La Taverne Des Aventuriers
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


L'antre des passionnés de Livres dont VOUS êtes le Héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
-22%
Le deal à ne pas rater :
Borne de jeu d’arcade Street Fighter 2 – Arcade 1UP + réhausseur
272 € 350 €
Voir le deal

 

 Retour à Griseguilde

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur


Nombre de messages : 11036
Date d'inscription : 14/03/2009

Retour à Griseguilde - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Retour à Griseguilde   Retour à Griseguilde - Page 8 EmptyVen 7 Sep 2018 - 18:31

Merci pour ce retour Vesper.
Oui, c'est vrai, la fin "alternative" est prévisible mais bon, c'était ma première AVH et je voulais faire original. Et puis, si c'était moi le héros, j'aurais bien aimé avoir ce choix, donc…
Pour la Tour des Dieux, j'étais parti sur une escalade, de nuit, avec corde et grappin. J'avais pensé à la Guilde des Voleurs qui serait venu nous donner un coup de main... Mais c'était trop classique, trop basique et surtout ça rappelait trop l'épisode de l'intrusion dans le temple de Kyrinla dans Le Talisman de la Mort. C'est en relisant La crypte du sorcier que j'ai eu un flash avec le passage en ballon. Il ne me restait plus qu'à le transposer dans l'AVH et du coup, Sima est venu presque automatiquement : dans les Gamebook, les nains sont souvent doués en mécanique ou inventeurs, un peu "modernes", le personnage s'est donc imposé de lui-même.

Pour Les Tambours de Shamanka, une relecture profonde et un remaniement sont prévus, en vue d'une publication papier, dès que j'aurais terminé la relecture finale d'Alshaya et que je l'aurais proposé sur Litteraction.
Revenir en haut Aller en bas
Dagonides
Maître d'armes
Maître d'armes
Dagonides

Masculin
Nombre de messages : 1759
Localisation : Grand Est
Profession : Roi en Jaune
Date d'inscription : 13/04/2012

Retour à Griseguilde - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Retour à Griseguilde   Retour à Griseguilde - Page 8 EmptyDim 28 Oct 2018 - 13:33

Lu ! (en version Lulu). Sans trop de difficulté, le chemin choisi n'étant pas trop riches en combats... mais riche en péripéties, j'y reviendrai. J'avais tiré HAB10, ADR10, END20, FORT10 et CHAR12, mettons qu'il y a pire comme scores de départ.

Une aventure rapide et fluide, pas trop longue, avec apparemment un potentiel de rejouabilité important au vu des alternatives, et des « Avez-vous croisé Untel ? Lors de tel événement, avez-vous...? » Je préfère de loin ça aux OTP ou aux recherches subtiles du chemin optimum.

L'implémentation dans l'univers d'Orb est très bonne, d'autres l'ont sans doute relevé avant moi (je n'ai pas encore lu les feeds précédents). On devine que VS a attentivement croisé les sources. On recroise des figures connues et des paysages qu'on a encore en tête de nos lectures multiples du Talisman de la Mort, livre-jeu très apprécié. Les règles ont été un peu modifiées dans le sens d'une plus grande logique, en distinguant HABILETE et ADRESSE notamment.

Le final est une course-poursuite épique, avec des scènes quasi hollywoodiennes : le Nain qui nous couvre, une arbalète dans chaque main, comme dans un film de John Woo... Il y a de l'amitié et des l'amour, ou du moins des câlins, à nous de décider si on est assez amoureux pour rester ou non. Il est recommandé de se protéger (des morsures de Loup-Garou) avant de convoler avec des jeunes filles, car la lycanthropie ne passera pas par moi.

S'il y avait un regret, ce serait l'absence d'illustrations, car j'avais des souvenirs très visuels du Talisman de la Mort (plume de Bob Harvey + le gras et la rondeur de la police d'écriture Gallimard de l'époque). Au plaisir de voir VS devenir illustrateur, cf. le topic sur les personnages de Retour à Griseguilde.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
Voyageur Solitaire

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 11036
Age : 48
Localisation : Anywhere out of the world...
Profession : The travelling god.
Loisirs : Living in another world.
Date d'inscription : 14/03/2009

Retour à Griseguilde - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Retour à Griseguilde   Retour à Griseguilde - Page 8 EmptyDim 28 Oct 2018 - 15:45

Merci à toi pour ce retour sur cette œuvre de jeunesse.
Comme je dis toujours, si elle t'a fait passer un bon moment, j'en suis très content.

