La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
youpi
Maître d'armes
Maître d'armes


Nombre de messages : 707
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Jeu 22 Sep 2011 - 5:38

Loup solitaire contre Perceptor


Loup Solitaire fait les 100 pas dans le grand hall du monastère, il semble nerveux. Arrive un petit homme en toge sombre l'air sévère, ces talonnettes claquants sur les dalles de marbre. Le pouls de Loup Solitaire s'accélère, une sensation de froid glaciale l'envahi, une sensation que même la grande discipline du Nexus n'arrive pas à endiguer.

Huissier : Grand maître Loup Solitaire je présume. Bonjour, enfin, c'est juste une formule de politesse, quand je viens c’est rarement pour vous être agréable. Où puis je m'installer pour consulter vos registres des comptes?

LS : Par ici monsieur l’huissier, je vous emmène à la bibliothèque.

Huissier : Je vous corrige tout de suite, appelez-moi Maître, c'est mon titre et Il vaut bien le vôtre.

LS : Bien sur je comprends, suivez-moi.

Loup Solitaire guide son visiteur au travers le dédale de couloirs du monastère, après quelques minutes, ils atteignent la bibliothèque où les attendent une montagne de registres de dépenses, de parchemins de facturations. Le petit homme se met au travail, pendant ce temps Loup Solitaire s'éloigne un peu et reste pensif près des fenêtres. Sa méditation est interrompue par l’arrivée de Banedon.

Ban : Alors Loup Solitaire, tu en fais une tête ce matin.

LS :
M'en parle pas, j’ai un contrôle des comptes du monastère, je crois que tu vas devoir rester, il y a des choses qui te concernent aussi.

Huissier : Monsieur Solitaire, pourriez-vous venir ici, j'ai quelques questions vis-à-vis de certains registres. Mais avant toutes choses je dois vous dire que la situation n'est pas brillante, c'est même catastrophique. J’ai rarement vu un état de compte aussi mauvais. Vos prévisions de remboursement sur 150 ans c’est de la foutaise.

LS : Vous savez moi je vieilli plus alors j’ai le temps, c’est pas comme si je devais crever dans 20 ans.

L’huissier crucifie Loup Solitaire du regard.

LS : Vous voulez boire quelque chose, un petit truc à grignoter?

Huissier : Non, quand je vois vos frais de bouches, je n'ai pas envie d'alourdir la facture de vos administrés.
Bon si nous commencions par les dépenses d’infrastructures. Elles sont incroyablement élevées, et de toute évidence incompatibles avec la dotation royale. Un port aérien capable d'accueillir 6 nefs du ciel, même Kordas, le grand échevin de Casiorn n'en a pas un si grand, que comptez-vous en faire.

LS : C'était en prévision de l'accroissement du trafic, avec Kai assistance et tout, en plus c'est mieux de voyager par les airs c'est plus rapide. J’ai aussi un gros projet en cours, l'objectif est de pouvoir envoyer en une journée 500 Kaï partout dans le Magnamund en toute impunité. Pour défendre nos intérêts, redresser des tords ect... Un beau projet pour le rayonnement du Sommerlund.

Huissier : Oui bien sûr, si seulement c'était financé.

LS : Je comptai demander une rallonge au roi à ce propos, cela me semblait judicieux de faire une démonstration de force avant, comme une frappe préventive aérienne sur la Salonie avec nos nouvelles nefs. Les nefs qui servent d'ailleurs de support publicitaire. De toute façon, l'hypothèque du monastère nous a permis de nous autofinancer, il y a assez pour la construction les nefs.

Huissier : Bon, passons. Après tout c’est de la petite monnaie comparé à la suite. Pour le gros des dépenses, j'ai bien vu qu'il y avait des travaux mais de là à coûter plusieurs centaines de milliers de couronnes. Va falloir m'expliquer.

LS : C'est la tour du soleil qui est en améliorations. Vous remarquerez que nous avons planifié de manière très prudente les travaux par tranches de 10 ans.

Huissier : Mais elle est presque neuve?

LS : Quand on la compare aux autres grands monuments du Magnamund elle est petite, je pensais la faire allonger un peu.

Huissier : Genre?

LS : 800 mètres...

Ban : C'est très raisonnable, en sachant que Kaag en fait 3000. En plus nous respectons les normes du travail alors que vous m'excuserez, les Maîtres des Ténèbres étaient de vrais esclavagistes.

Huissier : Et vous comptez trouver les fonds comment, parce que ce n’est pas avec les subventions publiques que vous irez loin. Vous comptez sur vos investissements outre-mer je suppose. Ici j'ai vu que vous développiez des villages vacances, ou en êtes-vous, parce je ne vois aucune rentrés en espèces sonnantes et trébuchantes associées.

LS : Justement en parlant de Kaag, c'est un nouveau concept on l'a appelé les jardins du ciel, nous y avons installé des appartements dans la tour avec jardins privés. Les herboristes Bautars travaillent là-dessus.

Ban : Il faut le dire, c'est assez haut de gamme, quand le bouche à oreille fonctionnera toute la noblesse du Magnamund va se précipiter. Pour l'instant nous sommes un peu handicapés par l'accessibilité mais c'est provisoire, la guilde de Toran y travail. Nous avons nous même redéveloppé le système d'ascenseur magique pour la tour, en remplacement de l'ancien, il peut faire monter quelqu’un sur 300 mètres.

LS : Le plus dur est fait, reste à l'optimiser sur les 2700 mètres restant et à résoudre les problèmes en descente, ça ne freine pas. On est les premiers sur le marché. Toujours anticiper pour ne pas rater les occasions, telle est notre devise.

Huissier : En gros vous avez posés des appartements de luxe dans un désert plein de cailloux pointus et de barbares, sans route, ravitaillement et moyens d'y accéder. C'est brillant.

LS : C'est ça, mais dès que les Bautars auront trouvé quoi y faire pousser se sera très joli. Et puis avec le 5ième corps de chevalerie du Sommerlund, on va exterminer rapidement les insurgés Glocks des zones tribales. Comme nous nous efforçons de promouvoir la paix et le mode de vie du Sommerlund à l’étranger, nous sommes aidés par le fond de développement des zones rurales à hauteur de 120000 couronnes de prêts à taux zéro.

Huissier : Admettons, L'autre projet m'a l'air plus intéressant, c'est le projet 'Hachral' de Barrakesh, la Vassagonnie, cela semble une valeur sure.

LS : Étant donne le peu de places et le prix très élevé des terrains on a essayé de 'feinter' le marché. Nous développons une zone inattendue plus accessible à notre budget. Notre projet est de bâtir un petit village typique, mais luxueux, du pays entre le quartier des lépreux et la décharge. Une fois réhabilité ça va être beau et très abordable. En plus il y a vu sur l'eau.

Huissier : La mer?

Ban : le Baga-darooz; une fois qu’il finit de s'écouler de Barrakesh, il forme un plan d'eau dans la décharge. Quand il y aura assez de clients on pourra payer l'assainissement des eaux, pour l'instant y a personne ça sert à rien.

LS : Nous proposons aussi biens de grosses villas que de coquets appartements à louer. Il y en a pour toutes les bourses, c'est Coryenne qui a fait la décoration, c'est superbe.

Huissier : Et donc ça, ça a coûté 80000 couronnes, en emprunts financés par....

LS : Par la guilde de Toran, c'est notre partenaire dans ce projet.

Ban : C'est une prise de participation croisée, nous aidons le Kaï à Barrakesh et eux nous aident à développer les stations d’activités hivernales du grand Kalte. Nous ciblons les clientèles du Dessi et de Vassagonnie. Les Kaï fournissent une aide technique pour tracer les pistes et secourir les gens perdus ainsi que 30000 couronnes.

Huissier : Écoutez, franchement, toutes ces participations croisées c'est douteux. Les anciens mages y ont laissés quelques plumes cette année. Responsabilités diluées, mauvaise gestion, le fric qui disparait comme par magie, j'en passe et des meilleurs. On soupçonne certain anciens mages qui soit disant effectuent leur 'Passage' de disparaitre avec le fric. Probablement sur l'île de Lorn. Bref ça sent très mauvais tout ça.
Bon, compte tenu de vos antécédents, la Couronne va vous laisser un délai pour commencer les remboursements. De mon coté je vais faire un pré-inventaire de vos valeurs. A première vu vous disposez de quoi, faites voir.
Un glaive en or, un gilet de platine, un casque d'argent, un diamant de Kalte monté en sautoir, c'est déjà pas mal cela devrait vous couvrir pour les prochaines semaines. Bon je repasse la semaine prochaine avec mon équipe pour terminer l'inventaire. Quand à vous monsieur Banedon nous allons prendre rendez-vous à Toran, vous m'expliquerez en détails votre histoire de ski à Kalte.


Dernière édition par youpi le Jeu 24 Nov 2011 - 18:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Demon Spawn
Demon Spawn
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 852
Age : 35
Localisation : Present Day... Present Time...
Loisirs : Lire de la fantasy, écouter du rock, cinéma, BD/manga...
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Jeu 22 Sep 2011 - 13:56

Le mythe rattrapé par la dure loi des chiffres... Mr. Green
Excellent ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elbakin.net/
youpi
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 707
Profession : Savant fou
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Jeu 22 Sep 2011 - 17:33

Tout le monde sait qu'après 50 couronnes LS n'arrive pas à gérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9440
Age : 45
Localisation : Loin, très loin...
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, seigneur des déserts et maître des intersections
Loisirs : Enjoy the silence
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Jeu 22 Sep 2011 - 17:37

- Coucou, les filles ! C'est moi, c'est RIMOAH... Qu'est-ce qui s'est passé ici ?
Le vénérable magicien du DESSI contemplait une scène innatendue : le grand salon du monastère était vidé de tous ses meubles en bois précieux, bibelots et objets de prix, tableaux de maître... On avait enlevé les tentures, les tapis d'orient et même les boiseries des murs et le parquet marqueté du sol. Seul au milieu de la pièce, assis sur une simple caisse, BANEDON sanglotait comme une malheureuse en bouchonnant un coin de sa robe.
- BANEDON ?
- Oh, RIMOAH, c'est affreux ! pleurnicha l'apollon au cheveux blond cendré. Ils ont tout pris ! Tout !
- Incroyable ! fît RIMOAH en venant s'asseoir auprès du magicien éploré. Mais comment ont-ils pu ? Qui était de garde cette nuit ?
- Regard Trouble et Oreille Dure...
- Ah oui, d'accord... Quelle audace, ces cambrioleurs, quand-même...
- Quels cambrioleurs ? Ce n'est pas un cambriolage, c'est ce type, le nouveau trésorier du Roi, PERCEPTOR ! Un barbare ! (snif)
RIMOAH leva les yeux au ciel :
- Vous l'avez cherché aussi... A force de rajouter des zéros sur les bons du trésor à faire signer au Roi sous prétexte qu'il est sénile et qu'il se rend compte de rien...
- Mais c'est vrai, il y voit plus rien !
- Peut-être, mais c'était de mauvais goût de lui offrir un chien d'aveugle pour son anniversaire...
BANEDON renifla :
- C'était de l'humour.
- Trés drôle... Bon, ma grande, arrête de jouer les pleureuses et réfléchissons.
Le magicien déploya élégament un carré de coton brodé et se moucha dans un bruit de trompe d'éléphant enrhumé. Il se recoiffa négligement avant de demander :
- Mais qu'allons-nous faire ?
- Et bien, d'abord, vous ne pouvez rester ici... Il faut retourner à la Cour.
- Ah non ! Retourner nous enfermer dans 1200 m2, non ! Ici, on est à l'aise, à la campagne, on respire le bon air... Pas question de retourner en ville.
- Ne sois pas ridicule, il faut trouver de l'or pour vous remettre en selle... C'est une image, BANEDON...
- De l'or, mais où ?! glapît le magicien, sa voix franchissant plusieurs degrés dans les aigüs. A cause de ce salaud, on se retrouve une main dedans le derr... Une main devant, une main derrière !
RIMOAH réfléchissait, les sourcils froncés en tournant en rond dans la pièce :
- Il y a vos parts dans l'HOMOSEXUALES DISCOTHECUS... Après tout, vous êtes associés avec DILATANAL, le gérant...
- Cette pétasse aux yeux fardés et à la bouche en cul de poule ? Il court après Loulou depuis toujours comme une lapine en chaleur !
- BANEDON, ne sois pas grossier, tu veux.
- Désolé, mais je dis ce que je pense ! Ce salaud de PERCEPTOR peut prendre mon or, il ne m'enlèvera pas ma liberté de penser !
RIMOAH se mît à marmonner dans sa barbe.
- Qu'est-ce que tu dis ?
- Non, rien... Ta dernière remarque me faisait penser à une chanson, j'sais pas pourquoi...

Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9440
Age : 45
Localisation : Loin, très loin...
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, seigneur des déserts et maître des intersections
Loisirs : Enjoy the silence
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Mar 27 Sep 2011 - 22:31

Les remparts du monastère semblaient tanguer sous les assauts furieux des pillards. Une horde de voleurs, brigands, pillards des collines et égorgeurs de grands chemins qui s'étaient alliés pour mettre le monastère KAÏ en coupe réglée. Les guetteurs, Vue Trouble et Esprit Endormi n'avaient rien vu venir et une tempête de feu et d'acier avait déferlé sur les imposantes murailles dès l'aube, sous une grêle de traits meurtriers. Sur le chemin de ronde, Gourde Maladroite et Bras Cassé se replièrent, poudreux et sanglants. Au même moment, LS et BANEDON arrivèrent enfin sur les remparts, les yeux rougis comme ceux d'un lapin ayant la mixomatose.
- Enfin, vous voilà ! s'écria Bras Cassé. Mais qu'est-ce que vous faisiez Grand Maître ?
- Ben, j'étais au petit coin, ça arrive... On a raté quelque chose ?
Pour toute réponse, une haute tour d'assaut montée sur roues, plaquée de boucliers et tirée par des boeufs émergea des profondeurs de la forêt, cinquante guerriers tapis à son sommet.
- Il nous faut le Glaive de Sommer, Grand Maître ! C'est le seul moyen de les repousser !
- Euh... Faut que je me rapelle où je l'ai rangé...
De retour dans ses appartements, LS ouvrît un grand coffre de cèdre clouté d'ivoire dans lequel il se mît à fouiller.
- Un guide des meilleures tables des pays de la Storn... Un caftan vassagonien brodé de strass... Un porte-clefs en argent de Duadon... Non, c'est pas ça... Une chope à bière en étain de Bor... Ah, tiens, ma couronne de lauriers offerte par le Grand Electeur de Palmyrion, elle était là...
- Alors, ça vient, bordel ?!
- Oui, oui, une minute...
La tour fût finalement repoussée, grâce à la vaillance des nobles disciples KAÏ (aidés par une ornière du chemin qui brisa une des roues de l'engin, le faisant tanguer de droite à gauche pendant une minute avant de s'écraser au pied des remparts)...
Les hordes sauvages continuant à déferler sur le monastère, décision fût prise d'utiliser la Nef du Ciel de BANEDON pour bombarder les positions adverses. LS et son ami embarquèrent au moment où NOLRIM opérait les derniers réglages.
- Attention... Tenez-vous prêts... Décollage !
Cric, crack, boum, zing... Pschiiiiiit...
- Qu'est-ce que c'est que ce bordel, NOLRIM ?
- Euh, ça doit être la courroie de transmission... Attendez, ça va revenir...
- Bon, laissons tomber, j'ai une autre idée, venez avec moi, fît LS.
Caché derrière les crénaux des remparts, BANEDON observa avec méfiance les préparatifs :
- Loulou, t'es sûr de ton coup ? Des frondes chargées avec du cristal explosif ?
- Sois pas défaitiste, ça va marcher... Viseur Faussé, Myopie Avérée, prêts ?
- Prêts, Grand Maître !
La fronde de LS tournoya en sifflant autour de sa tête et le projectile jaillit... en sens inverse... Le cristal explosif atteignît la Tour des Invités, la déflagration fît s'effondrer la moitié du mur, laissant apparaître un RIMOAH en chemise et bonnet de nuit à pompon, brusquement réveillé dans son lit à baldaquin au milieu des gravats et de la fumée :
- Hé, mais ça va pas non ! J'ai rien fait moi !
LS afficha un air inquiet en voyant les hordes de pillards s'apprêtant à un nouvel assaut :
- Il faut trouver une solution ! BANEDON ?
- Excusez-moi, j'ai ma cystite qui me reprend, faut que j'aille faire pipi...
- Et si on les achetait ? proposa Trouillard Maladif.
- Jamais ! Plutôt crever ! s'insurgea Avare Sordide, le trésorier du monastère.
LS poussa un soupir :
- Je regrette le temps où les choses étaient plus simples... Il y avait moi et les Maîtres des Ténèbres et c'était tout...
Revenir en haut Aller en bas
youpi
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 707
Profession : Savant fou
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Mer 28 Sep 2011 - 2:21

Mauvaise passe

Minuit, l’heure où tous les gens honnêtes d'Holmgard dorment d'un sommeil tranquille. Dans les bas-fonds, errent deux écorchés vifs en quête de quelques pièces pour leur subsistance. Les récents évènements au monastère les ayant incités à agir vite.

Ban : Tu crois que c’est une bonne idée, je le sens pas trop cette endroit.

LS : Je t’assure, il a toujours des caves pour payer 10 couronnes pour avoir leur chemin, je le sais, je…

Ban : Tu l’as déjà fait…

LS : Oui mais c’était y a longtemps, au Magador, je n’avais pas choix, c’est tout pourri là-bas.

Ban : Pas grave, en attendant la ruelle est bien sombre.

LS : Les gens sont rarement perdu de jour, et dans une foule il y toujours une andouille pour renseigner gratuitement.

Ban : Si on allait dans la grande rue, je me sentirai plus rassuré.

LS : Attends, un pigeon arrive, tu y vas, j’y vais?

Ban : Non, sans façon, je te le laisse.

LS : Salut, ça va on peut vous renseigner?

Poivrot : QUOI, T’AS A BOIRE, DONNE MOI A BOIRE.

LS : Non c'est des renseignements.

Poivrot: VOLEUR, CASSE TOI, J'VAIS T'ECLATER.

L'ivrogne commence à agiter les bras dans tous les sens, Loup Solitaire à bout de nerfs lui règle son compte d’une manchette bien placée.

Ban : Mais regarde quelle brute tu es, il n'avait pas tous ses sens, le pauvre homme. Tu n'es vraiment pas psychologue, laisse-moi faire.

Quelques minutes plus tard, deux individus entrent dans la ruelle. Banedon s’avance tandis que Loup Solitaire se tient en retrait.

Ban : Bonsoir messieurs, vous semblez perdu, je peux vous aider?

Homme1 : On se connait non, votre tête me dit quelque chose?

Ban : Non je ne pense pas.

Homme2 : Si, on t’a déjà vu au Byblos petit fumier; en train de massacrer nos potes avec le mec en collants verts.

Homme1 : Ce soir t'es seul mauviette, tu vas crever.

Joignant la parole au geste, Les deux hommes sortent leurs dagues et se jettent sur Banedon

Ban : AUX SECOURS.

Une fraction de seconde plus tard les deux hommes s'effondrent, les tripes à l’air dans un gargouillis pathétique. Loup solitaire ayant joué de l'épée entre temps.

LS : Ça commence à m’énerver, on a rien ramassé à part des ennuis. Je crois qu’on va rentrer. Ah ben manquait plus que ça, voilà qu’il pleut.

Loup solitaire et Banedon courent s’abriter un peu plus loin sous un porche au coin d’une rue et s'abritent quelque temps des éléments déchaînés. Dans le lointain, le claquement de sabots résonne sur les pavés. Un carrosse Noir et doré tiré par quatre chevaux à la robe corbeau s’approche d’eux. Un rideau de velours mauve s’entrouvre légèrement et laisse apparaitre une élégante main gantée. Celle-ci leur fait signe d’approcher.

LS : Un petit renseignement?

L'inconnue : Tu viens chez moi?

LS : C’est gentil mais on ne voudrait pas déranger.

Ban : Faut pas se fier aux apparences, si on attend ici seuls dans la nuit ce n’est pas pour ce que vous croyez.

L’inconnue : Vraiment, même pas à 100 couronnes.

La main gantée fait balancer autour de son doigt la bourse contenant cette somme rondelette.

LS (à Banedon): Vu comme on est dans la mouise je ne sais pas si on peut refuser.

Ban : Ce n’est quand même pas très prudent de monter avec des inconnues.

LS : 100 c’est un peu juste non, à 150 on monte.

L'inconnue : Penses-tu vraiment être en position de négocier mon mignon, montes et nous verrons.

Loup solitaire et Banedon entrent prudemment dans le carrosse, un sourire crispé, faussement sympathique sur leurs visages.  Le claquement des portes suivit d’un bruit de verrou sinistre leur indique qu’ils ne pourront plus sortir. Face à eux deux  jeunes femmes masquées les dévisagent en pouffant de rire. La première, celle aux mains gantées, porte un masque de chat et une grande robe de fourrure blanche. La seconde aux cheveux courts porte une étrange combinaison de cuir agrémentée de chaines. Un masque de fer brut cachant le haut de son visage. Ces lèvres rouges sang laissant entrevoir un sourire carnassier qui ne dit rien de bon.

Dame blanche : Lequel veux-tu?

Dame de fer : Je prends la magicienne aux cheveux blonds cendrés.

D’un geste vif, elle lui enserre le cou avec la lanière de son fouet et le rapproche violemment de sa bouche dangereusement chargée d'un désir cannibale.


***********

LS : Tu me dois 150 couronnes.

Coryenne : Prétentieux, 110.

LS : Tu me tues là, allez 130.

Coryenne : Ok pour 120. En tous cas je remarque que quand tu es motivé c’est tout de suite plus agréable.

LS : Je suis un peu inquiet pour Banedon, ils ont hurlé toute la nuit, c’était trop bizarre.

Coryenne : A mon avis tu ne devrais pas, je suis sûr qu'Alyss et lui se sont bien amusés.

LS : Vu les grognements je ne sais pas, les Ghagrim du Darnag avaient les mêmes.

Coryenne : Après son passage à Dazganon, elle a appris plein de nouveaux trucs. Se serait dommage de tout garder pour elle. Allez viens déjeuner.

Les quatre amis sont attablés dans la petite salle à manger de l'hôtel particulier de Coryenne.

LS : Tu as bien dormis.

Ban : Pas beaucoup mais ça va.

LS : Tu as de la chance, les marques de morsures ne se voient presque pas.

Ban : Oui par contre mes poignets et mes chevilles par contre sont un peu douloureux.

Alyss : C’est une question d’habitude tu verras. Oh, écoutez c'est les nouvelles, le crieur public est arrivé sur la place.

Coryenne : Il y a un psychopathe qui rode dans le quartier! Qu’Ishir et Kai nous protègent, ils ont trouvés deux types atrocement mutilés. C'est vraiment effrayant, il faudra peut-être arrêter nos virées nocturnes.

LS : C’est fou, chaque fois que je viens à Holmgard on y croise des tarés, vive la campagne. Encore que, en ce moment elle est mal fréquentée aussi. Merci pour cette charmante sauterie, mais là on doit y aller.  On a la plonge à faire à l’auberge du Rat crevé.

Coryenne (avec un sourire faux cul): Au fait Loulou, tu lui dois encore combien au Perceptor? Enfin cela ne me regarde pas, mais si tu as besoin de quelque chose tu sais ou me trouver.


Dernière édition par youpi le Sam 21 Déc 2013 - 17:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Demon Spawn
Demon Spawn
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 852
Age : 35
Localisation : Present Day... Present Time...
Loisirs : Lire de la fantasy, écouter du rock, cinéma, BD/manga...
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Mer 28 Sep 2011 - 13:21

Ca s'appelle donner de sa personne ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elbakin.net/
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9440
Age : 45
Localisation : Loin, très loin...
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, seigneur des déserts et maître des intersections
Loisirs : Enjoy the silence
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Dim 9 Oct 2011 - 17:28

Il y avait un monde fou à l'Homosexuales Discothécus ce soir-là. Gardes du palais en goguette, gladiateurs en permission, portefaix et dockers du port au corps solide et bronzé, jeunes éphèbes poudrés et précieux qui gloussaient en admirant le déhanchement des danseurs, nobles personnages incognito derrière leur masque emplumé... Tous se mêlaient, dansaient et bavardaient joyeusement sous les lumières mouvantes des lampes de verre coloré de Durenor. Pourtant, à l'écart de cette foule joyeuse, BANEDON se tenait en retrait, dans l'ombre d'une alcôve, sirotant d'un air morose son cocktail "bière de Bor-lampsur-larnuma" 0%. Il s'était pourtant bien apprêté, avec sa robe-tunique de soie bleu céleste pailletée et le bandeau de satin mauve rejetant en arrière ses longs cheveux blond cendré. Pourtant, il affichait une mine renfrognée, insensible aux oeillades appuyées d'un gladiateur slovien torse nu et velu sous son harnais de cuir clouté.
- Ben alors mon p'tit chat... T'en fais une tête...
BANEDON leva un oeil morose sur DILATANAL, le patron (la patronne ?) qui arrivait sur lui, toutes voiles dehors.
- Excuse-moi, je n'ai pas la tête à m'amuser ce soir...
- Je vois bien... Pas comme Loulou en tous cas...
D'un gracieux mouvement de double menton, le patron désignait un Loup Solitaire déchaîné sur la piste de danse, ondulant langoureusement au son des cithares et mandolines contre un grand gaillard vêtu d'une tunique marquée "Ecce Homo".
- Alors ma grande, qu'est-ce qui se passe ?
- On a des problèmes... C'est cet enfoiré de PERCEPTOR qui nous a dépouillé... On n'a plus une couronne...
- Je veux bien te croire... Celui-là, partout où y passe... Mais bon ! Je pourrais peut-être vous aider.
Le magicien jeta un regard méfiant à son interlocuteur :
- Comment ça ?
- Ben, je pourrais vous racheter vos parts de la boîte... A mes conditions bien sûr, continua-t-il avec un regard gourmand.
- T'as pris mon cul pour une tirelire ?
- Mais pas toi, idiote ! Par contre, ton Loulou... Un Suprême Grand Maître, ça ferait bien sur mon tableau de chasse... Attends, je reviens... Réfléchis en attendant.
Avec un petit rire perlé, DILATANAL alla saluer le chef de la police royale qui venait d'arriver, ôtant le capuchon de son manteau de laine noire. BANEDON continua à siroter son verre. De l'autre côté de la salle, le gladiateur de tout à l'heure le dévisageait en arrondissant sa bouche autour de sa paille de manière suggestive... Il se décida à passer à l'attaque au moment où l'orchestre entamait "Ayam ouat ayam", une chanson vassagonienne trés appréciée de la clientèle.
- Bonsoir... Fait chaud, hein ? cria-t-il pour dominer le vacarme ambiant.
BANEDON gromella une réponse, semblant dire que c'est pas difficile d'avoir chaud dans une cave bondée de plus de 150 mâles en chaleur...
- T'as l'air tout triste...
- Ben, tu vois, mon copain et moi, on s'est récement fait baiser...
- Bon, ben, y a pas de quoi en faire un drame...
- Oui, mais dans les grandes largeurs, tu vois... Ce salaud nous est passé dessus et on a plus un actif...
- Ah oui, évidement... Mais bon, passif, c'est pas mal aussi...
- C'est pas évident... On a les bourses vides maintenant...
- Ah, d'accord...
- Du coup, je suis à la recherche du moindre écu...
- Bah, tu sais, si tu cherches un cul... Ici, ça peut se trouver (long battement de cils).
- Vrai ? Tu pourrais m'en filer ?
- Euh... T'es direct, toi... Mais oui, si tu veux.
- C'est vraiment sympa de ta part. Mais je t'avertis, j'ai de gros besoins, j'suis raide.
- C'est pas un problème... Tu reprends un verre ou on y va maintenant ?
- Je préfère qu'on y aille, il y a une de ces queues au bar...
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Demon Spawn
Demon Spawn
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 852
Age : 35
Localisation : Present Day... Present Time...
Loisirs : Lire de la fantasy, écouter du rock, cinéma, BD/manga...
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Dim 9 Oct 2011 - 18:02

Pour la suite des ébats pardon des débats de Banedon et son ami, c'est ici :
http://www.la-taverne-des-aventuriers.com/t1831-ldvelhs-erotiques-et-si-affinites

lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elbakin.net/
youpi
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 707
Profession : Savant fou
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Lun 17 Oct 2011 - 4:50

Golf war 3



Samedi matin, c’est une belle journée qui commence au monastère. Loup Solitaire et Banedon lisent les nouvelles (notamment les offres d’emplois) sur la terrasse ensoleillée en sirotant de grands bols de Jalla accompagnés de croustillantes tartines beurrées.

Par contre ailleurs c’est pas terrible. Gnaag, Cadak et Keekataag sont de corvée de chiottes.

Tzor : Allez bande de minables, on étale la crasse et plus vite que ça.



Naar : Salut bande de looser, ça boum.



Gnaag (qui fayote) : formidable votre cosmossitude. Mais dites-moi auriez-vous changé de coiffure.

Naar : Raté, j’ai juste laissé pousser mon nez, j’en avais marre que tous les morveux du coin me prennent pour Barbapapa.

Gnaag : Quelle brillante idée, oh Grand Maître Suprême…BAF

Naar : On peut dire que tu l’as pas volé celle-là. Bon trêve de plaisanteries, regardez ce que j’ai négocié au marché aux puces hier.

LES LEGENDAIRES BATONS DU TIGRE EN BOIS

Naar : J’ai eut un super deal avec le set, les balles personnalisées sont offertes. Ça m’a coûté un bras, enfin je m’en fou j’en ai pleins. Aaaahhhaahhah.

Le gars qui me les a vendus m’a assuré, avec un gourdin comme ça tu tires dans n’importe quel trou. Enfin, le pauvre, après son accident de carrosse et son divorce, il avait autre chose à faire que jouer, tant mieux pour nous.

Keekataag : Mé pou koi fer baton.

Naar : Allez faites un effort, essayez de deviner.

Gnaag : Faire un feu, construire une cabane ?

Cadak : Jardiner, planter des piquets ?

Keekataag (tout content) : Défoncer Gnaag avec fer 7.

Naar : OUI, super idée. On va le faire si tu veux mais pas tout de suite. Bon suivez-moi, vous allez comprendre.

Naar et sa clique se dirigent vers la minuscule porte d’ombre puis il distribue les bâtons à ses champions et aux créatures à proximités. Un convoi de monstrueuses créatures déverse à leurs pieds un chargement de millions de petites balles blanches délicatement annotées `Nique le Kaï`.

Naar : Elles sont jolies, en plus je les ai maudites pour qu’elles soient auto directionnelles, la grande classe quoi.

Naar (s’arrêtant pointant de son bâton la porte d’ombre) : Au boulot et que ça saute. Bourrez-moi cette porte d’ombre, feu à volonté. DANS TA GUEULE LOUP SOLITAIRE. DANS TA GUEULE.



Pendant ce temps au monastère.

Banedon : Tiens des grêlons, attention.

Loup solitaire : Mon Jalla, y en a plein partout, en plus mon bol préféré est cassé.

Banedon : Ils sont énormes, Ouch. Aïe, ça empire on dirait. Tiens ils sont dédicacés.

Loup Solitaires (Sous la table): Ça faisait longtemps, il commençait à me manquer.

Banedon (sous la table) : Qu’est-ce qu’on fait.

Loup Solitaire : On attend, il finira bien par se lasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9440
Age : 45
Localisation : Loin, très loin...
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, seigneur des déserts et maître des intersections
Loisirs : Enjoy the silence
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Jeu 20 Oct 2011 - 22:28

Il faisait un soleil radieux en ce début d'après-midi. BANEDON, son gros bouquet de fleurs des champs sous le bras, remontait vers le monastère en chantonnant :
- Un jour, mon prince viendra... lalala...
De la plus charmante humeur, le magicien traversa la cour, longea le bâtiment principal pour rejoindre la Tour du Soleil et les appartements privés. Quand il entra dans le salon, LS et RIMOAH étaient en train de s'occuper du bébé. BANEDON traversa la pièce pour aller mettre ses fleurs dans un vase :
- Bonjour Loulou... bonjour RIMOAH... bonjour bébé...
??????????????????
Stupéfait, abasourdi, le magicien se retourna vers le divan où étaient assis les deux autres. Non, il n'avait pas d'hallucinations, impossible de se méprendre sur le truc rose et fripé qui gigotait dans les bras maladroits de LS.
- Mais... mais qu'est-ce que c'est que ça ? Ne me dîtes pas que c'est un enfant ?
- Tu vois, je te l'avais dit, il est con par moments, murmura RIMOAH au Suprême Grand Maître avant de répondre : Pas la peine qu'on te le dise, tu le vois bien, non ?
- Mais... mais d'où sort ce... ce truc ?
- Ben, ce matin, Vue Trouble et Oreille Ensablée nous ont averti qu'une bande de glocks avait attaqué un village près de la frontière. Nous sommes aussitôt partis pour venir en aide à ces pauvres villageois, mais notre guide, Chien d'Aveugle, s'est trompé de chemin et on a perdu trop de temps. Enfin, bref ! Lorsque nous sommes arrivés, les glocks avaient fui, ne laissant que des ruines fumantes et des cadavres. Alors que nous explorions les ruines à la recherche de survivants, Porte Scoumoune a découvert ce pauvre orphelin près du cadavre de ses parents...
Avec horreur, BANEDON contemplait le petit bonhomme qui babillait des mots incompréhensibles en faisant des bulles, tout en mordillant la grosse chevalière en or que LS portait à l'annulaire. Puis soudain, le bébé se mît à pousser une série de hurlements stridents et sur les remparts, les guetteurs bondirent sur leurs pieds, empoignant leurs armes, jetant un regard angoissé vers les monts Durncrag. Fouine Vicieuse et Rat Crevé entrèrent précipitament dans la pièce :
- Suprême Grand Maître, tu es blessé ?
- Oui, c'était quoi ce cri horrible ?
- C'est bon, vous pouvez nous laisser... Bon, il arrête pas... Il doit avoir faim...
- Il reste du canard à la graisse d'ours et des tripes de Gourgaz au miel du déjeuner... proposa RIMOAH.
- Non, non, un bébé ça boit du lait je crois... BANEDON, va voir à l'étable...
- Si tu crois que je vais aller traire une vache, tu te fourres le doigt dans l'oeil jusqu'à l'omoplate !
Au même moment, le bébé poussa un hurlement à fendre une montagne.
En gromellant des bordées de jurons, BANEDON descendît à l'étable, un seau dans une main, un tabouret dans l'autre.
- Bon, comment ça marche ce truc ? grogna le magicien une fois assis et retroussant ses larges manches de satin bleu, cherchant maladroitement le lourd pis de ses doigts bagués.
- Salut à toi, Seigneur, fît le métayer en passant, ôtant son chapeau de paille... Que fais-tu ?
- A ton avis ? J'essaie de traire cette foutue vache...
- Euh, ça c'est Baltazar le taureau, Seigneur... La vache est dans le box suivant...
Dans le grand salon, le bébé continuait à hurler à faire trembler les vitres. Arrivant aux nouvelles, la baronne CORYENNE prît les choses en main :
- Donnez-moi cet enfant, bande de barbares... C'est d'une présence féminine dont il a besoin... hein, mon bébé ? Gouzi, gouzi...
Pour toute réponse, le bébé eut un large sourire avant que ne retentisse un bruit tonitruant suivi de l'odeur désolante d'une dhiarée soudaine...
- RIMOAH, viens m'aider au lieu de rire, gromella la baronne. Ah, BANEDON, enfin, tu en as mis du temps...
Titubant et contusionné, les vêtements en lambeaux, les cheveux hérissés et le corps marqué de coups de sabots et de cornes, le magicien tendît maladroitement son seau. CORYENNE secoua la tête :
- Il ne va pas boire au seau... Vous n'avez pas une paire de vieilles tétines ?
RIMOAH jeta un regard au décolleté fané de la baronne et se mordît la lèvre au sang pour se taire...
LS revenait avec une cuvette remplie d'eau chaude, des éponges et des linges propres :
- Il faudrait le changer avant... BANEDON, viens m'aider...
- Mais... mais c'est de la merde !
- Arrête de faire ta chochotte et passe-moi l'éponge...
- Par ISHIR, comment un truc aussi petit peut contenir autant de m... Et ça pue en plus, on se croirait dans le Danarg...
- Arrête de râler, tu veux... Là... Tiens-moi l'épingle...
- AÏE !
- Qu'est-ce que tu peux être maladroit... Voilà !
LS brandissait triomphalement le bébé qui gigotait joyeusement, les fesses sanglées d'une épaisse et incongrue couche de satin mauve brodé d'étoiles et de soleils au fil d'or.
- Mais... mais... c'est ma tunique d'été !
- Désolé, j'ai pris ce que j'ai trouvé... Oh, regardez, il s'est endormi.
En effet, le bébé s'était endormi dans les bras robustes du Suprême Grand Maître. Ce dernier se tourna vers RIMOAH :
- RIMOAH, tu es plus qu'un ami ou un fidèle conseiller, tu es mon père, tu le sais...
- Et alors ?
- Tu veux bien être le parrain ?


Revenir en haut Aller en bas
youpi
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 707
Profession : Savant fou
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Sam 22 Oct 2011 - 3:31

Comme c'est émouvant cela m'a presque arraché une larme Laughing , presque.


Cuisine métaphysique

Après le cours de magie de Banedon les sections des grands maîtres Kaï Faucon de lune et Pierre de feu sont dans la cuisine en train de préparer le repas et installent la table dans le réfectoire. Le jeune Bras d’Honneur, un des plus brillants disciples de l’ordre, prépare le plat principal tout en discutant avec Banedon. Celui-ci lui pose des questions vachement compliquées.

Banedon – As-tu jamais volé, Bras d’honneur?

Bras D’honneur – Non, Seigneur Banedon.

Ban– As-tu jamais menti ?

BrasD – Pas, si je peux l’éviter.

Ban – As-tu jamais déshonoré les dieux ?

BrasD – Non, Maître de magie.

Ban – Te refrènes-tu de ces vices par respect des vertus morales ?

BrasD–Oui, mais non, enfin je ne comprends pas bien la question.

Ban (essayant de simplifier) – Manges-tu des huîtres ?

BrasD – Lorsque j'en ai, Maître.

Ban – Manges-tu des escargots ?

BrasD – Non.

Ban – Considères-tu que c'est moral de manger des huîtres et immoral de manger des escargots ?

BrasD – Non Maître.

Ban – Bien sûr que non. Tout est une question de goût, n'est-ce pas ?

BrasD – Oui, sans doute.

Ban – Et le goût n'est pas semblable à l'appétit et donc n'a aucun rapport avec la moralité, n'est-ce pas ?

BrasD – Cela pourrait sans doute se discuter, maître de magie.

Ban – Pour satisfaire mes goûts... il me faut des huîtres et des escargots. Là, mon garçon, c'est la magie ! La puissante, la majestueuse. Nul ne peut résister à la magie, et moins encore un jeune garçon. Il faut la servir, courber la tête devant elle.

Faucon De Lune (qui avait suivi une partie de la conversation): Enfin bon n’exagère pas trop non plus, ce n’est pas parce qu'à la guilde de Toran y vous font bouffer ces saletés que t'es trop puissant. Nous aussi on est entrainé à la survie.

Ban : J'ai peur que l'on ne se soit pas compris.

Pierre de feu : Et alors, y veut quoi le professeur de magie? Y s’la pète un peu trop, au lieu de raconter des conneries aide nous à mettre la table.

Ban : En fait il s'agissait d'une métaphore.

FDL : Méta fort, méta fort, nous aussi on est méta fort, pas vrai les gars.

Les Kai : Oui chef, ça c'est vrai chef.

Pierre de feu : Tu nous lance un défi Banedon, tu nous crois incapable de résister à des cochonneries pareilles. Pas de problèmes, tu as choisi les armes, nous choisirons la punition. Approchez tous, (un cercle se forme) Bras d’honneur et Banedon vont s'affronter autours de cette table. Le perdant sera jeté du haut des créneaux dans les douves. Allez chercher, les huîtres et les escargots.

Très vite une cinquantaine de Kaï vociférant entourent Bras d’honneur et Banedon qui s'affrontent dans un concours de ‘dégustation’ d'huitres et d'escargots crus. Banedon semble dégouté, mais très vite, les hurlements inamicaux et les bourrades viriles l'incitent à manger. La peur de se faire lyncher surpassant sa répulsion pour les plats présentés. Il commence et nettoie consciencieusement avec sa fourchette et son couteau les bestioles dans son assiette.
Bras d’honneur lui a choisi une autre méthode, il les croque avec la coquille espérant que le croustillant fasse passer le tout.

FDL : Vas-y Bras d’honneur, on va lui montrer que les Kaï sont les plus fort.

Kaï : OUAIIIIII, HOURRA, CONTINU.

Un Kaï perdu dans la foule: Fait péter les oursins et les poulpes.

Pierre de feu : Bonne idée, tu vas l'écraser montrons lui que quel bois on se chauffe.

FDL et ses disciples : OhéOHéOhé, Ohéohé, LES OURSINS, LE POULPE, LES OURSINS, LE POULPE.

Finalement, après quelques minutes Bras d’honneur attaque les oursins gardant la stratégie qui lui a si bien réussi jusqu’à présent. Banedon commence à donner des signes de faiblesse. Il approche sa main du poulpe, le saisi d’un geste hésitant. Le tentacule visqueux et froid s’enroule autour de son bras. Banedon sent son corps l’abandonner, il s’effondre dans une inconscience salvatrice, la face dans son assiette pleine d’oursins. Il n’assistera pas à la liesse des Maitres Kai victorieux, enfin c’est mieux pour lui…

Le lendemain au conseil des ministres a Holmgard.

Ministre: Bon la séance peut commencer, je regrette que le maître de guilde Banedon soit absent nous aurions eu besoin de lui.

Loup Solitaire : Il a été victimes d'une attaque de fruits de mers assez virulente, il est couvert de pustules verts et bleus, il serait souhaitable d'interdire la pêche à pieds sur tout le littorale.

Ministre : Effectivement, d’un autre coté plus personne ne pêche par cette chaleur, c’était très imprudent de sa part. Quoi qu’il en soit ce sera fait.

LS : J'ajouterais votre excellence que je soupçonne Naar et les Cénériens dans cette affaire vu la façon dont il est atteint, c'est inquiétant. Dès demain, j’enverrai des patrouilles en bord de mer vérifier les tavernes, auberges et autres brasseries voir si l’édit est respecté. Si vous voulez on commence à Port Gros, près de votre villa.

Ministre : Excellente idée, si en plus la section de guerrières à fortes p... personnalités du grand Maître Faucon De Lune pouvait nous sécuriser j’en serais ravi. Vous faut-il de l’équipement.

LS : Nous aurions besoins de serviettes, de parasols, de ballons et de maillots en nombres suffisants pour les recherches en bord de mer et bien sûr de paniers pour transporter le ravitaillement. Peut-être aussi quelques sous pour les frais.

Ministre : Bon, je vous signe un blanc-seing, vous prendrez ce que bon vous semble au trésor royal. Tout le monde est d’accord? Approuvé. La séance est levée, on va boire un pot maintenant, c’est la maison qui offre.


Comment ca j'ai copié, non même pas vrai, ou alors à l'insu de mon plein grès


Dernière édition par youpi le Jeu 10 Nov 2011 - 18:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
oorgan
Poète Disparu
Poète Disparu
avatar

Masculin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 2165
Age : 20
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Sam 22 Oct 2011 - 16:41

Toujours aussi hilarant Plié de rire
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13267
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Sam 22 Oct 2011 - 17:05

youpi a écrit:
Ban (essayant de simplifier) – Manges-tu des huîtres ?

BrasD – Lorsque j'en ai, Maître.

Ban – Manges-tu des escargots ?

BrasD – Non.

Ban – Considères-tu que c'est moral de manger des huîtres et immoral de manger des escargots ?

BrasD – Non Maître.

Ban – Bien sûr que non. Tout est une question de goût, n'est-ce pas ?

BrasD – Oui, sans doute.

Ban – Et le goût n'est pas semblable à l'appétit et donc n'a aucun rapport avec la moralité, n'est-ce pas ?



Enorme ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
youpi
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 707
Profession : Savant fou
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Sam 22 Oct 2011 - 18:08

C'est le drame des remake, ou comment transformer un chef d'oeuvre en bouse immonde. Je plains les grands auteurs, tot ou tard ils y passent tous. Vie de merde
Revenir en haut Aller en bas
Oiseau
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Rat
Nombre de messages : 1614
Age : 44
Localisation : Xhoromag
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Dim 23 Oct 2011 - 22:13

Vu sur le site du Grimoire :



lol, b00bs
Revenir en haut Aller en bas
http://www.xhoromag.com
youpi
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 707
Profession : Savant fou
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Lun 24 Oct 2011 - 3:49

Au moins on comprend pourquoi Loulou passe son temps à hurler à la lune.
Revenir en haut Aller en bas
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 1797
Age : 43
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Lun 24 Oct 2011 - 7:24

youpi a écrit:


Le lendemain au conseil des ministres a Holmgard.

Ministre: Bon la séance peut commencer, je regrette que le maître de guilde Banedon soit absent nous aurions eu besoin de lui.

Loup Solitaire : Il a été victimes d'une attaque de fruits de mers assez virulente, il est couvert de pustules verts et bleus, il serait souhaitable d'interdire la pêche à pieds sur tout le littorale.

Ministre : Effectivement, d’un autre coté plus personne ne pêche par cette chaleur, c’était très imprudent de sa part. Quoi qu’il en soit ce sera fait.

LS : J'ajouterais votre excellence que je soupçonne Naar et les Cénériens dans cette affaire vu la façon dont il est atteint, c'est inquiétant. Dès demain, j’enverrai des patrouilles en bord de mer vérifier les tavernes, auberges et autres brasseries voir si l’édit est respecté. Si vous voulez on commence à Port Gros, près de votre villa.

Ministre : Excellente idée, si en plus la section de guerrières à fortes p... personnalités du grand Maître Faucon De Lune pouvait nous sécuriser j’en serais ravi. Vous faut-il de l’équipement.

LS : Nous aurions besoins de serviettes, de parasols, de ballons et de maillots en nombres suffisants pour les recherches en bord de mer et bien sûr de paniers pour transporter le ravitaillement. Peut-être aussi quelques sous pour les frais.

Ministre : Bon, je vous signe un blanc-seing, vous prendrez ce que bon vous semble au trésor royal. Tout le monde est d’accord? Approuvé. La séance est levée, on va boire un pot maintenant, c’est la maison qui offre.

> On croirait une séance ordinaire à l'Elysée tous les mercredis matins... lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
oorgan
Poète Disparu
Poète Disparu
avatar

Masculin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 2165
Age : 20
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Lun 24 Oct 2011 - 12:19

Oiseau a écrit:
Vu sur le site du Grimoire :



lol, b00bs
Ca me rappelle une question que je me pose depuis quelques temps : les kaïs font-ils voeu de Chasteté ?
Revenir en haut Aller en bas
youpi
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 707
Profession : Savant fou
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Jeu 27 Oct 2011 - 4:10

Histoires parallèles


LS : Je suis sûr que c’est jouable.

Ban : Mais c’est dangereux, c’est bien gardé. En plus on risque un gros incident diplomatique.

LS : Tu rigole, cambrioler le Zakhan est à la portée du premier maître Kaï venu. Allez, rappels toi la, Vassagonnie, Haakon et le livre du magnakaï. Encore mieux nous n’attaquerons pas les coffres mais les appartements du Zakhan là où le pognon est le plus concentré. Où veux-tu aller sinon.

Après un instant de réflexion Banedon se tourne vers son ami

Ban : Connais-tu la théorie des univers parallèles.

LS : Les portes d’ombres.

Ban : Pas tout à fait, d’après le grand mage Désastre d'Or il existerait plusieurs Magnamund en plus du notre. Des réalités similaires mais différentes.

LS : Ça me fait une belle jambe.

Ban : Il suffirait donc de cambrioler le Zakhan là-bas, dans un autre Magnamund, et de revenir dépenser l'argent ici.

LS : Ce serait donc le bazar là-bas mais pas chez nous. C'est formidable comment fait-on.

Ban : D'après les équations popularisées par ses acolytes Iga et Grichkor, il suffirait de se placer au milieu d'un maelstrom et d'y incanter les matrices de la théorie circonférentielle. En plus c’est une fonction réflexive par isométrie, on peut donc rentrer chez nous aussi de la même façon.

LS : Bon ben on fait ça alors.

************


Coryenne : Tu ramèneras quelque chose pour bébé. J’aimerais bien des faïences en terre cuite si tu en trouves pour stocker les épices, tu y penseras.

LS : Promis, Allez dépêchons, on embarque. Banedon?

Ban : Présent!

LS : Faucon de Lune?

Faucon De Lune : Vous êtes sûr que je dois venir, je le sens pas.

Rimoah : Amusez-vous bien.

Cory : Ne leur donne pas de mauvaises idées. Avec les marins c’est une femme dans chaque port.

Alyss : Et un porc dans chaque homme.

Rimoah : Pas grave, ne dit-on pas Toute des cochonnes.

Alyss : Sauf que quand c’est un homme qui le dit c’est un sale macho rétrograde.

Porté par de puissants vents magiques la barque de pêcheur s'éloigne à vive allure. Laissant femmes, enfants et amis du le rivage agitant leurs mouchoirs. Le cœur serré d’angoisse de voir disparaitre les trois vaillants navigateurs.

Cory : Qu'allons-nous faire en attendant, cela risque d'être moins animé.

Alyss : Il a une soirée Chair et métal au Bondage-Bar, on y va?

Cory : Pas cette fois, j’ai des bavoirs à broder.

Rimoah : Moi je veux bien y aller au Bar.

Alyss : Je crois que je vais broder aussi.


***********

Etrangement le passage d’un univers à un autre se passe bien, le maelstrom prévu est bien au rendez-vous. Hormis un haut le cœur généralisé dû à la rotation dans le tourbillon, les calculs de Banedon amènent nos aventuriers dans un autre Magnamund. Après quelques heures de navigations à haute vitesse leur barque arrive dans le port de Barrakesh protégé par une bulle de furtivité. Les voilà prêt pour monter à l’assaut du palais.

LS : Enfilez ça, se sont vos tenues de pénétration nocturne.

Ban : Tu prépares tes plans avec Dilatanal maintenant?

LS : Non, c'est juste un terme technique c’est tout.

FDL : Je ne veux pas mettre cette tenue ridicule.

Ban : Des justaucorps moulants c’est très seyant. On peut bouger librement tout en étant maintenu fermement.

LS : Dans le premier ordre, avant les années 80 (5080) les leggings, collant et justaucorps étaient standards dans l’uniforme. En plus la couleur sombre est très sobre.

FDL : Si y a un témoin je le liquide.

LS : Si tu veux, mais fait gaffe tu pourrais tomber sur toi.

Après une courte négociation Faucon de Lune enfile enfin son justaucorps. Le commando se dirige vers son objectif, trois ombres se faufilent sur les toits de Barrakesh en direction du palais du Zakhan dans un silence relatif. En effet durant cette traversée sans histoire Banedon chantonne pour tromper son ennui.

Ban: Mecs d'aujourd'hui
Enfants de la forme
Nous aimons rire et danser
Vienne minuit
Quand d'autres s'endorment
Nous devenons pour la nuit
Trois vives panthères
Qui en un éclair
Savent bondir sans un bruit
Sires et solidaires
Sur terre ou en l'air
Relevant tous les défis

Lone wolf, signé Lone wolf Lone wolf, signé signé Lone wolf

Arrivé au palais les trois hommes parviennent sans difficultés à se faufiler dans les appartements du Zakhan. Celui-ci a le sommeil agité, il ronfle néanmoins comme un goret.

LS : Du gâteau, je vous l’avais dit. Faucon de lune, met toi en position pour faire le guet.

FDL : Et c’est tout, je suis venu pour ça!

LS : Ben oui c’est tout. T’as pas lu les petites lignes de ton contrat ? T’es obligé d’être là.

Loup Solitaire et Banedon entrent dans la chambre du Zakhan.

LS : C'est là que sont cachés les plus beaux joyaux, la salle du trésor ne contient que de l’or. On aurait du mal à tout transporter. Ici c’est du premier choix.

Très vite leur regard est attiré par un coffre superbement ouvragé cache sous le lit.

Ban : Il y a un puissant sortilège qui protège se coffre.

LS : Impossible de deviner ce qu’il contient, Adamas m’avait fait le coup devant Torgar. A n’en pas douter le Zakhan ne veux pas en partager le contenu.

FDL (arrivant en catastrophe) : Faut dégager, il y a du grabuge en bas. Y a un gonze qui décime la garde, ils hurlent tous affolés maxibrute, maxibrute! il arrive par là.

LS : Trop drôle son dealer vient lui péter la gueule.

Ban : Comment tu sais ça?

LS : Figure-toi que je faisais ce genre de recouvrements pour la guilde des assassins la semaine dernière. Enfin bon là ça chauffe, on se casse par la fenêtre.

Les trois hommes filent dans la nuit et retrouvent ni vu ni connu leur chaloupe. Dans l’aube naissance un canot s’éloigne de Barrakesh, les trois hommes jubilant à bord, leur mission accomplie. A l’avant Faucon De Lune s'exclame les bras en croix.

FDL : Nous sommes les rois du monde.

LS : Ça y est notre fortune est faite, ce magnifique coffre contient le trésor d’un roi, que dis-je le bien le plus précieux du Magnamund. Des gemmes grosses comme le poing sans doute qu'il aura gardé près de lui.

Banedon incante prestement une série de contre sortilèges et donne le coffre à Loup Solitaire. Celui-ci ouvre le coffre et retire un grand sac de velours. Il retire solennellement l’artefact conservé précieusement et le tend vers le ciel. Il brille d’un éclat particulier, celui d'un acier bien connu des trois compères.

Ban : C’est un…

LS : …..Pot de chambre.

FDL : J'y crois pas ce n’est pas possible, il est magique au moins. Regardez, il y a quelque chose d'écrit.

Ban : Fabriqué aux aciéries du Sommerlund, ça vient du consulat de Vassagonie au Sommerlund.

LS : Cela doit venir d'un échange diplomatique de cadeaux et d’objets d'art traditionnels.

Ban : Non pas vraiment, c’est rédigé par le bureau d’espionnage industriel. Il décrit la nouvelle méthode de pressage des aciéries du Sommerlund. Le pot c’est juste un échantillon. C’est un coffre consulaire, c’est pour cela qu’il était protégé.

Soudain au détour d’un récif apparait Un navire imposant et majestueux, aux lignes pures et racées, à la proue ornée d'un visage du dieu-soleil sculpté dans l'or le plus pur. Sur ses flancs, une double rangée de rames plongeaient dans les eaux profondes, le faisant avancer à une vitesse incroyable. Mais c'était surtout sa voile qui retenait toute l'attention : entièrement faîte de panneaux de métal articulés, elle éblouissait, captant toute la lumière du soleil, en un éclat aveuglant blessant la prunelle. Vibrant dans la lumière, l'immense voile de métal ressemblait à une bâche de vif-argent déployée sous le bleu pur du ciel.

LS : Il fonce droit sur nous. Ého du bateau on est devant.

Ban : Attend j’envoie des sphères éclairantes.

LS : De jour ça ne sert à rien.

Ban : Qu’est-ce que t’attend, emploie l’art des bardes pour gueuler plus fort.

LS : Mais je l’ai pas cette discipline à la con, c’est Faucon de lune qui l'a.

FDL : Tu délires personne en veux de celle-là, c’est trop la honte.

LS : Manœuvrez, bordel.

Ban : Je ne sais pas comment, c’est Norlim qui tient la barre d’habitude.

LS FDL et Ban : AAAAAAAAAHHH.

Bunk, crash, floop…

A bord du grand navire:

Voyageur Solitaire : J’ai comme entendu quelque chose un genre de cri.

Warlock : J’ai vu comme des lumières aussi.

Aragorn : Des feux de St-Elme sans doute, accompagné du cri des mouettes, elles sont grosses par ici. Sans doute Rien qui ne nécessite de s’arrêter.

VS : Tu as raison ne nous laissons pas distraire nous arrivons à Barrakesh.

Dans l'eau:

LS : Les portes d’ombres, les mondes parallèles j’en ai ma claque.

FDL : Au moins l’eau est bonne.

Ban : J'ai une coupure ça pique.

FDL : Il y a des requins par ici?

LS : Taisez-vous et nagez, le prochain maelstrom est prévu en mer de Kalte faut pas le rater.
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13267
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Jeu 27 Oct 2011 - 9:45

Toujours aussi drôle !
Excellent le twist final ... impossible à voir venir thumleft

_________________
DFix vous propose les principaux DFs rééquilibrés avec une HAB calculée en fonction de la difficulté de chaque DF :
http://www.la-taverne-des-aventuriers.com/t3251-projet-dfix-premiers-resultats
Revenir en haut Aller en bas
youpi
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 707
Profession : Savant fou
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Jeu 27 Oct 2011 - 14:44

Mon inquiétude était de ne pas trop interférer avec le cycle des disparitions, je suppose que VS ne va pas se balader en justaucorps sur les toits pour faire son casse.

'Nous sommes les rois du monde' ne t'as pas mis la puce à l"oreille.

Revenir en haut Aller en bas
oorgan
Poète Disparu
Poète Disparu
avatar

Masculin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 2165
Age : 20
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Jeu 27 Oct 2011 - 15:03

Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9440
Age : 45
Localisation : Loin, très loin...
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, seigneur des déserts et maître des intersections
Loisirs : Enjoy the silence
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Jeu 27 Oct 2011 - 19:32

Une nuit sans lune étendait son voile bleuté sur le monastère KAÏ. Sur les remparts, les sentinelles sommeillaient, appuyées sur leur pique. Un hurlement retentît soudain, déchirant le silence de la nuit, remettant les sentinelles en alerte et les dormeurs à la verticale.
Le cri monstrueux se répercuta jusque sous le dôme de feuilles d'or de la chambre à coucher du maître des lieux. BANEDON gromella en se retournant :
- Vas-y...
- Non, vas-y toi... Et arrête de prendre toute la couverture, j'ai froid aux pieds.
- J'y suis allé à minuit et à trois heures, Loulou... A ton tour.
- Non.
- Et ben, il peut chialer toute la nuit, je m'en fous...
Avec un soupir, LS se leva dans l'obscurité, avançant dans le noir les yeux plissés et les bras en avant, telle une cartomancienne inspirée. Il s'encastra méchament l'orteil dans l'angle de la porte, se retrouva à sauter à cloche-pied en jurant et heurta de la tête le glaive de sommer pendu au mur... Titubant, il passa dans l'antichambre, marcha sur Choupinette (la chatte blonde de BANEDON) endormie comme d'habitude devant la porte. Sautillant sur ses pieds tailladés et griffés, LS arriva enfin au berceau d'argent sculpté en forme de cygne.
- C'est bon, c'est bon, on arrive...
Au même moment, RIMOAH entra dans la pièce en robe de chambre, le bonnet de nuit incliné sur la tête, la marque de l'oreiller en plumes d'oie sur la figure, une bougie à la main.
- Cache-toi malheureux ! fît LS. S'il prend peur en plus, nous sommes foutus ! Je vais lui donner son biberon...
- Mon oeil ! s'emporta le vénérable magicien du DESSI. On va submerger cette cloche vivante jusqu'à ce que le dernier bruit qu'il puisse émettre soit "burp" !
Dans la chambre voisine, BANEDON fouillait frénétiquement dans les tiroirs de la lourde commode d'ébène :
- Mes nerfs ne tiendront pas... Je vais essayer les herbes apaisantes du vieux schnock... Par ISHIR, où sont-elles ? C'était bien dans ce tiroir...
Agacé, le magicien tira violement sur un cordon de feutre pendant du plafond peint, faisant résonner une sonnette. Quelques minutes plus tard, deux disciples entraient en titubant, les yeux injectés de sang, riant bêtement...
- Orgasme Chanté, Rat Crevé... Par le dieu KAÏ, que vous est-il arrivé ?
- Hi, hi, hi, hi...
- Ben, avec les autres, on a organisé une petite orgie dans la salle de garde... Hi, hi, hi, hi...
- Bon, je verrai ça plus tard... Les herbes... Les herbes qui étaient dans le tiroir, où sont-elles ?
- Hi, hi, hi, hi...
...
Une aube radieuse et fraîche se leva sur le monde, étendant ses doigts de rosée sur le monastère. Sous le dôme d'or de sa chambre à coucher, affalé en travers du lit à baldaquin frangé, le bébé endormi béatement sur sa robuste poitrine inondée de vomi, LS ronflait bruyament. Sur la terrasse, BANEDON, complètement défraîchi, les yeux cernés et les traits tirés, les cheveux cassants et fourchus, sirotait sa tasse d'infusion de lampsur. DILATANAL déboula soudain, toutes voiles dehors, coiffé(e), maquillé(e), poudré(e) et bien réveillé(e) :
- Bonjour ! Bonjour la forêt, bonjour le monastère, bonjour tout le monde ! s'exclama-t-il d'une voix suraigüe, en créature fraîche, délicieuse et étourdissante, se décrivit-il mentalement.
- 'jour...
- Oh, ben alors, mon p'tit chat... ça a pas l'air d'aller, toi...
- C'est ce gosse... Je sais pas si je vais tenir...
- Mais si, mais si, voyons, pépia DILATANAL en piochant dans la confiture d'épluchures de saucisson.
- Je suis à bout... Et comble d'infortune, Loulou fait la gueule à ma choupinette...
- Choupinette ?
- Ma chatte... Il ne veut même plus la caresser...
- Ah, évidement...
- C'est depuis que je l'ai fait raser... Il la trouve moche comme ça... Il dit ne plus la reconnaître... Pourtant, c'est plus confortable par ces chaleurs, non ?
- Euh... Sans doute...
- Tu en penses quoi, honnêtement ?
- Ben, comme ça, à postériori...

(Pas mal de références BD pour ce petit texte... Achille Talon, Lagaffe, Astérix...)

Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13267
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Jeu 27 Oct 2011 - 20:56

lol!
Voyageur Solitaire a écrit:

- Vas-y...
- Non, vas-y toi... Et arrête de prendre toute la couverture, j'ai froid aux pieds.
ça sent le vieux couple, ça.

=> Exclamation Je vous signale que le Grimoire vient d'indiquer qu'ils sont demandeurs de texte originaux et en Français dans l'univers de LS !

Je propose l'intégrale de Loup Solitaire 28,5 !

par conséquent ...


- Secrétaire de Sébastien Boudaut : "Monsieur, monsieur, c'est urgent, j'ai un appel de Mr Joe Dever, il dit que c'est urgent !"

- Sébastien Boudaut : "Bonjour Mr Dever, c'est Sébastien Boudaut du Grimoire ..."

- Joe Dever : " Hi it's Joe. Par les tripes de Vashna, Seb', qu'est-ce que c'est que ce bordel dans le dernier supplément du Grimoire ?!

- S.B. : " euh, la petite coquille page 210 ? Une toute petite erreur..."

- J.D. : " Mais nan, je parle des textes des Grenouilles, là ! Les fameux textes inédits dans l'univers de LS ! "

- S.B. : "Ces textes font un malheur, on a eu 2000 pré-commandes ! On est déjà en train de faire une réédition alors qu'on n'a même pas encore sorti la première ! Les gens adorent !"

- J.D. : "Mais c'est n'importe quoi ! Loup Solitaire est devenu un icône Gai ?"

- S.B. : "Ben oui. D'un autre côté, c'était prévisible avec les collants verts, hein ... Vous avez bien essayé de bricoler de la gonzesse à la dernière minute avec la Baronne Coryenne, mais c'était trop tard..."

- J.D. "Non mais ça tombe très mal, pile au moment où on va lancer la sortie du tome 29 !"

- S.B. : "Mwouâaaarf arf arf ! Trop drôle ! Et pourquoi pas la reformation des Beatles ?

- J.D : " No, enfin yes. On a un peu de retard mais c'est prévu... un jour... Oh et puis Cheat anyway ! C'est qui ce Youpi d'abord ? Et ce VS, c'est pas un nom , ça !

- S.B. : "Des auteurs francophones. Depuis qu'ils oeuvrent sur les forums, ceux-ci ont enregistré une croissance de 300%. La notoriété de LS a explosé, c'est énorme, c'est exponentiel ! LS superstar !!!"

- J.D. : "Ah ? ça marche si fort que ça ?"

- S.B. : " Un malheur je vous dit. Loup Solitaire devance DSK au niveau de la notoriété. Il va même y avoir un parti "Loup Solitaire" aux prochaines élections. "

- J.D. : "OK OK ! Et Yenakinik et Mimi Matrix, c'est quoi ça ?

- S.B. : "c'est juste des produits dérivés de "Loup Solitaire dans l'Espace le JdR", notre dernière création. 5 000 000 de figurines vendues cette année. On est passé devant les figurines Star Wars. C'est bon pour vous !"

- J.D. : "OK OK ! Je ne comprendrais jamais rien aux frenchies, c'est pas possible ...
Anyway, keep up the Good Job, Seb, You 're the Best !"

- S.B. : " Alright ! Goodbye Mr Joe Dever !"


- Secrétaire de Sébastien Boudaut : "Alors Monsieur, comment ça s'est passé avec Mr Dever?"

- S.B. : "Plutôt pas mal. Sauf que la prochaine fois, essayez de reconnaître la vraie voix de Joe Dever avant de me le passer par téléphone... Je commence à en avoir raz-le bol des canulars téléphoniques de VIC. Enfin bon, c'est marrant quand même. Je lui ai raconté un tas de conneries et j'ai bien rigolé aussi "

- Secrétaire de Sébastien Boudaut : "Vous êtes sûr, Monsieur ? Parce que le téléphone venait bien de Londres et du numéro de ligne perso de Mr Dever, j'ai vérifié moi-même"

- S.B. : "Arg, Gloups ! Vous êtes sûre. Keuf keuf keuf ! Bon. Excusez-moi, je vais prendre un verre d'eau. Voir deux verres ..."

PS : à l'intention de Sebastien Boudaut (si jamais il lit ses lignes) :
Si jamais ce texte qui se veut humoristique te gêne de quelque manière que ce soit, je le retire aussitôt sans discussion.






Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Demon Spawn
Demon Spawn
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 852
Age : 35
Localisation : Present Day... Present Time...
Loisirs : Lire de la fantasy, écouter du rock, cinéma, BD/manga...
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   Sam 29 Oct 2011 - 13:48

Excellent !!! Twisted Evil lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elbakin.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !   

Revenir en haut Aller en bas
 
LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» LOUP SOLITAIRE 28 ET DEMI (PARODIE) !
» Le Loup Solitaire
» Loup Solitaire : Une collection compléte est un rêve ?
» Loup Solitaire / 0 : Premières Armes
» Cartes pour campagnes et scénarios LOUP SOLITAIRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Les Séries dont Vous êtes le Héros :: Loup Solitaire-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit