La Taverne Des Aventuriers
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


L'antre des passionnés de Livres dont VOUS êtes le Héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

 

 Avis/critiques Comics

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros


Nombre de messages : 8407
Date d'inscription : 30/07/2008

Avis/critiques Comics - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Avis/critiques Comics - Page 4 EmptyMar 16 Fév 2016 - 15:30

Grant Morrison l'autre scénariste écossais du monde des comics (je vous ai déjà parlé de Mark Millar ?) est moins cher à mon cœur que Millar. Mais pourtant je le lis toujours avec grand intérêt même si parfois je suis fort déçu par son style. Qu'est-ce qu'il a son style ? Il est déstructuré, ce qui dans le monde du comics est une gageure ! Du coup soit je suis carrément emballé soit je passe à côté. Un des bouquins que j'aime beaucoup de lui c'est Joe, l'Aventure Intérieure dont le style est fort classique (ben oui pour être un bon déstructurateur il faut savoir faire quelque chose de structuré :-).
Avis/critiques Comics - Page 4 Joe-laventure-interieure

L'histoire est fort simple : Joe est un adolescent diabétique vivant avec sa mère car orphelin de père. Un jour seul chez lui, il fait une crise d'hypoglycémie et sombre dans un délire hallucinatoire dû à sa maladie. Son but atteindre le frigo pour boire la cannette de soda qui s'y trouve. Mais sur le chemin il va vire une aventure imaginaire héroïco-fantastique où interviennent ses jouets et son rat domestique. Joe est un personnage attachant et Morrison arrive à donner la touche juste de sentiments nécessaire à cela sans tomber dans le nian-nian. Il faut rendre hommage également au trait de Sean Murphy qui donne vie aux émotions du garçon de façon efficace. (Même si je préfère Murphy en noir et blanc comme dans son Punk Rock Jesus). Son personnage est très réussi mais les scènes de batailles (dans le délire de Joe) le sont encore plus. Du bon boulot vraiment !

Et oui ce scénariste quelque peu allumé et cet excellent dessinateur nous livrent sans surprise une très belle histoire pour grands et petits. Je doute qu'elle puisse laisser qui que se soit indifférent. On y trouve de quoi contenter les amateurs de fantasy, de comics, d'histoires émouvantes où de quêtes initiatiques. Une bien belle production ! Avec un petit rebondissement final...
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
ALIN V

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 8407
Age : 47
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

Avis/critiques Comics - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Avis/critiques Comics - Page 4 EmptyMer 17 Fév 2016 - 9:11

Avant d'attaquer cette nouvelle critique je tiens à préciser que je ne suis pas un grand fan de Superman. Je trouve que c'est un personnage auquel il est difficile de donner de la profondeur de par sa nature intrinsèque. Les auteurs essayent de le faire en nous parlant de telle faiblesse ou en le plaçant au centre d'une machination diabolique de Lex Luthor ou autre mais souvent ça laisse un arrière gout de foutage de gueule...

Avis/critiques Comics - Page 4 All-star-superman-brd-270x416

En 2005 DC comics lance le label All Star qui permet aux auteurs d'écrire des histoires sans se soucier de la continuité. All Star Superman fut confié à Grant Morrison et Frank Quietly. Urban comics l'a ressorti en France dans sa collection DC Essentiels.
J'ai déjà dit tout le bien que je pense du dessins de Quietly un peu plus haut. Une fois encore il n'y a rien a y reprocher c'est magnifique.
Comment Morrison contourne-t-il la difficulté dont je parlais en préambule ? Il ne la contourne pas du tout, bien  au contraire il lui rentre dedans de plein pied ! Son Superman est l'égal d'un demi-Dieu quasi omnipotent, invincible et inflexible. Tout ce que je lui reproche normalement en fait. Mais comment cela peut-il être intéressant à lire me direz-vous ? Et bien Superman se meurt et c'est irrémédiable ! C'est alors que l'on entre dans la dualité du personnage de Morrison. Il se meurt et son inflexibilité lui fait accepter ce fait sans sourcilier. Son héroïsme l'oblige à préparer l'après Superman. Les douze numéros de la série sont construits tel douze travaux que le demi-Dieu se doit de mener avant sa fin. La dualité est omniprésente dans ce récit. Il y a bien sur celle entre Superman et sa Némésis Lex Luthor. Mais aussi entre lui et son identité secrète. Encore un truc qui fait beaucoup rire habituellement. Mais là Clark Kent ne se contente pas d'enfiler une paire de lunettes. Il est tellement vouté qu'il en est presque bossu, il porte des vêtements trop larges et les cheveux gras. Qui irait penser que l'homme le plus puissant de la terre se trouve dans cette défroque ?
Le plus important dans le travail de Morisson c'est qu'il créé une mini-série accessible. Certes un nouveau lecteur ne saisira pas toutes les nuances et toutes les références, mais il ne sera pas perdu à cause de la sacrosainte continuité. Cette réécriture du personnage mélange différentes références avec de nouveaux éléments en créant ainsi une nouvelle mythologie qui se suffit à elle-même. D'aucun diront qu'ils ont l'impression de passer à côté de certaines choses. C'est vrai mais c'est inhérent au style de Morrisson (ça me le fait également), il aime cacher des pans de l'histoire. Parfois je trouve ça soulant mais là c'est justifié puisque l'on assiste à une toute petite partie de la vie du héros, sa fin. C'est dense, très dense et mérite plusieurs lectures que l'on soit un vieux briscard comme moi ou un néophyte. Je pense d'ailleurs que le néophyte se rendra compte qu'il en sait beaucoup plus qu'il ne le croit sur le personnage.

Une bien belle réalisation du duo d'auteurs écossais qui une fois de plus montre que Superman peut être un personnage profond et attachant lorsqu'on laisse les créateurs libres d'exprimer la vision qu'ils en ont. A découvrir pour les fans et les sceptiques...

_________________
LJS alias Alin V, héritier du royaume de Durenor.
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
VIK

Masculin
Nombre de messages : 13562
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

Avis/critiques Comics - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Avis/critiques Comics - Page 4 EmptyMer 17 Fév 2016 - 14:24

Joe, l'Aventure Intérieure me tente bien également.
Superman, non. Trop "super", et déjà vu.

_________________
DFix vous propose les principaux DFs rééquilibrés avec une HAB calculée en fonction de la difficulté de chaque DF :
https://www.la-taverne-des-aventuriers.com/t3251-projet-dfix-premiers-resultats
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
ALIN V

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 8407
Age : 47
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

Avis/critiques Comics - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Avis/critiques Comics - Page 4 EmptyVen 29 Juil 2016 - 16:28

Nos amis écossais Grant Morrison et Frank Quietly ont bien d'autres productions en tandem à leur actif  et notamment l'excellent  JLA : Earth-2 réédité chez Urban comics.
Avis/critiques Comics - Page 4 Justice-league-lautre-terre-270x400
Dans l'univers pré-crisis (j'en parle là) il y avait de nombreuses Terres alternatives et notamment la terre III où ceux que l'on connaissait comme des héros était des pourris et Luthor le seul héros. Mais tout cela avait disparu avec la crise.
Morrisson nous réintroduit pourtant cette Terre à la botte du Syndicat du Crime bien des années plus tard. Il dépoussière le concept et le traite bien plus subtilement qu'avant les années 80. Je n'ose en dire trop pour ne pas gâcher la découverte mais l'on est loin des oppositions basiques à grand coup de pains dans la tronche où pour finir nos héros gagnent car ce sont nos héros (non mais !). Non là il faut pour vaincre (enfin est-ce vaincre ?) un peu plus de neurones à nos héros ainsi qu'à nos lecteur pour suivre la subtilité de la chose.

Le "bon" Alexander Luthor se rend donc sur "notre" Terre qu'il qualifie de Terre-2 ( Very Happy et oui notre Terre n'est pas le centre du multivers) pour obtenir l'aide de la ligue de justice contre ce syndicat qui met son monde à genoux.

Le syndicat comporte donc les équivalents maléfiques des plus grands héros de la Terre, à savoir :
Ultraman (Superman), astronaute qui suite à une explosion se retrouve tout puissant au contact de l'anti-kryptonite. Il passe son temps à faire régner la terreur surveillant le monde depuis sa station spatiale.
Owlman (Batman), fils ainé des Waynes qui a installé un système mafieux à Gotham à l'aide de Jim Gordon.
Superwoman (Wonder Woman), alias Loïs Lane, fort dépravée.
Power Ring (Green Lantern), qui possède (ou est possédé) par l'anneau de Volthoom. Volthoom étant dans l'anneau...
Johnny Quick (Flash), qui s'envoie pas intraveineuse une drogue de rapidité.
Une bonne bande de salopards qui éclipsent quelques peu leurs homologues de part leurs caractères.

Comme souvent Morrisson nous fait un comics qui est bien plus que cela. C'était assurément la meilleure monture de l’opposition JLA/CSA à sa sortie (maintenant j'hésite). Le gros avantage de cette histoire c'est qu'elle peut se lire indépendamment de tout le reste. Même s'il y a quelques clins d’œil pour les lecteurs de longue date, elle ne demande pas de grandes connaissances de l'univers DC. Je ne sais même pas si quelques notions sont nécessaires. Elle peut être même un test pour celui qui envisagerait de lire le Forever Evil de Geoff Jones (qui n'a aucun rapport mis à part les personnages).

_________________
LJS alias Alin V, héritier du royaume de Durenor.
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
ALIN V

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 8407
Age : 47
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

Avis/critiques Comics - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Avis/critiques Comics - Page 4 EmptyMer 3 Aoû 2016 - 12:56

Il m'arrive parfois de passer carrément à côté d'une nouveauté. Heureusement comme tout le monde autour de moi pense que j'ai lu tous les comics de la création (ce qui n'est pas le cas), souvent on me demande mon avis sur telle ou telle parution. C'est comme cela que j'ai découvert Locke & Key. Pourtant je sais qu'il faut surveiller ce qui sort chez les indépendants où l'on déniche souvent de véritables pépites. Mais là non, je ne l'avais pas remarqué mais alors pas du tout...
Avis/critiques Comics - Page 4 1303-locke1_org
Cette série d'IDW en 37 épisodes est sortie en France chez Milady en 6 volumes reliés. Elle est le fruit  de la collaboration entre Joe Hill, entre autre fils de Stephen King, et du dessinateur chilien Gabriel Rodriguez.

Après le meurtre sanglant de Rendell Locke et le viol de sa femme Nina par deux élèves du lycée dans lequel il était CPE, leurs trois enfants vont s’installer avec leur mère dans la maison d'enfance de leur père à Lovecraft dans le Massachusetts, où vit leur oncle Duncan. La pauvre Nina a un peu de mal à se remettre des événements et sombre progressivement dans l'alcoolisme. Le bienveillant Duncan n'est pas de trop pour s'occuper des enfants.
Les enfants justement : Tyler, l'ainé presque adulte, se débat contre le sentiment de culpabilité qu'il éprouve vis à vis de son père. Non seulement parce qu'il ne s'entendait guère avec lui mais également car suite à une parole de trop il pense être le responsable de son assassinat.
Kinsey, la fille de la fratrie, n'en peut plus d'être terrorisée et de pleurer à tout va mais pas d'inquiétude elle trouvera une solution drastique à ce problème...
Bode, enfin le benjamin, virevolte joyeusement dans la maison semblant peu affecté par la tragédie. Mais surtout il trouve les Clés !

Oui les Clés, car cette maison renferme un secret, des clés y ont été fabriquées et dissimulées. Elles permettent d'ouvrir des portes diverses et variées qui ont des effets surprenants. La première clé (et je ne parlerai que de celle là) qu'il trouve permet d'ouvrir une porte qui une fois son seuil franchi sépare le corps et l'esprit laissant vagabonder ce dernier tel un fantôme.

Bon je vois déjà VS faire la moue parce que les histoires de gamins... Oui, oui, oui, il y a un côté teenager indéniable mais il permet de renforcer le côté noir et angoissant que l'auteur tisse méticuleusement au fil des pages. Mais surtout puisqu'on reconnait les héros à leurs adversaires, il faut dire deux mots sur celui qui manipule dans l'ombre tout le monde (ou presque) dans le but d'assouvir son sombre dessin et qui notamment est le réel instigateur du meurtre de Rendell Locke.
Une bien bonne ambiance à mi chemin entre Stephen King et l'écrivain de Providence (le titre du premier volume n'est pas là pour rien).

Un bémol tout de même à cette série que j'ai lue avec enthousiasme et grand plaisir et je ne semble pas être le seul puisqu'aux USA le premier numéro fut épuisé en une seule journée et l'éditeur dû le réimprimer. Un bémol, donc, sur le dernier volume, et surtout sa conclusion. Elle est hélas en deçà du niveau global de la série, l'auteur fournit beaucoup trop d'explications que le lecteur attentif avait découvertes par lui même. Ça gâche un peu... Mais surtout je ne le trouve pas assez ambitieux par rapport aux excellentes idées qu'il nous avait servi jusque là. Bon je suis un peu dur car il nous gratifie quand même d'événements que l'on avait pas vu venir et la série reste plaisante et d'un niveau fort élevé mais bon du coup il ne manquait pas grand chose pour en faire un monument...

_________________
LJS alias Alin V, héritier du royaume de Durenor.


Dernière édition par ALIN V le Mer 5 Juin 2019 - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
ALIN V

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 8407
Age : 47
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

Avis/critiques Comics - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Avis/critiques Comics - Page 4 EmptyMer 24 Mai 2017 - 17:31

Une fois n'est pas coutume, voici une critique à chaud sur un comics qui est encore en kiosque. D'habitude je ne suis pas pressé et commente des livres sortis depuis fort longtemps. Mais là, voici qu'arrive en France le Rebirth de DC comics et ce que j'en ai entendu venant d'outre atlantique n'augure que du bon. Encore un Rebirth ! Et oui, l'univers des comics du XXIème siècle est ponctué par ces remise à zéro (plus ou moins honnêtes) destinées à relancer régulièrement les ventes. Je ne m'attarderai pas sur Marvel qui à mon sens se fout bien de la gueule du monde dans cet exercice et resterai donc sur DC.

On se souviendra qu'en 2011 Geoff Jones lançait Flashpoint qui se soldait par un reboot complet (pour de vrai !) de l'univers DC et surtout par la fusion des univers DC, Vertigo et Wildstorm. Pour ce dernier point, je pense que c'était une grosse erreur mais nul ne m'a demandé mon avis à l'époque. Concernant la relance des séries, DC avait mis le paquet sur les équipes créatives et globalement avait atteint son but. Hélas ils ne réussirent pas à maintenir ces équipes en places et la qualité s'en est rapidement ressentie. Les meilleures séries étant de mon point de vue Aquaman, Batman, Wonder Woman, Catwoman & Justice League.

Justice League fut mise dans les mains de Geoff Jones qui malgré un début somme toute classique en fit une excellentissime série avec Forever Evil et Darkseid War. Je ne cesse d'admirer son talent et je ne suis pas le seul puisqu'il est maintenant le grand manitou qui définit la trame de l'univers DC. Ce qui veut dire qu'il scénarisera moins de séries, hélas.

En tout cas pour ce renouveau il nous propose un numéro spécial sobrement intitulé DC Univers Rebirth et édité par Urban en kiosque sous le titre Récit complet Justice League.

Avis/critiques Comics - Page 4 Recit-complet-justice-league-hors-serie-dc-rebirth

Une fois de plus il nous démontre son respect de ses prédécesseurs, sa parfaite connaissance de la sacrosainte continuité et son talent de narrateur. Il réintroduit un personnage que Flashpoint avait rayé de la réalité et il fait ça bien. J'ai lu assez de résurrections pourries pour apprécier la façon dont il réintroduit ses personnages fétiches. C'est bon, c'est très bon...

Au niveau dessins ses compagnons habituels sont à l'œuvre : Ivan Reiss, Gary Frank, Ethan van Sciver et Phil Jimenez que des manchots en bref ;-) Du bon, voire du très bon  mais le passage de l'un à l'autre peu toutefois être déroutant.

Vous me direz que je n'ai pas raconté grand chose sur ce numéro. C'est vrai car c'est difficile de ne pas déflorer ce qu'il s'y passe même si on en révèle peu. Toutefois c'est bien le début d'une nouvelle ère et de nouvelles intrigues et ce numéro ne se suffira pas à lui seul et nous met surtout l'eau à la bouche. J'espère que s'il ne scénarise pas la suite, il aura suffisamment d'influence pour maintenir le niveau qu'il affiche.

Bien venons en au détail qui m'a poussé à écrire tout cela. Je disais plus haut que Jones avait un grand respect de ses prédécesseurs et dans ce numéro il rend hommage au Maître (j'en vois qui sourient !). Oui, il rend hommage au Maître Moore et à son œuvre majeure les Watchmen ! Non, non, je ne délire pas, c'est clair, net et assumé. La première planche est un quasi copié collé d'une autre issue du chapitre concernant le Dr Manhattan. Et l'épilogue mes amis ! Ah l'épilogue ! Certains diront comment a-t-il osé, on ne touche pas à un chef d'œuvre ! Ben moi j'étais proche de la béatitude ! Je croix que définitivement Jones sera mon auteur préféré de comics super héroïque. Cet homme est grand ! Nous jugerons sur la suite mais ce pourrait être le plus bel hommage au Watchmen. Enfin il y en a un autre dont il faut que je parle... mais pas tout de suite...


Dernière édition par ALIN V le Mer 19 Fév 2020 - 17:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
ALIN V

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 8407
Age : 47
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

Avis/critiques Comics - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Avis/critiques Comics - Page 4 EmptyJeu 25 Mai 2017 - 16:47

Et si le vaisseau Kryptonien de Kal-El ne s'était pas écrasé au Kansas mais en Ukraine en pleine guerre froide ? Que serait devenu l'extraterrestre biberonné aux valeurs du communisme stalinien ?  Voici le postulat de départ avec lequel Mark Millar se lance dans Superman : Red Son en 2003, revisitant en trois épisodes l'histoire du super héros qui tel César s'occupe lui même la narration. Urban comics ayant réédité ces épisodes avec une meilleure qualité que la version précédente peut-être que certain seront tentés d'y jeter un coup d'œil.

Avis/critiques Comics - Page 4 Superman-red-son-270x415

Comme souvent dans de telles conditions "uchroniques" le personnage de Superman devient bien plus intéressant que dans sa version classique. Mark Millar survole des thématiques intéressantes même si leurs explorations ne sont pas nouvelles (pouvoir, corruption, libertés...). On pourra lui reprocher d'être un peu rapide et de sacrifier l'action à ces développements mais je trouve que cela ne fait que rendre l'histoire plus solide même si je n'aurai pas craché sur cinq ou six épisodes. Ce qui est très bien réussit (mais d'aucuns diront le contraire) c'est que notre personnage qui généralement tranche nettement entre le blanc et le noir sans jamais franchir la ligne les séparant se trouve ici préférer le gris avec tout ce que cela implique.
Les graphismes sont quant à eux un peu particuliers et sont volontairement destinés à donner cette ambiance de l'époque de la guerre froide mais restent parfaitement lisibles malgré leur coté sombre.

"Superman : Red Son" est une bonne lecture qui même si elle ne séduira pas tout le monde de part ses quelques faiblesses et sa particularité n'en reste pas moins une curiosité que j'ai personnellement appréciée y compris la petite pirouette que Millar nous réserve en toute fin.
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
ALIN V

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 8407
Age : 47
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

Avis/critiques Comics - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Avis/critiques Comics - Page 4 EmptySam 11 Nov 2017 - 11:53

Avis/critiques Comics - Page 4 1

Ex-flic reconverti en tueur à gages, Nick Sax est alcoolique, dégoutant et ordurier. Autant dire que l'on est loin d'un chevalier sur son destrier blanc mais quand on a que ça comme héros il faut bien s'en contenter. Victime d'un accident de travail, Sax se réveille et découvre une petite licorne bleue ailée façon toon qui lui parle et qu'il est le seul à voir et entendre.

Happy ne fera pas partie des grands classiques de Morrison mais il s'avère assez intrigant et plaisant à lire et surtout s'inscrit dans cette veine qu'il ne cesse d'explorer : où s'arrête la réalité.

Grant Morrison est ici plus basique dans sa narration et nous gratifie de dialogues grossiers, cyniques et méchants. La violence est crue que ce soit dans les images ou les propos. heureusement la licorne donne un peu de couleur et d'humour à tout ça. Morisson nous la joue clairement à la Garth Ennis et s'en sort pas mal dans ce style.

Par contre, une fois que l'on sait à quoi correspond le petit cheval bleu, l'on voit le dénouement se profiler à grands pas mais il arrive tout de même à nous surprendre et nous faire sourire dans la résolution du final.

Le dessin de Darick Robertson, vieux compère de Garth Ennis (tiens donc !), est un peu spécial, certes, mais est fort efficace dans cette ambiance avec son côté crade assumé. Il colle parfaitement au scénario et je me demande même jusqu'à quel point il pourrait avoir influencé Morrison. En tout cas il est un ingrédient essentiel du succès du comics.

Un quadriptyque pas forcement indispensable pour la découverte de l’œuvre de l'auteur mais il y a un bon moment à passer dans ces pages et il est certainement d'un abord bien plus aisé que certains de ses autres comics.

Mais pourquoi parle-je de ce comics paru en 2013 aujourd'hui ? Parce qu’il figurait sur ma longue liste mentale des choses à lire et qu'il vient d'être adapté en série par syfy. Comme je préfère l'avoir lu avant de le voir, je l'ai dévoré cette semaine. Je ne sais pas si et quand il sortira en France mais voici le trailer. Attention il colle de très près au comics et en montre beaucoup (trop?). :

Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
ALIN V

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 8407
Age : 47
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

Avis/critiques Comics - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Avis/critiques Comics - Page 4 EmptyMer 5 Juin 2019 - 19:45

Mark Millar, après avoir clos définitivement les aventures de Dave Lizewski, célèbre les 10 ans de la série qui l'a propulsé dans le haut du top ten des scénaristes de comics et dans le monde du cinéma. Comment fête-t-il cet anniversaire ? En sortant un nouveau Kick-Ass. J'en vois qui pouffent en se disant que décidément dans le monde des comics ils ne savent jamais s'arrêter ! C'est pas faux mais là ce n'est pas vrai.
Avis/critiques Comics - Page 4 Kick-ass-the-new-girl-tome-1-vf

Kick-Ass : the New Girl est une histoire qui n'a aucun lien avec la précédente incarnation du héros, enfin presque. Déjà notre nouveau Kick-Ass est une fille... euh non, une femme. Qui de plus se trouve à des kilomètres (au sens propre comme au figuré) de notre ados naïf qui veut combattre le crime comme dans les comics. Patience Lee, notre héroïne, est soldat dans l'armée américaine. Elle fait partie de l'élite des combattants qui sont engagés en Afghanistan mais ça y est elle en a terminé avec la guerre ! Elle revient au bercail pour retrouver son mari et ses enfants ainsi que pour reprendre ses études. La vie est difficile et ce travail était destiné à nourrir sa famille maintenant c'est au tour de son mari de ramener le beurre à mettre dans les épinards pendant qu'elle retourne à la fac. Mais un couac de taille se glisse dans son scénario bien huilé. Son gros con de mari s'est barré avec une jeunette et la laisse se démerder avec ses enfants et le monceau de dettes qu'il a contracté pendant qu'elle était sous le feu des balles.

En gros Patience se retrouve dans une situation inextricable, doit renoncer à ses rêves et trouver des petits boulots qui ne font que retarder l'arrivée des huissiers. Devant le mur vers lequel elle se dirige à grands pas une idée germe dans sa tête : Faire croire que Kick-Ass a débarqué dans sa ville pour s'attaquer aux maffieux qui gangrènent les quartiers et surtout en profiter pour leur piquer leur pognon ! Oui les motivations de notre "héroïne" ne sont pas complétement altruistes comme son prédécesseur mais dictées par une triste nécessité sociale. C'est là une grosse différence entre les deux incarnations qui revêtent la combinaison de ski verte. Millar laisse tomber les références geek rigolotes pour dépeindre le monde des laissés pour compte du rêve américain. Moins d'humour donc, même s'il en reste quand même, et plus de critiques pour cette nouvelle mouture. Mais surtout plus de cohérence. En effet quand Patience sur-entrainée s'attaque aux méchants cela reste crédible et l'on a pas besoin d'une Hit-Girl de douze ans armé d'un sabre et d'une kalachnikov pour tomber dans l'exagération qui fait sourire.

Il n'y a pas à dire Millar sait raconter des histoires et j'admire le risque pris en changeant de personnage et de thèmes même s'il conserve les ficelles essentielles qui ont fait le succès du comics : la violence, les méchants maffieux un peu top sûrs d'eux... Tiens les méchants justement ! Peut-être l'une des faiblesses du livre. Je les trouve un peu sous exploités surement car c'est le volume 1 et qu'il est fort possible d'en revoir certains dans la suite plus que probable. Faiblesse sans conséquence pour le plaisir du lecteur. Autre faiblesse majeure celle là et redondante chez Millar : la fin. Souvent ou plutôt parfois les fins de Millar sont en deçà du reste de ses histoires. Pour Red Son dont je parlais plus haut il ne savait même pas comment conclure c'est Grant Morisson qui, à l'époque, lui avait soufflé l'idée de... Avis/critiques Comics - Page 4 Icon_silent Je m'égare ! La fin donc est un peu trop attendue et surtout très cinématographique. On avait bien compris au fil des pages que cette nouvelle version de la franchise est destinée à une adaptation sur grand ou petit écran (surtout après le rachat de Millarworld par Netflix) mais là on a limite l'impression de déjà avoir vu ça au ciné. Dommage mais pas dommageable pour le plaisir que l'on retire à la lecture.

Bilan : Moins délirant et exagéré que son prédécesseur Patience est ce qui se trouve être le plus proche d'un sur-homme d'une sur-femme dans la réalité. Cette relance est orchestrée de main de maître et livre à Matthew Vaughn un scénario qu'il n'a plus qu'à tourner. John Romita Jr. est quant à lui au meilleur de sa forme et comme dans le précédent volume les couleurs sont superbes. Reste à savoir si ce nouveau Kick-Ass survivra à Millar. En effet l'auteur a confié son bébé à Steve Niles et Marcelo Frusin pour écrire la suite. Le premier est un scénariste qui tiens la route et le second un artiste au trait fort sombre. A voir...
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
ALIN V

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 8407
Age : 47
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

Avis/critiques Comics - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Avis/critiques Comics - Page 4 EmptyMer 19 Fév 2020 - 17:33

Dans les années 90 les auteurs vedettes de Marvel en ont eu assez d'être bridés dans leurs créations par la maison d'édition. Ils se sont donc rendus en force chez le rédacteur en chef de l'époque dont j'ai oublié le nom (et d'ailleurs dont je n'ai aucune envie de me souvenir). Les ptits gars mettant dans la balance tout leur poids n'obtinrent comme seule réponse du bonhomme "qu'il y aurait toujours des gens pour ramasser le coton". Je pense que c'est pour cette phrase que je ne veux pas me souvenir de son nom. Les auteurs claquèrent donc la porte et leurs démissions pour aller créer leurs propres studios et un nouvel éditeur : Image Comics. Merci à eux pour toutes ces bonnes BD sorties d'Image (Spawn, Savage dragon, Walking dead...).

Parmi ces auteurs il y avait un certain Rob Liefield qui resta peu de temps dans l'aventure s'étant rapidement pris la tête avec ses camardes. Chez Marvel, il avait en mains la série X-Force qui à mon sens est à ce jour et certainement pour toujours sa meilleures production. En effet Liefield n'est qu'un piètre scénariste et un dessinateur bloqué dans la mouvance 90'. Il ne sait dessiner que des héroïnes aux 95C (au minimum !) en apesanteur et des héros tellement pleins de muscles qu'ils en ont qui n’existent pas anatomiquement. Honnêtement j'ai adoré son X-Force à l'époque et je le relierai certainement avec plaisir mais depuis il n'a fait que de la daube !

Au lancement d'Image, il commit donc Youngblood et Team Youglood deux séries blindées de super-héros survitaminés et assez insipides ancrés dans une vague d'américanisme primaire. Leur premier adversaire s'appelait quand même Kussein... Rolling Eyes
Avis/critiques Comics - Page 4 1 Avis/critiques Comics - Page 4 4
Je vous laisse juger de l’esthétique. Croyez moi le scénario est à l'avenant. Du comics qui ne peut à mon humble avis que satisfaire des lecteurs américains assez basiques.

Dans le numéro 2 de Yougblood apparait le personnage de Prophet qui l'année suivante aura sa propre série.
Avis/critiques Comics - Page 4 2 Avis/critiques Comics - Page 4 7
La série fut tellement excellente que nul ne la traduisit en France. Je n'en ai pour ma part lu aucune ligne, je ne peux donc juger. MAis bon... comment dire... je n'y croix pas trop en ce prophète. Ah oui, Yougblood de ce côté de l'atlantique ne dépassa pas l'année de parution...

Bon je l'ai bien vendu là ? Non ? Ne partez pas ce n'est pas fini ! En 2012 des fous relancent la série sous le nom de John Prophet. Premier point étonnant c'est traduit chez Urban. Bon ils sortent beaucoup de choses et parfois des comics un peu bof mais tout de même ça mérite de se poser la question. Vu comment je viens de cracher sur les créations de Liefiel, il y avait peu de chance que je m'y plonge. Pourtant, oui pourtant, en feuilletant je me suis vu contraint de tenter la lecture. Tout ça à cause du dessin ! J'expliquerai cela un peu plus bas mais voici les couvertures des trois volumes d'Urban :
Avis/critiques Comics - Page 4 John-prophet-tome-1 Avis/critiques Comics - Page 4 John-prophet-tome-2 Avis/critiques Comics - Page 4 John-prophet-tome-3
Avouez que ça a plus de gueule que la série originelle !

Le pitch du volume 1 : Si elle a disparu, la civilisation des Hommes n'en reste pas moins sans ressources. Lorsque John Prophet s'extrait de sa capsule, encore abruti du temps passé en cryostase, il se met en marche avec une mission impérieuse : ressusciter l'empire humain en activant la balise qui propagera à travers le cosmos le signal du réveil de l'empire terrien jusqu'aux confins de la galaxie. La planète où John émerge est guère hospitalière et sa quête est loin d'être aisée.

Les deux tomes suivants, dont le 3 qui de part son volume en vaut bien deux, nous emmènent à travers l'espace et les vestiges de l'empire terrien et donc de son histoire. Et son histoire elle est pas jolie jolie ! Les terriens se sont érigés en dictateurs spatiaux exploitants ressources et peuples à travers les galaxies. Ce qui leur vaut un ennemi implacable qui compte bien empêcher la résurgence de cette vile engeance que nous sommes.
L'on parcours à travers ces volumes des millénaires d'histoire, c'est dense, très dense, parfois compliqué à suivre mais c'est construit et pensé pour donner de la profondeur à "la petite" histoire que l'on suit et aux personnages. Même si celui qui est vraiment développé est le vieux Prophet, les autres étant un peu perdus dans la densité de l'ensemble de l’œuvre.
Là où Brandon Graham, l'auteur, est fort c'est dans son utilisation des anciens personnages de la boîte de Liefield. Il donne à ces personnages peu attractifs une nouvelle histoire à des millénaires, au sens propre comme au figuré, de leur vie originelle. Rassurez vous ne pas connaître ces personnages n'entache en rien l'intérêt que l'on peut éprouver à la lecture de ces cases. Bien au contraire ;-)

La richesse de l'univers créé dans ces pages peut également être sa faiblesse. Les ramifications multiples, les créatures étranges, les noms complexes, les lieux inconnus et improbables... peuvent perdre le lecteur. Je conseillerais donc à ceux qui se demanderaient si ça vaut le coup d'être lu de se lancer. Le volume 1 peut se suffire à lui seul. Il est le plus réussi ne souffrant pas de cette lame à double tranchant qu'est la richesse de cet univers. Je pense que tout le monde peut apprécier cette histoire simple qui cache quelques révélations lui donnant tout son intérêt (j'ai pas fait de spoiler ! Ouf !). Si le lecteur est embarqué par l'univers il pourra alors se laisser tenter par la suite.

Ah oui les dessins... Quand j'étais fort jeune, il m'est arrivé de me retrouver avec dans les mains un magasine du nom de Métal Hurlant (vous voyez ce que c'est ? ;-) A l'époque le sens des histoires me dépassait certainement et il fallut quelques années avant que je ne les redécouvre mais les dessins retenaient toute mon attention (et pas que les filles faiblement vêtues !). Ces univers oniriques sont certainement responsables de mon intérêt pour la SF qui perdure encore à ce jour. Et bien voilà ce que j'ai retrouvé dans les pages de John Prophet. Parmi Les dessinateurs fort nombreux de la série, j'y vois du Moëbius, du Caza, du Druillet, du Bilal... Un peu de madeleine de Proust ne fait jamais de mal pour vendre de la pâte de cellulose mais diantre que ça fait du bien ! Tous les artistes ne sont pas au niveau des Grands que je viens de citer mais les influences sont évidentes. Voilà une autre bonne raison de prendre quelques heures pour s'immerger dans ces pages de space opera.
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
ALIN V

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 8407
Age : 47
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

Avis/critiques Comics - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Avis/critiques Comics - Page 4 EmptySam 27 Juin 2020 - 13:00

Urban comics lance une offre découverte de 10 volumes pour cet été. Avec un prix attractif de 4€90, voilà l'occasion de découvrir les productions DC pour les nouveaux lecteurs (et d'ajouter quelques volumes pour les anciens ;-).
Avis/critiques Comics - Page 4 Opeetefrise
Avec en prime un joli puzzle sur la tranche (dessin de Jim Lee). Ce sera classe dans plus d'une bibliothèque ! Dommage que le coût soit imprimé sur la couverture de chaque volume, mais à ce prix là on ne peux pas tout avoir...

Que trouve-ton dans cette offre :

– Batman White Knight de S. Murphy
Avis/critiques Comics - Page 4 Batman-white-knight
J'en parle là : https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/t1358-batman#29322. Pas mal mais pas le meilleur ! Point fort : le dessin !

– Batman la Cour des Hiboux de S. Snyder et G. Capullo
Avis/critiques Comics - Page 4 Batman-la-cour-des-hiboux
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/t1358-batman#9897. Du très très bon, que ce soit au niveau scénario que du dessin. Un bon moyen de commencer l'histoire du Chevalier Noir.

– Harley Quinn Complétement Marteau d’Amanda Conner, J. Palmiotti & C. Hardin
Avis/critiques Comics - Page 4 Harley-quinn-renaissance
Un bon gros délire qui porte bien son titre. Personnellement je ne suis pas fan mais j'admets que l'on puisse apprécier.

– Wonder Woman Année Un de G.Rucka & coll.
Avis/critiques Comics - Page 4 Wonder-woman-annee-un
Pas encore lu ;-)

– Superman Red Son de M.Millar & D. Johnson
Avis/critiques Comics - Page 4 Superman-red-son
Très Bon ! CF. critique un peu plus haut.

– Justice League :  Justice d’A. Ross
Avis/critiques Comics - Page 4 Justice-league
Pas encore lu ;-)

– Batman Silence de J. Loeb & J. Lee
Avis/critiques Comics - Page 4 Batman-silence
Très bon, l'une des saga les plus rééditées de Batman (j'en compte 5 sauf erreur de ma part).

– Joker Le Deuil de la Famille de S. Snyder & G. Capullo
Avis/critiques Comics - Page 4 Joker-le-deuil-de-la-famille
Se déroule peu de temps après la Cour des Hiboux. Très très bien niveau dessins, très bon au niveau scénario si ce n'est que j'y vois une incohérence (mais ce n'est que mon humble avis).

– Batman Le Chevalier Noir de G. Hurwitz & D. Finch
Avis/critiques Comics - Page 4 Batman-le-chevalier-noir
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/t1452-dc-new-52-batman-the-dark-knight. Très bon au niveau dessins, scénario un peu léger à mon sens.

– Injustice Année Un de Tom Taylor & Collectif
Avis/critiques Comics - Page 4 Injustice
En cours de lecture... J'essaye de vous faire une critique sous peu...
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
ALIN V

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 8407
Age : 47
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

Avis/critiques Comics - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Avis/critiques Comics - Page 4 EmptyDim 28 Juin 2020 - 13:00

Avis/critiques Comics - Page 4 Injustice
Cela faisait très longtemps que je voulais lire Injustice, l'offre alléchante d'Urban aura été l'occasion qui fit de moi le larron.
Cette série est née suite au succès du jeux vidéo éponyme. La raison, expliquer pourquoi des héros DC se foutent sur la tronche alors qu'ils sont censés être du même bord. Voilà un point de départ un peu bancal mais vu la réussite de la franchise, il ne doit pas y avoir que du mauvais là-dedans.
Je déconseille à quiconque qui voudrait s'y plonger d'aller lire le pitch sur le net qui déflore de façon tragique le premier épisode. Je ne me risquerai donc pas à un résumé qui donnerai le même résultat.
Qu'en dire alors ? Simplement que cette série répond à une critique souvent formulée sur les super-héros sur-puissants de DC. Avec de tels pouvoirs, pourquoi ne sont-il pas plus extrêmes dans la façon de rendre la justice ?
Suite à une catastrophe, certains héros ont donc recours à des sanctions extrêmes afin de mettre fin aux crimes. Un camps d'opposants se forme alors et nous voilà dans une situation similaire au Civil War de Mark Millar chez Marvel. Mais là où Millar amenait le lecteur à prendre parti pour les anti, ici Tom Taylor, le scénariste, se montre bien plus subtil et donne de bonnes raisons aux deux camps. Je trouve qu'il est bien difficile au lecteur (du moins à celui que je suis) de prendre parti pour un camp ou pour l'autre.
Ce n'est donc pas un plagia de Civil War mais l'idée avait tout de même était déjà développée dans un Superman des années 90. Toutefois même si je n'ai pas lu le comics en question mais vu son adaptation en dessin animé, là, c'est beaucoup plus brutal et violent que dans l'original.
Vraiment une belle réussite au niveau du scénario, pour cette difficulté à choisir un camp, pour l'exposition des motivations et des doutes de chacun et pour ce côté plus réaliste.
Que lui reprocher alors ? Le traitement de certains personnages, en particulier Green Lantern et Aquaman que je trouve en deçà de ce qu'ils devraient être, mais ce n'est que mon humble avis et de plus la multitude de personnages nécessite de faire des choix.
Mais la principale faiblesse se situe au niveau du dessin. Les artistes sont multiples et même s'ils ont des style similaires assez bruts et sombres, le passage de l'un à l'autre n'est pas très agréable.

En bref : Une bonne saga même si cette Année Un n'est que le début et que l'on sent bien qu'il se prépare des choses affreuses pour nos héros. Pour ce prix là, ce serait dommage de ne pas découvrir ce traitement atypique des icônes super-héroïques.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Avis/critiques Comics - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Avis/critiques Comics - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Avis/critiques Comics
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» [MU] Stonehenge Apocalypse [2011 - DVDRiP - TrueFR]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Livres divers et variés... :: BD, Comics & Manga-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com | Art, Culture et Loisirs | Littérature, Poésie