Il est recommandé de se protéger (des morsures de Loup-Garou) avant de convoler avec des jeunes filles, car la lycanthropie ne passera pas par moi.
Faut toujours se protéger avant de faire crac-crac (rires). Rien qu'à cette anecdote, je devine une partie du chemin que tu as emprunté.

Beaucoup de chemins possibles, ça fait partie, entre autres, de ma marque de fabrique. Même si souvent, ils se retrouvent sur des paragraphes "communs" avant de repartir ensuite sur d'autres possibilités. J'ai un faible pour les course-poursuite aussi, c'est vrai.

Merci pour ces petites coquilles qui sont passées entre les mailles du filet malgré une relecture attentive, damned !

Bon, on va laisser tomber ce vieux topic d'illustrations qui fait mal aux yeux et n'a plus grand-chose à voir avec ce que je crayonne aujourd'hui… Dessin en stand-by pour l'instant, because ma trilogie shamankienne à terminer (Même si je planche quand-même sur les futures illustrations de ma future Encyclopédie du monde de Shamanka, ça fait beaucoup de futur tout ça...)

Merci Dagonides de t'être intéressé à cette AVH et d'en avoir fait ce retour !

Revenir en haut Aller en bas
jeepee
Fantassin
Fantassin
jeepee

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 27/04/2016

Retour à Griseguilde - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Retour à Griseguilde   Retour à Griseguilde - Page 8 EmptyJeu 28 Mar 2019 - 8:05

Ma critique du Retour à Griseguilde: http://www.jeepeeonline.be/2019/03/retour-griseguilde-voyageur-solitaire.html

Une très chouette aventure !
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
Voyageur Solitaire

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 11036
Age : 48
Localisation : Anywhere out of the world...
Profession : The travelling god.
Loisirs : Living in another world.
Date d'inscription : 14/03/2009

Retour à Griseguilde - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Retour à Griseguilde   Retour à Griseguilde - Page 8 EmptyJeu 28 Mar 2019 - 14:25

Il n'y a pas à dire, cela me fait toujours bizarre (et plaisir) de lire aujourd'hui encore des retours enthousiastes sur cette première œuvre qui date de presque 10 ans maintenant.
Merci pour cette critique. Imaginer une suite à un livre considéré par beaucoup (moi le premier) comme un sommet du genre, c'était casse-gueule effectivement et j'ai beaucoup hésité avant de me lancer.
Comme j'ai pris l'habitude de le dire dans tous mes remerciements : " Si mon histoire t'a plu et fait passer un bon moment, j'en suis très heureux ".

(Et il n'y a pas à dire non plus, cette version livre en jette… Bruenor et Stteiph, merci encore et toujours !)
Revenir en haut Aller en bas
Damohl
Bouche du Néant - Fils du Vide
Bouche du Néant - Fils du Vide
Damohl

Masculin
Verseau Tigre
Nombre de messages : 1012
Age : 45
Localisation : Mont de l'Etoile
Profession : Enseignant
Loisirs : Lecture, écriture, théâtre, jogging
Date d'inscription : 19/12/2005

Retour à Griseguilde - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Retour à Griseguilde   Retour à Griseguilde - Page 8 EmptyVen 8 Jan 2021 - 19:02

Dans ma critique du Talisman de la Mort, postée en juin 2020, j’annonçais mon intention de lire la suite imaginée par Voyageur Solitaire : Retour à Griseguilde. Je m’en suis procuré chez Lulu la version livre, j’ai exaucé mon vœu sans me presser, je vous fais part de mon ressenti.

Pour ce « DF-like » assumé, les règles restent globalement les mêmes que celles des Défis fantastiques, avec cependant l’ajout de certaines statistiques (le Charisme) et d’autres qui changent de nom (l’Endurance devenant l’Energie vitale par exemple). Je me suis demandé si l’on pouvait utiliser la Chance (enfin, la Bonne Fortune) dans les combats, et dans le doute, je me suis abstenu. (Ceci dit, à une reprise au moins, on nous demande si on a triomphé d’un adversaire d’une Energie vitale de 8 en quatre Assauts ou moins, j’en déduis donc que c’est le cas.)

Tout comme son illustre prédécesseur, Retour à Griseduilde se divise en trois parties. D’abord, le cheminement vers Griseguilde, permettant des itinéraires différents, tous praticables (pas d’échec annoncé si nous ne prenons pas la bonne direction) mais qui, bien sûr, conditionnent la suite de l’aventure. Ensuite, une dérive urbaine dans la droite ligne de La Cité des Voleurs ou de La Cité des Pièges, là encore sur un parcours non exclusif, rendant pertinentes les relectures, au cours duquel nous avons l’opportunité de glaner artefacts et indices tout en recherchant notre ami Apothécus. (Le texte présuppose que nous le connaissons, mais signalons au passage qu’il est possible de réussir Le Talisman de la Mort sans le rencontrer.) Enfin, après que nous avons quitté la cité, une course-poursuite trépidante, mais en groupe cette fois, en direction du Mont de l’Etoile, nous conduit à une finale en apothéose au pied de ce relief.

Les fans de Star Wars avaient attendu leur prélogie pendant presque vingt ans, et ce n’est pas sans le même frisson de nostalgie que le ludolecteur, à travers cette suite explicitement posée comme « by fan for fans », replonge dans le monde d’Orb, souvent plusieurs dizaines d’années après l’avoir quitté. (Oui, j’orthographie Orb comme dans La Voie du Tigre, plutôt que Orbus comme dans Le Talisman de la Mort et sa suite.)

En effet, la madeleine de Proust est au menu de cette AVH, car les allusions à l’aventure originale y abondent, sans pour autant que cela ne suinte le « fan service ».
Non exhaustivement...:
 

De même, le lecteur attentif et chevronné reconnaîtra que Voyageur Solitaire (tout comme d’ailleurs David Walters, l’auteur des épisodes zéro et sept de La Voie du Tigre) témoigne d’une connaissance pointue du monde d’Orb, notamment des points de vue géographique et mythologique.
Toujours sans prétention d'exhaustivité...:
 

On flaire également chez cet auteur une expérience éprouvée des LDVELH, car certain aspects apparaissent comme une référence, intentionnelle ou non, à d’autres opus, titillant la complicité du lectorat.
Liste forcément limitée par ma propre expérience...:
 

Le syncrétisme chrétien, que l’on peut observer dans quelques LDVELH, affleure.
Sans vouloir tomber dans la surinterprétation...:
 

On cerne même une touche « Tolkien ».
Mais peut-être ne sont-ce que coïncidences...:
 

J’ai lu que Tholdur regrette le prolongement de cette dimension « politiquement correcte » qui pénalise systématiquement nos actions malhonnêtes et récompense automatiquement tout geste généreux. (C’est pas beau de voler ou de mentir, c’est très beau de tendre la main à son prochain et de défendre de nobles causes.) Ceci dit, en créateur sachant façonner un hommage à son idée sans tomber dans le servile duplicata, Voyageur Solitaire, comblant sans doute des lacunes plus ou moins consciemment déplorées par toute une génération de ludolecteurs adolescents, a inséré quelques éléments trop peu fréquents dans l’univers parfois trop sage de ces livres-jeux pour la jeunesse.
Hi hi hi !:
 

Et malgré ce jeu croisé de références, le renouvellement reste de mise, avec l’apparition d’autres personnages et d’autres lieux, rencontrés dans des circonstances inédites.
Là encore, ça se veut davantage représentatif qu’encyclopédique...:
 

Je ne sais après combien de tentatives j’ai terminé victorieusement Retour à Grisedguilde, mais je n’ai pas systématiquement emprunté le chemin optimal, désireux d’explorer préalablement toutes les issues et possibilités avant d’aborder une nouvelle étape. D’ailleurs, les PFA malheureux valent souvent le détour !
Sans parler du PFA final...:
 

Puis, un livre-jeu éprouvé ne devant à mon avis pas laisser trop de place au hasard, j’ai tenté encore l’expérience nanti des caractéristiques minimales. Mais avec des 7 partout (et un 14 en Energie Vitale), cela s’avérait statistiquement inabordable. Par contre, en faisant comme si j’avais, pour la création de mon personnage, tiré uniquement des 2 (donc, 8 à chaque caractéristique et 16 en Energie Vitale), j’ai fini, après une demi-douzaine d’essais, par passer l’épaule. Un chemin bien pensé permet d’éviter la plupart des combats trop ardus, mais on pointe, sur presque tous les tronçons, l’existence de « mâts en deux temps » (deux jets de dés obligatoires, un double échec entraînant la mort) susceptibles de mettre plusieurs fois au même endroit un terme rageant à notre aventure.

Le bémol, exprimé par d’autres forumeurs, vient peut-être de la dimension plus prosaïque de cet opus par rapport à son modèle. Le héros ne semble pas ici investi d’une mission dont dépendrait le destin de l’univers. Klaneth demeure une adversaire assez falot, pour ne pas dire pathétique, qui fait davantage figure d’escroc retors que de seigneur des ténèbres. Le but de notre aventure consiste à rétablir l’équilibre des cultes à Griseguilde plutôt qu’à sauver le monde. Pour autant, et comme j’ai pu également le lire sur ce topic, il s’agit là d’un choix délibéré de l’auteur et non d’une maladresse.

Parfois aussi, il m’a semblé que le texte prend les rênes de la narration, et impose à notre héros des décisions pas nécessairement intuitives, et qui auraient mérité des options supplémentaires. Là encore, il ne convient pas d’accuser un manque de profondeur, mais une contrainte formelle, les auteurs de LDVELH, limités par l’horizon des paragraphes, ne pouvant multiplier indéfiniment les péripéties secondaires.
De plus en plus subjectif...:
 

Et quelques errements narratifs m’ont laissé perplexe.
Bien sûr, ça n’engage que moi et d’ailleurs d'autres l’on dit...:
 

Mais au final, l’aventure demeure fort sympathique à jouer comme à rejouer. Mon opinion rejoint totalement celle qu’Antares a exprimée ici-même il y a presque huit ans (plus succinctement, certes). La fragrance de nostalgie se mêle agréablement à des arômes inédits. On retrouve, au fil des pages, la même émotion que nous fait éprouver un DF « classique ». On sent, chez l’auteur, la volonté de ne pas dépayser son lectorat, tout en lui proposant du nouveau. Voyageur Solitaire démontre une maîtrise avérée de la mécanique des LDVELH : Retour à Griseguilde atteste incontestablement la plume d’un passionné du genre, attaché à faire partager son engouement à ses pairs. Cette suite fait honneur au matériau de base, le prolonge sans le trahir ni le plagier.

Malgré ses quelques défauts, je ne saurai que trop recommander Retour à Griseguilde à tous les routards interactifs, impatients de s’offrir un revival de solide facture.

P.S. Je remarque au passage que ma version semble diverger de celle qu’ont lue et commentée d’autres forumeurs sur ce topic. Ainsi, je n’ai pas le souvenir d’avoir pu sauver une mendiante de ses tourmenteurs, voire d’être entré dans le temple d’un dieu-serpent. De même, je n’ai pas compté trois chemins pour fuir Griseguilde, et sur ceux-ci n’ai-je commis aucune balade fluviale, ni rencontré aucune hydre.

16 / 20
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
Voyageur Solitaire

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 11036
Age : 48
Localisation : Anywhere out of the world...
Profession : The travelling god.
Loisirs : Living in another world.
Date d'inscription : 14/03/2009

Retour à Griseguilde - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Retour à Griseguilde   Retour à Griseguilde - Page 8 EmptyVen 8 Jan 2021 - 20:11

Un grand merci pour ce retour détaillé, d'une grande richesse même. Et merci pour ton MP, je viens d'y répondre.

Alors...
Tout d'abord, avant tout, un grand éclat de rire pour l'idée du singe nous regardant pendant qu'on fait l'amour avec Yatéli. Poilant ! Et Ashram en personnage crypto-gay, non, c'était pas voulu mais j'adore.

Retour à Griseguilde, c'est la première AVH, qui remonte à bien loin et qui est par conséquent bien loin de ce que j'écris depuis. A l'époque, j'avais l'inexpérience du débutant, conscience de m'attaquer à un monstre sacré... J'ai voulu rester dans le cadre du DF tout en y ajoutant ma vision propre, je crois avoir réussi mais en tant qu'auteur, cela s'est révélé très contraignant. C'est pourquoi depuis, je crée mes propres univers comme avec le monde "African Fantasy" de ma trilogie sur l'univers de Shamanka (j'ai pas dit que c'était plus facile pour autant, il y a des contraintes mais j'y trouve quand-même une plus grande liberté). Mais à l'époque, j'hésitais encore, parler d'endurance me semblait trop copié sur les DF alors j'ai parlé d'énergie vitale, pareil pour la chance/bonne fortune, ce sont des exemples. Retour à Griseguilde est un aller-retour incessant entre le DF et ses canons et ma vision propre. Je pense avoir trouvé l'équilibre mais avec le recul, c'était franchement éprouvant.

Alors oui, il y a du sexe dans cette AVH, oui il y a un côté parfois épique, voire violent, oui le héros a des états d'âme. Pour deux raisons :
- La première, c'est qu'à 40 ans, on n'a pas la même vision, les mêmes intérêts, les mêmes envies que l'adolescent qui dévorait Le Talisman de la Mort.
- La seconde (et la plus importante), c'est que j'ai toujours détesté les héros irréprochables et sans états d'âme, les princesses vertueuses et l'amour courtois et les nobles quêtes grandioses pour sauver le monde, menées par des héros sans tâches, dans un univers fadasse et bien correct. Hé bien non ! Notre héros est humain (il l'est d'ailleurs, il vient de la Terre, enlevé et transféré sur un autre monde) et donc il a des doutes, des états d'âme, des coups de gueule, il mange, il boit, il aime, il déteste... Bref, il vit. Le coup de la chiasse est un petit gag que je ne m'autorise plus désormais mais bon, même Conan le Barbare doit descendre de cheval de temps à autres pour faire pipi... Klaneth est d'ailleurs tout à fait dans ce moule : il n'a rien d'un redoutable magicien ou d'un prophète halluciné, c'est un escroc, un manipulateur, un type opportuniste et habile qui embobine les foules pour mieux asseoir son pouvoir. Et quand on s'oppose directement et franchement à lui, le masque tombe très vite.
C'est vrai, il reste quand-même un côté "politiquement correct" chez notre héros mais c'est voulu (bien que contraire à mon idée du héros), afin de rester fidèle à l'esprit du Talisman de la Mort. On incarne ici le même héros cinq ans plus tard et il me fallait garder cette ligne directrice. Un héros plus amoral, égoïste ou plus cynique ne m'aurait pas dérangé, bien au contraire, mais le décalage aurait été trop brutal.

Restait à rajouter à tout ça un zeste de Steampunk (le fameux ballon de Sima, le nain industrieux), une touche de La voie du Tigre, mon goût pour l'art lyrique (Derdéra était toute trouvée pour ce passage), mon goût pour les thermes romains (quitte à tomber, là je suis d'accord, dans le crypto-gay, avec tous ces messieurs tous nus dans la vapeur et ce masseur habile, rires...)
Et puis, bien sûr, les dieux, incontournables dans ce monde d'Orbus. D'où cette ambiance théologique mais qui, c'est vrai et assumé, se révèle très vite politique plus qu'autre chose. Alors que dans Le talisman de la Mort, on est dans une dimension religieuse, théologique, à l'échelle d'un monde qu'il faut sauver, dans Retour à Griseguilde, on est dans un registre bien plus prosaïque : la religion n'est plus qu'un prétexte, une lutte de factions pour prendre, garder ou reconquérir le pouvoir. Le sacré et le souci des âmes laissent bien vite la place au politique et aux intérêts personnels. Marla elle-même semble parfois plus soucieuse de reconquérir Griseguilde que de spiritualité. C'est voulu, assumé totalement. De ce côté là, j'ai sévèrement et joyeusement désacralisé le monde d'Orbus. Tout fout le camp ma bonne dame...

Sinon, pas de référence voulue à Tolkien, que je déteste (tout en reconnaissant son talent).
Les fumeurs de narguilé que l'on peut rencontrer sont effectivement un clin d'oeil à La cité des pièges et un passage qui m'a bien amusé.
Oui, Apothécus a un faible pour Marla, il est même amoureux d'elle quelque part mais bien trop intellectuel pour aller plus loin. Ce qui ne l'empêche pas d'être jaloux de nous à un moment.
Il aurait pu, c'est vrai, être celui qui entre dans la Tour des dieux mais c'est un érudit, un intellectuel, pas un guerrier. La mission est bien trop physique pour lui et c'est donc pourquoi il nous en charge, bien qu'effectivement, c'est un risque, Marla ne nous connaissant pas.
Pourquoi Klaneth se lance-t-il en personne à nos trousses ? Par orgueil, parce que Marla est trop dangereuse et qu'il préfère s'assurer d'elle par lui-même. On peut penser aussi qu'il n'a guère confiance dans son entourage et qu'il craint peut-être une trahison d'un de ses lieutenants qui utiliserait la jeune femme à son profit... Et il ne peut se permettre de la laisser filer car elle est capable de rameuter les foules contre lui, de dresser Griseguilde contre lui et il le sait.
Et effectivement, il y a eu plusieurs versions avant cette dernière, définitive.

Voilà, voilà, j'espère avoir répondu de manière satisfaisante à ton riche retour.
Retour à Griseguilde garde une place importante dans mon "oeuvre" mais avec le recul, ça reste une AVH bridée, corsetée, encore hésitante, c'était la première il est vrai. Je me suis libéré depuis et suis allé bien plus loin, bien plus fort, dans mes autres histoires.
Comme je le dis toujours, pour conclure : si mon histoire t'a fait passer un bon moment d'évasion, de dépaysement et de plaisir, alors j'en suis très heureux.

Damohl aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Retour à Griseguilde - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Retour à Griseguilde   Retour à Griseguilde - Page 8 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour à Griseguilde
Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» [RS] [DVDRiP] Pokemon - Film 2bis - Le Retour de Mewtwo
» De retour a la maison avec toi (PV Riku) (Hentaï ) (terminer)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Aventures dont Vous êtes le Héros :: Les AVH-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit