dont ce bon vieil Igor, ce qui ne sera pas de trop, car pour un peu, c’est le mort-vivant qui semblerait plus frêle que l’humain normal !

Car la vie, finalement, c’est juste attendre quelque chose d’autre que ce que l’on a



Pour le reste, on retrouvera deux marottes chères au créateur de la QdG : les messages codés, ayant ici un impact relativement négligeable mais offrant un divertissement alternatif, et les passages secrets.
L’élément paraît tout à fait cohérent dans un vieux château, son implantation, elle, est un peu plus sujette à caution. Le texte ne vous donne en effet aucun indice quant à la possible présence de tels passages : à vous de tirer les dés, d’ajouter le modificateur lié à votre personnage et d’espérer obtenir 10,11 ou 12.
Par acquit de conscience, vous essaierez probablement chaque fois que vous entrez dans une nouvelle
section, souvent il n’y aura rien, même lorsqu’il y a un passage, trop fréquemment, ce n’est qu’une sorte de raccourci pas toujours très utile.
Il aurait peut-être mieux valu réduire le nombre de passages et nécessiter par exemple des énigmes pour
les dénicher : devoir à chaque fois vérifier leur présence, en plus de tenir compte de la régénération/perte de PV, est une lourdeur supplémentaire pas forcément judicieuse.

Reste bien entendu le gros morceau, la partie où Brennan excelle : l’histoire. Ou plutôt, son style narratif, car l’histoire se base évidemment sur l’ouvrage de Stocker en la remaniant pour la simplifier dans le cadre obtenu.
Et là, comme d’habitude, on se régale, que l’on incarne Harker ou sa cible. Là le clerc devra se battre contre le fantôme de l’Opéra, ici le Comte devra survivre à l’assaut furieux d’un commando de gnomes de jardin, à tel paragraphe Harker commettra une énorme gaffe en annonçant joyeusement à la fille de Dracula qu’il veut tuer celui-ci, à tel autre, le vampire nous livrera sa recette ancestrale de soufflé au rat pour en croquer un- une excellente initiative, puisque ce dernier contenait une des précieuses clés numérotées !
Entre croque-mort joyeux fondant son parti dont il est le seul membre vivant, attaque de moisissure ou de pomme granny volante, graffitis fantaisistes dans les toilettes et moine fou en goguette, il n’y aura pas de quoi s’ennuyer, et au fond, on sourit plus que l’on n’est effrayé- sauf à craindre les quelques PFA injustes vous expédiant au 13 ou au 14, comme une porte qui mène dans le vide.
Le quatrième mur en filigranes aide à soutenir cette ambiance délectable :

Si vous ne saviez pas que c'est impossible, vous seriez prêt à jurer que le bruit venait de l'intérieur du cercueil. Mais qui donc serait assez fou pour enfermer quelqu'un dans un cercueil ? Vous tendez la main vers la clef de la dernière des trois serrures. Et vous hésitez.
Vous avez d'ailleurs fichtrement raison. Sincèrement, Harker, vous m'avez fait peur. J'ai craint que vous ne vous laissiez emporter par votre enthousiasme et que vous n'ouvriez cette bière sans réfléchir aux conséquences possibles.

Avec cette narration en italique accompagnant les paragraphes, toujours aussi vivante. On sent que l’auteur s’est vraiment amusé à écrire tout cela, et mécaniquement, le lecteur-joueur que nous sommes s’amuse également, quitte à lui pardonner ses lubies et oublis chroniques- serez-vous étonné d’apprendre que l’argent que possède Harker en début d’aventure ne servira jamais, pas plus que le pieu en bois de pommier qu’il peut fabriquer ?
Si vous avez un tant soit peu l’habitude de J.H., je pense que non !


Il faut reconnaître une qualité à Brennan : c’est, dans le petit monde des LDVELH, le maître de la diversité, expérimentant plusieurs formats, plusieurs tons et plusieurs ensembles de règles.
Avec Epouvante ! l’auteur détourne une œuvre bien connue pour notre divertissement avec un format qui, s’il est artificiellement compact, donne tout de même envie de vivre l’aventure des deux côtés.
On touche une sorte de point d’équilibre avec les règles, qui, si elles restent brouillonnes par certains côtés et désavantagent le maître des lieux, demeurent simples à comprendre.
Avec un peu moins de combats et encore un brin de loufoque en plus, on aurait obtenu une cuvée délectable, en l’occurrence, le Château de Dracula demeure une lecture agréable.
Bien plus que l’autre « double tome » de la minisérie…


EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula 0wxq/

14/20

Vesper aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula Empty
MessageSujet: Re: EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula   EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
EPOUVANTE 01 - Le château de Dracula
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Épouvante ! 1 - Le Château de Dracula
» Le Calendrier de l'Avent 2016 du Forum
» Épouvante !
» EPOUVANTE 02 - Frankenstein le maudit
» Epouvante 4 (idée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Gallimard-
Sauter vers:  
Créer un forum | ©phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit